Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

You must believe in spring

CD inclus dans notre promotion 5 CD/DVD = 30€* ainsi que 2 CD = 12€*


Prix : EUR 6,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
21 neufs à partir de EUR 5,38 7 d'occasion à partir de EUR 7,61 1 de collection à partir de EUR 720,00
5 CD /DVD = 30€ 2 CD =12€ idées cadeaux Musique


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Bill Evans

Discographie

Image de l'album de Bill Evans

Photos

Image de Bill Evans

Biographie

Né le 16 août 1929 à Plainfield, dans le New Jersey, William John Evans - second fils d'Harry L. Evans, Gallois naturalisé Américain, et de sa femme, d'origine russe - reçoit très tôt quelques leçons de violon, son frère Harry pratiquant déjà le piano. L'enfant ne peut pourtant cacher longtemps ... Plus de détails sur la Page Artiste Bill Evans

Visitez la Page Artiste Bill Evans
603 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

You must believe in spring + Portrait In Jazz + Waltz For Debby
Prix pour les trois: EUR 19,84

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (23 octobre 2003)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Rhino Record
  • ASIN : B0000C24KC
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.722 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. B minor waltz for ellaine
2. You must believe in spring
3. Gary's thème
4. We will meet again for harry
5. The peacocks
6. Sometime ago
7. Thème from m a s h (aka suicide is painless)
8. Without a song
9. Freddie freeloader version
10. All of you

Descriptions du produit

CD ..Spring // Remastered & Incl Bonus Track

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

43 internautes sur 45 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pressnitzer COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 15 novembre 2003
Format: CD
la discographie de Bill evans est nombreuse mais parmi tous les témoignages qu'ils nous restent du sorcier blanc c'est "You must believe in spring" ( vous devez encore croire au printemps, titre un peu dérisoire pour quelqu'un qui est en plein automne). Enregistré à hollywood le 23,24,25 Aout 1977 avec Eddie Gomez (basse) et Elliot Zigmund (batterie) cette musiique de Bill evans est hantée par l'idée de la mort et deux dédicaces l'une à ellaine sa femme, et l'autre à Harry son frère qui venait de se suicider donnent le ton élégiaque et tendrement desespéré. Un autre titre parle du suicide indolore. Mais ce qui frappe n'est pas un romantisme morbide mais une musique de crépuscule déjà ailleurs
Jamais la poèsie de bill Evans n'aura été si proche et si fraternelle. Plus tard cela sera la noyade dans les drogues mais on est là juste au bord du silence. C'est beau comme un poème de Rilke.
Il s'agit du disque le plus profond de BillEvans le plus autobiographique; le plus émouvant jusqu'aux larmes
tout est suspendu et pourtant il est dit nous nous retrouverons un jour,; Chaque fois que cette musique tourne autour de nous nous nous rencontrons avec Bill Evans, ange triste du jazz.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Pierre V. sur 16 août 2013
Format: CD Achat vérifié
Comment Warner a-t-elle pu éditer une version "remasterisée" aussi éhontée de ce chef d'œuvre ?
Le comble du scandale est atteint sur l'ouverture du thème "The peacocks" qui se voit amputé de la première note de l'accord ! (Cf la première édition CD de l'album !)
Quel sont les honteux artisans d'une telle horreur ? En dehors de la batterie d'Elliot Zigmund, les autres instruments et notamment le piano (ce qui est un comble) se voient massacrés par ce nouveau mastering qui augmente le gain et les aigus au point de créer un souffle qui n'existait pas dans la toute première édition.
Le seul argument en faveur de cette réédition réside dans les morceaux bonus qui valent leur absolu détour.
Pour le reste, on a affaire à des amateurs irrespectueux d'une telle œuvre et d'un tel artiste.
Dans un souci de respect de l'œuvre, il est préférable de se tourner vers les éditions non remasterisés (qui ne sont pas etiquetés "jazz masters".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dominique Andrieux TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 27 août 2010
Format: CD
Toute l'émotion que peut procurer la musique est dans ce balancement entre espoir et désespoir que raconte le piano sous les doigts si inspirés de Bill Evans. Le monde du XXème siècle est tout entier dans ces accords si envoutants. Pour moi rien ne se rapproche de cette tendresse aux accents tragiques qui s'évanouit dans la nuit, moment le plus propice pour savourer ce chef-d'œuvre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par MATHONNET STÉPHANE TOP 500 COMMENTATEURS sur 12 octobre 2009
Format: CD Achat vérifié
"You Must Believe in Spring" est un album du pianiste de jazz Bill Evans enregistré en 1977, mais publié uniquement en 1981. Accompagné d'Eddy Gomez à la contrebsse et d'Eliot Zykmund à la batterie, "You Must Believe In Spring" est peut-être l'un des albums les plus personnels de Bill Evans : l'image d'un Bill Evans romantique n'a sans doute jamais été aussi vraie tant cet album regorge de sentiments. Plusieurs morceaux sont l'expression d'une douleur vraie : "B Minor Waltz" est un hommage à sa femme Elaine qui vient de mettre fin à ses jours et "We Will Meet Again" en hommage à l'un de ses collègues musiciens, Harry, qui s'est suicidé après une longue période de dépression. "Theme from M*A*S*H (Suicide is painless)" magnifie les souffrances d'une vie gâchée par la drogue. Les autres titres sont de splendides ballades, peut-être les plus abouties jamais interprétées par Evans. Sa ductilité est telle que l'on se demande constamment si l'on écoute du jazz ou du classique. On mentionnera également l'apport d'Eddy Gomez qui réalise certains des plus beaux solos de sa carrière.
On n'oubliera pas pour finir de louer l'excellence de la prise de son qui rend pleinement justice aux couleurs du piano ainsi qu'au formidable jeu du pianiste.
Un album incontournable dans ma compactothèque jazz.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lorenzo12 sur 26 janvier 2005
Format: CD
Que dire, sinon que le titre est éloquent, que Bill Evans l'a enregistré au sortir d'un deuil trés douloureux : celui de la perte de sa femme aimée. L'album est d'une beauté plastique innégalée : lenteur et beauté des notes... L'album vous appaise d'un jazz noble, vaporeux, posé. N'y voyait pas de la tristesse mais à mon goût la volonté d'une communion en trio, la recherche d'une paix intérieure et d'un renouveau.
Le dépouillement d'ensemble (et les solos de Gommez par exemple sont éloquents en ce sens) la beauté des thèmes choisis, l'absence d'effet donnent naissance à cette simplicité qui n'a d'égal que la facilité d'écoute qu'il offre.
UN GRAND DISQUE en somme, peut-être un peu court pour notre époque, mais un disque qui fera partie de vos refuges.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?