La mort d'Ivan Ilitch et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus


ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire La mort d'Ivan Ilitch sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La mort d'Ivan Ilitch [Poche]

Léon Tolstoï , Jacques Imbert
4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
Prix : EUR 2,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 1 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 0,89  
Poche EUR 2,00  
Rentrée Scolaire 2014
Rentrée des classes 2014

Pour une rentrée sereine, retrouvez vos livres et manuels dans notre boutique Scolaire et Parascolaire.


Primaire | Collège | Lycée - Voie générale | Lycée - Voie professionnelle | Lycée - Voie technologique


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La mort d'Ivan Ilitch + Le journal d'un fou suivi de Le portrait et de La perspective Nevsky + La Steppe
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" En ce dernier temps de sa solitude, couché le visage tourné vers le dossier du divan, de cette solitude parmi les multitudes de la grande ville, parmi la foule des amis et des gens de sa famille - solitude qui nulle part ne pouvait être plus absolue ni au fond de la mer ni sous la terre -, en ce dernier temps de cette abominable solitude, Ivan Ilitch ne vivait plus que par les images de son passé. L'un après l'autre, il se représentait ces tableaux du temps accompli. Cela commençait toujours par les plus récents, et remontait ensuite jusqu'à l'époque la plus lointaine, son enfance, et s'arrêtait là... "

Quatrième de couverture

«Il n'est plus possible de continuer à vivre comme j'ai vécu jusqu'à présent, et comme nous vivons tous. Voilà ce que m'ont révélé la mort d'Ivan Ilitch et le journal qu'il a laissé. Je veux donc décrire ma conception de la vie et de la mort avant cet événement, et je transcrirai son journal tel qu'il m'est parvenu.»Ces lignes de Tolstoï définissent le propos qui lui a dicté ces trois nouvelles. La maladie d'un magistrat, la mort et la rédemption d'un négociant pris dans une tempête de neige, Trois morts, incarnent dans des personnages et des événements simples et poignants la même interrogation : «"Et la mort ? où est-elle ?" Il chercha son ancienne peur et ne la trouva plus. "Où était-elle ? Quelle mort ?"» Et la découverte finale, qui permet de répondre : «Il n'y avait pas de peur, parce qu'il n'y avait pas de mort.» --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Détails sur le produit

  • Poche: 93 pages
  • Editeur : J'ai lu; Édition : Texte intégral (18 mars 2005)
  • Collection : Librio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290348147
  • ISBN-13: 978-2290348147
  • Dimensions du produit: 19,8 x 12,6 x 0,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 18.812 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1828 à Isnaïa Poliana, dans la province de Toula, Léon Tolstoï partagea sa vie entre l'exploitation de son domaine familial, de nombreux voyages en Europe et la littérature. La Guerre et la Paix, paru en 1867, remporta un immense succès, confirmé par la publication d'Anna Karénine (1875-1877). Dans les dernières années de sa vie, son activité philanthropique et sociale va de pair avec ses œuvres pédagogiques et philosophico-religieuses. Il est mort en 1910.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.4 étoiles sur 5
4.4 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Troublant. 17 mai 2010
Par Sibérie
Format:Poche
N'est pas Tolstoï qui veut et cet ouvrage court eut un impact considérable dès sa publication.On est saisi pour ne pas dire "hanté" par la médiocrité du héros dont on se dit qu'il pourrait bien être un des innombrables "citoyens" de notre époque..
La plume est sublime,acérée et très efficace,"médical presque" tant l'auteur va droit au but.Nous connaissons tous un Ivan Illitch et c'est cela qui en rend la lecture encore plus tragique.
Petit chef d'oeuvre cruel et réaliste à avoir absolument dans sa bibliothèque.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La mort par un maitre... 1 juin 2010
Format:Poche
Ces trois nouvelles sur le thème de la mort frappent par leur justesse. Ces histoires, pour banales qu'elles soient, empruntent trois voies différentes pour nous entrainer aux frontières du grand sommeil. La maitrise de l'écriture est impressionnante et il est difficile de croire que c'est un simple mortel qui à écrit ce texte à la fois clairvoyant et profond. Même en s'amusant à courir sur les mots, le texte ne perd rien de sa poésie. La qualité de la traduction est aussi à souligner. La mort d'Yvan Ilitch m'a empêché de dormir à cause de son réalisme, et j'ai senti, comme Ilitch, mon caecum en train de défaillir.

Enfin... même si le sujet n'est pas gai, je recommande à tous la lecture de ce livre. (Sauf peut-être les plus jeunes qui auront tout le temps de penser à ces choses là plus tard)

Qui est le plus grand auteur mondial ? Pour stérile qu'elle soit, cette question me ferai hésiter entre quelques uns, mais une chose est sure, parmi eux il y aurait Tolstoï.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un concentré d'émotions justes 19 juin 2011
Par Pauline
Format:Poche
Quelle sensibilité et quelle justesse pour décrire l'ascension et la chute de cette homme de la bonne société russe. A l'approche de la mort le seul être qui demeure dans le présent et la vérité est le moujik attaché au service d' Yvan. Il reste disponible et d'une inlassable prévenance. Pour les autres, même sa famille, la maladie et l'approche de la mort sont des événements fâcheux qui dérangent.
Ce tout petit livre est un magnifique révélateur de l'âme humaine!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La mort d'un juge ordinaire 5 décembre 2010
Par CéCédille TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Poche
Des juges se retirent pour délibérer. On leur apporte une triste nouvelle :"En apprenant la mort d'Ivan Ilitch, tous ceux qui étaient réunis dans le cabinet songèrent avant tout aux conséquences que pourraient avoir cet évènement sur leur propre avancement". Ainsi commence ce chef d'œuvre de Tolstoï qui décrit aussi la magistrature russe de la fin du XIXème siècle, laquelle ressemble à s'y méprendre à la nôtre -et peut-être à toutes les autres- ! La médiocrité ordinaire d'un conformiste, soucieux de son avancement, confrontée à l'irruption de sa mort prématurée et l'angoisse métaphysique qui l'étreint soudain, donnant comme une profondeur à son destin. Qui ne s'y reconnaitra pas quelque peu ?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rédemption 14 octobre 2008
Format:Poche
Au-delà de l'ambiance d'hiver russe, les odeurs et le charme de l'éternelle Russie, c'est une nouvelle philosophique , religieuse et universelle que nous offre Léon Tolstoï.

C'est une course, la nuit, sous la neige, de deux hommes, une course qui symbolise la vie, celle qu'on croit tenir et qu'on a déjà perdu.
Tout le long de la lecture, j'entendais Goethe ; Wer reitet so spät durch Nacht und Wind?

Le mort entrera dans la vie éternelle en se dépossédant de ce qu'il est, au point de ne plus se comprendre tel qu'il fut .
C'est une démarche solitaire et silencieuse. Il lutte avec le froid, avec sa propre peur . Son compagnon semble dormir et le cheval a fui.

Alors, en paix avec lui-même, il s'allonge: « Je viens, Je viens », crie tout son être plein d'une allégresse attendrie .
Cela m'a fait penser à la fin de Saint Julien l'hospitalier (Flaubert).

On sait qu'à l'époque où Léon Tolstoï écrivit ce roman, il s'était converti du fond du coeur au Christ. Difficile de ne pas y voir un enseignement de Saint Paul, lorsque Le Maître prend la place du serviteur. C'est alors que le maître se faisant serviteur devient l'image de l'unique Maître. Quoi de plus chrétien ?

Cette nouvelle comme la précédente La mort d'Ivan Illitch m'interroge sur mon attitude au moment de mourir.

Aurai-je peur, comme Mère Marie du Dialogue des Carmélites (Bernanos) ou Ivan Illitch, qui passe 3 jours à hurler, refusant de quitter ce monde, ou bien m'abandonnerai-je à la douceur paternelle de Dieu ?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?