undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
D'occasion:
EUR 6,99
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Salò ou les 120 jours de Sodome [Édition Collector Numérotée]
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Salò ou les 120 jours de Sodome [Édition Collector Numérotée]


Voir les offres de ces vendeurs.
2 neufs à partir de EUR 10,00 6 d'occasion à partir de EUR 5,92 4 de collection à partir de EUR 40,00

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit


Contenu additionnel

Documentaire : "Salò d'hier à aujourd'hui" (31'54" - VOST)
Documentaire : "Les enfants de Salò" : entretiens avec Catherine Breillat, Claire Denis, Bernard Bonello et Gaspar Noé (18'27")
Diaporama de photos de plateau inédites (2'34")
Bande-annonce d'époque (VO)
Dossier de presse de l'époque (48 pages)

Descriptions du produit

Description du produit

Vers 44-45, quatre riches notables fascistes décident de passer cent vingt journées dans une villa pour y assouvir leurs fantasmes les plus pervers. Ils font enlever dix-huit jeunes femmes et hommes qui devront se plier à leurs exigences les plus abjectes...

Amazon.fr

Attention, film controversé… Qu'il vous fasse horreur ou bien qu'il vous fascine, le film de Pier Paolo Pasolini ne vous laissera pas indifférent. Adapté fidèlement des 120 Jours de Sodome du marquis de Sade, transposé en Italie pendant la Seconde Guerre mondiale, Salo nous conte par le menu les atrocités commises sur un groupe d'hommes et de femmes par quelques fascistes pervers. Le film délivre, à travers une métaphore souvent insoutenable et écœurante une violente critique du régime mussolinien et un manifeste, celui de l'inhumain qui se cache dans chaque être humain, de la bête qui sommeille en nous et qu'un régime politique peut très facilement faire remonter à la surface… Il en reste une œuvre majeure, un exercice d'endurance pour certains (le film, rappelons-le, s'adresse à un public très averti), un témoignage de la part de Pasolini qui a vécu personnellement cette époque troublée en Italie, et que l'on peut découvrir au travail dans un des documentaires inclus sur le DVD collector. --David Rault

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

51 internautes sur 56 ont trouvé ce commentaire utile  Par The Dreaming TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 19 juin 2009
Format: Blu-ray
Il est pénible d'avoir encore à défendre cette oeuvre ultime (dans tous les sens du terme, puisque le réalisateur est mort avant même la sortie en salle de "Salò") de Pasolini, 35 ans après... Oui, ce film est choquant ; oui, il est répugnant ; oui, il est insupportable... C'est-à-dire, globalement, des adjectifs qu'on peut sans peine appliquer aussi à l'être humain (qui a été capable de se montrer tout cela à la fois, au cours de son histoire pas si lointaine...) Mais de grâce : que celles et ceux qui trouvent "Salò" juste "dégueulasse" et rien d'autre (résumer ce film impensable à "des gens qui mangent leur caca"... il faut le faire !) nous épargnent leurs commentaires rétrogrades et ignorants. Si vous ne voulez voir que des "jolies" choses, si vous trouvez que l'homme est une créature qui s'est montrée de tout temps formidable, belle, gentille, incapable de penser à mal, continuez de vous gaver de bluettes hollywoodiennes, de TF1 et de Walt Disney, continuez de fermer les yeux, les oreilles et le cerveau... Aux autres, je conseillerai simplement (après vous être assurés tout de même que vous avez l'estomac bien accroché !) de regarder "Salò" en face, de face, pour ce qu'il est : l'oeuvre d'un humaniste qui contemple (et nous fait contempler avec lui) ses semblables, ce qu'ils ont fait, ce qu'ils pourraient bien refaire à nouveau si l'on ferme les yeux comme beaucoup. L'oeuvre d'un artiste qui parie sur l'intelligence du spectateur, qui vise son esprit avant son coeur. Non, "Salò" n'est pas un divertissement. Et c'est sans doute cela qui déplaît tant à celles et ceux qui ne veulent pas voir de choses laides. Montrer la laideur, c'est pourtant AUSSI ça, la fonction de l'art.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
51 internautes sur 56 ont trouvé ce commentaire utile  Par "egon_b" le 24 septembre 2003
Format: DVD Achat vérifié
L'oeuvre est définitive. Le géant Pasolini place les jeux de pouvoirs sadiens dans le contexte politique Italien de la seconde guerre. Le résultat est universel, le constat définitif : des hommes peuvent en soumettre d'autres, et le font. Initiatique et sublime, ce film n'est pourtant pas à mettre entre toutes les [mains].
L'édition DVD est admirable, et comporte la version française que le réalisateur avait souhaité pour son film. Parmi quelques bonus, on retiendra une interview de Pasolini peu avant son assassinat, ainsi que les témoignages entrecroisés de quatre réalisateurs français marqués par ce film.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
39 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile  Par "joeofdarkness" le 4 novembre 2004
Format: DVD
Il faut saluer le courage de Pasolini qui s'est attelé à cette oeuvre majeure de Sade, qui, si elle est restée à la posterité, n'en était pas moins décousue. Rappelons que Sade n'a pas eu le temps de l'achever, qu'il a perdu le manuscrit en laissant une seule des quatre parties rédigées, et les autres sous forme de notes.
Le tour de force de Pasolini consiste à rendre son film tout à fait cohérent en abandonnant le découpage du livre (qui se bornait à une chronologie, avec quatre parties comme autant de mois) contre trois chapitres allant croissant dans l'horreur, baptisés "cercles" comme les régions infernales de Dante, et aussi, à le rendre contemporrain, en le transposant à son Italie natale dans sa période historique la plus sombre.
Quant à la liberté de ton, chère à Sade qui s'est fait interné pour ses convictions, on ne peut s'empêcher d'évoquer Pasolini le martyre, assassiné parce qu'il présente une oeuvre trop choquante pour l'Italie catholique. Salo est l'occasion de voir des images impensables dans tout autre film, il serait à voir rien que pour son interdiction de diffusion dans de nombreux pays.
Un tel film a le support qu'il mérite. Le DVD propose une lecture complète, à travers la version originale, la version française "officielle" dont la traduction a été largement expurgée de la verte poésie sadique (un comble pour un film adapté d'un livre français) et de nombreux documentaires. Le spectateur découvrira médusé des images de tournage où les jeunes romains passent leur temps à rire et à chahuter entre les prises, inconscients de ce que le film sera au final. Un contraste abyssal entre la machine à rêves et le cauchemar de la domination absolue.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Remy Pignatiello TOP 500 COMMENTATEURS le 8 août 2010
Format: Blu-ray
...de devenir spectateurs complices de l'inexcusable, l'impardonnable.
Pasolini ose briser un des pires tabous de la société, et le pire du cinéma : la scatologie.
Mais ceux qui s'y arrêtent n'ont, visiblement, rien compris des enjeux du film et de Pasolini.
L'important n'est pas là. L'important, c'est de montrer une fausse société, repliée sur elle-même, oser commettre l'impensable avec un mépris insupportable, avant de s'effondrer sur elle-même.
Pire encore, avec cette scène finale, mille fois pire que tout ce que l'on a pu voir jusque là, Pasolini questionne. Il questionne plusieurs fois, même.

Le spectateur, d'abord, une 1ere fois : vous qui saviez ce que vous alliez regarder, êtes-vous enfin satisfaits ? Vous qui trouviez le temps long, les scènes plates et déjà vues, êtes-vous enfin révulsés ? Vous n'avez pas regardé Salo par hasard, avouez-le. Alors, devant cette scène, prenez-vous enfin votre pied ?

Puis, il semble demander : et vous, là, qu'avez-vous fait, quand cela s'est produit ? N'avez-vous pas seulement regarder ? N'avez-vous donc rien trouver de mieux à faire que presque vous en contenter ?

Mais surtout, alors que les néo-nazis manifestaient au pas dans les rues de Rome, il ose demander : et maintenant que cela pourrait recommencer, oserez-vous faire autre chose qu'être simple spectateur ?

Croyez-moi, il y a bien plus d'horreur dans ces questions-ci, et dans l'âme humaine, que dans 1000 Salo.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?