De la liberté des anciens comparée à celle des modernes et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 3,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

De la liberté des anciens comparée à celle des modernes Poche – 19 mai 2010


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,00
EUR 2,95 EUR 11,00

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

De la liberté des anciens comparée à celle des modernes + Qu'est-ce qu'une nation ?
Prix pour les deux : EUR 5,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble



Détails sur le produit

  • Poche: 59 pages
  • Editeur : Mille et une Nuits (19 mai 2010)
  • Collection : La petite collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2755505702
  • ISBN-13: 978-2755505702
  • Dimensions du produit: 14,2 x 10,2 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 106.118 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS sur 31 mai 2011
Format: Poche Achat vérifié
Ce célèbre texte est, en fait, un discours de philosophie politique prononcé par Benjamin Constant à l'Athénée royal de Paris en 1819.
Dans le contexte des débats entre libéraux, favorables à la défense des libertés individuelles et politiques, rassemblés autour de Mme de Staël, et ultras, favorables quant à eux à un retour à l'Ancien Régime, Benjamin Constant y défend une conception tournée vers la promotion du système représentatif, destinée à nous prémunir notamment contre le despotisme, la censure et la pratique de l'ostracisme.

La liberté des anciens, en effet, est caractérisée essentiellement par une forte participation à la vie publique et politique, ne laissant que peu de place à l'individu lui-même, tandis que la liberté des modernes peut être assimilée à la prééminence des droits individuels, qui étaient quasi-inexistants dans les systèmes antérieurs.
Si toutefois ces libertés individuelles paraissent désormais difficiles à remettre en cause et rendent caduc un retour à la liberté des anciens, il ne faudrait pas non plus, nous dit Benjamin Constant, que ces libertés individuelles qui nous sont aujourd'hui si chères, et le risque de repli sur soi qui leur est subséquent, aboutissent à négliger les libertés politiques, ce qui risquerait de constituer une menace sérieuse envers ces mêmes libertés.
Lire la suite ›
8 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mixed up as a milkshake TOP 1000 COMMENTATEURS sur 31 décembre 2012
Format: Poche
Un petit livre excellent, enrichissant, pour bien comprendre l'ambition originelle du libéralisme et de ses adeptes, dont Benjamin Constant, ambition tout à fait respectable et marquant un véritable progrès dont profitent les peuples grâce à la notion de liberté des Modernes, à partir des Lumières. Le concept de liberté, à travers le système représentatif, l'indépendance des êtres etc, est admirablement expliqué, ainsi que les différences radicales qu'il offre en comparaison aux libertés offertes par les vieilles Républiques de l'Antiquité. Évidemment Benjamin Constant n'a pas vu les dégâts causés par le néo-libéralisme à notre époque, il n'a pas vu le Libéralisme dévier de sa voie et muter en une sorte de monstre sans foi ni loi, et il serait bien surpris, en constatant cette évolution, que tout ce qu'il espérait ne jamais voir se développer s'est malheureusement développé, et même que la liberté des Modernes est finalement devenue une sorte de liberté des Anciens inversée, les Nations ayant de moins en moins de pouvoir, les nouveaux censeurs (présents dans le monde médiatique et politique) étant de retour et pratiquant à leur manière l'ostracisme comme autrefois les Athéniens (le comble pour une société prônant la liberté et la tolérance), le Peuple étant de moins en moins impliqué en politique, le monde étant dominé par des oligarques, une toute petite classe dirigeante faisant la loi et totalement soumise aux marchés etc.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Darko TOP 50 COMMENTATEURS sur 30 août 2011
Format: Poche
Ce petit livre contient le texte du célèbre discours que Benjamin Constant prononça en février 1819 à l'Athénée Royal de Paris. Dans le contexte historique de la Restauration, l'auteur "d'Adolphe" Adolphe, mais également de l'acte additionnel aux constitutions de l'Empire (1815), s'oppose aux ultraroyalistes, partisans d'un retour à l'Ancien Régime, en développant un brillant exposé sur la notion de liberté qu'il conclut par un plaidoyer en faveur du régime représentatif et, sans le dire ouvertement, de la démocratie libérale.

Benjamin Constant oppose, dans une démonstration désormais devenue classique, la liberté politique des anciens à celle individuelle des modernes. Il explique que dans l'antiquité, à Sparte, Athènes ou Rome, les citoyens possédaient des esclaves pour accomplir les travaux quotidiens, ce qui leur permettait de disposer de temps libres importants pour participer activement à la vie de la cité et à la prise de décisions. Cette liberté politique avait pour contrepartie l'omniprésence de la loi dans tous les secteurs de la vie, publique comme privée, et l'obligation impérieuse pour chacun de s'y soumettre, sous peine de lourdes sanctions, parfois la mort.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?