undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles3
3,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 mars 2014
Je passe le concours d'Attaché Territorial en 2015 et ce manuel est le seul qui était proposé sur la bibliographie de ma prépa pour l'épreuve orale d'anglais.
Très bien fait : méthodo, grammaire utile et surtout corrigés types... Précis et très concret ! Je sais exactement à quoi m'attendre... "y'a plus qu'à"... !
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2013
Le livre recouvre totalement les demandes de l'épreuve anglais (orale et écrite) des concours.
très utile et très bien fait. Bien structuré.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2015
Ce livre est à peu près le seul livre récent que j'ai trouvé pour préparer le concours d'attaché territorial en externe.

La structuration est intéressante et le candidat se sent rassuré : il a tout en main pour réussir !!! Grave erreur.

La méthode proposée pour passer l'épreuve d'anglais ne correspond pas aux attentes du jury (en tout cas, si j'en crois mon retour d'expérience ainsi que celui d'une collègue - session 2014 en petite couronne francilienne). L'auteur conseille en effet aux candidats d'utiliser les 15 min pour s'approprier l'article (repérage des constructions difficiles à traduire, préparation de la conversation qui suit...) afin de réaliser devant le jury une traduction en direct, plutôt que de rédiger une traduction propre.
Or le jury s'attend à ce que vous ayiez traduit le plus possible le texte et que vous lui lisiez la traduction à laquelle vous avez abouti.

Avant le jour J, j'avais testé la méthode préconisée par Pierre Couturier (15 min de préparation, suivi d'une traduction en directe) et je m'étais enregistrée. Le résultat était assez mauvais, par rapport à une traduction que j'aurai préparé.
Pour le jour J, j'ai donc mixé les méthodes (5 min de repérage divers et 10 min pour essayer de traduire le texte sur le papier, au maximum).
Et j'ai bien fait. [j'ai réussi l'épreuve.]
Pendant l'épreuve, j'ai commencé par lire ce que j'avais eu le temps de traduire, puis j'ai commencé à traduire en direct (avec tous les blancs et les approximations que cela implique). Le jury m'a arrêté au bout d'un paragraphe, en disant quelque chose comme "Arrêtons ici la traduction. Nous nous rendons bien compte que vous êtes entrain de traduire devant nous. Rassurez-vous, personne n'arrive au bout de la traduction." Ma collègue (qui avait choisi de faire uniquement de la traduction en direct) m'a raconté que son jury s'était immédiatement tendu et qu'il lui avait donné l'impression de vouloir une traduction littéraire.

Ma conclusion est la suivante : l'ouvrage est intéressant. Mais il prétend préparer à des concours trop différents. La méthode pour l'épreuve (qui est LA plus-value qui conduit à choisir cet ouvrage plutôt qu'un autre manuel d'anglais classique) n'est pas adapté au concours d'attaché territorial, surtout si on n'est pas bilingue. Un test à faire avant de choisir la méthode : s'enregistrer entrain de traduire le texte en direct pour mesurer si le résultat auquel on a abouti est conforme aux attentes de la note de cadrage de l'épreuve.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus