Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 14,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Idstock
Ajouter au panier
EUR 19,16
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Edealcity
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Le narcisse noir [Blu-ray] [Édition Collector]

dans notre promotion 2 Blu-ray achetés = le 3e offert*


Prix conseillé : EUR 17,05
Prix : EUR 15,12 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 1,93 (11%)
Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
13 neufs à partir de EUR 11,99 6 d'occasion à partir de EUR 12,95

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le narcisse noir [Blu-ray] [Édition Collector] + Colonel Blimp [Édition Collector] + La Route des Indes [Blu-ray]
Prix pour les trois: EUR 45,26

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Deborah Kerr, Saby, David Farrar
  • Réalisateurs : Michael Powell, Emeric Pressburger
  • Format : Couleur
  • Audio : Anglais, Français
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région B/2 (Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.)
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Carlotta Films
  • Date de sortie du DVD : 7 mars 2012
  • Durée : 101 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • ASIN: B006QP0C92
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 11.845 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Nouveau master restauré haute définition
"Il était une fois Le Narcisse noir" : souvenirs de la production du film (HD - 24'26" - VOST)
"Spectrum" : analyse du film par Darius Khondji (dir. photo) (HD - 31'47")
Bande-annonce (HD - 2'34" - VOST)
Galerie photos : diaporama sonorisé (HD - 3'41")

Descriptions du produit

Description du produit

Ue congrégation de religieuses se rend dans un ancien harem situé sur les contreforts de l Himalaya pour y établir un dispensaire. Les soeurs sont aidées dans leurs tâches par Dean, un agent britannique installé dans la région depuis longtemps. Rapidement, la soeur supérieure Clodagh s offusque de la conduite de ce dernier. Au sein de la communauté, les tensions s exacerbent et les nonnes traversent des épreuves pesantes, aussi bien pour le corps que pour l esprit...

SUPPLEMENTS :

. IL ÉTAIT UNE FOIS "LE NARCISSE NOIR" (24 mn)
Collaborateurs et proches des Archers se souviennent de la production du Narcisse noir, du
talent de Deborah Kerr et reviennent sur le grand succès du film et la reconnaissance du duo
Michael Powell – Emeric Pressburger.

. SPECTRUM (32 mn)
Darius Khondji, célèbre directeur de la photographie de La Cité des enfants perdus, Seven et
Minuit à Paris, livre une précieuse analyse du Narcisse noir, et décrit son approche personnelle
de la lumière au cinéma.

. BANDE-ANNONCE . GALERIE PHOTOS

Synopsis

Une mission formée de cinq religieuses s'installe en Inde, au pied de l'Himalaya. Elles ouvrent une école et un dispensaire avec l'aide réticente de l'agent britannique, Mr Dean. Un sentiment spirituel et violent va agiter la communauté religieuse...

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

31 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile  Par Catherine TURQUE sur 22 juillet 2006
Format: DVD
Cinq religieuses d''un couvent sont envoyées en mission à Mopu au Népal, dans un ancien harem transformé en dispensaire afin de soigner les enfants de la région, un endroit totalement isolé en haute montagne où elles sont contraintes de vivre en recluses. Là un aventurier anglais va cristalliser les fantasmes de ces femmes frustrées. Les désirs, les rivalités et les tensions vont s''exacerber en un crescendo d''une puissante intensité dramatique jusqu''à une explosion de violence et de folie meurtrière d''une modernité stupéfiante (on a du mal à croire que LE NARCISSE NOIR date de 1947 et il est difficile de voir ensuite des réalisations de cette époque sans les trouver bien désuètes !) . Ce film d''une grande sensualité est construit sur le réveil des sens des nonnes dans un lieu qui leur rappelle en permanence qu''il fut un somptueux palais du sexe, et sur leur vaine lutte pour préserver leur idéal de spiritualité contre les aspirations de leurs cœurs passionnés et de leurs corps tourmentés . LE NARCISSE NOIR a été entièrement tourné en décors artificiels qui permettent à Michael Powell et à Cardiff, son génial directeur de la photographie, de maîtriser chaque plan comme un peintre est maître de sa toile. Il en résulte une œuvre d''une perfection formelle absolue dans les couleurs, les lumières, le moindre souffle d''air, mais cette quintessence de la beauté , loin d''être froide comme le marbre, est constamment vibrante et flamboyante.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par laurent sur 6 avril 2012
Format: Blu-ray Achat vérifié
Une étrangeté assez fascinante que ce "Narcisse noir"
On est tout d'abord stupéfait, dés les première images de la présence des visages et des matières. Le travail de l'image est si particulier, si poussé, que l'aspect film disparaît pour nous donner une impression de présence quasi palpable. L'effet "3D" est saisissant. Certaines scène apparaissent comme une vue directe sur un théâtre dont la toile de projection serait comme une fenêtre. Les visages et les corps sont des sculpture hiératiques mais néanmoins animées. On est subjugué, entre admiration et inquiétude. Les visage "emmaillotés" des religieuse sont presque ceux de cadavres, ... mais qui vivraient... avec une envoûtante, surréaliste présence.
Les couleurs et les décors sont travaillés à l'extrême avec une sensibilité très particulière passant d'un réalisme si magnifié qu'il en devient artificiel, à un orientalisme de fantaisie chatoyant et ironique, pour finir par une atmosphère angoissante de cauchemar aux images d'une modernité et d'un expressionnisme qui tranche avec le reste du film.
L'histoire ne semble que prétexte à ces images, elle semble presque en décalage, à la fois assez anodine et pourtant lourde de tensions, mais auxquelles il n'est pas toujours aisé de s'identifier, dans toute la première partie du film en tout cas. Ce qui renforce le caractère étrange de l'objet. Sans compter l'humour et une certaine folie qui viennent saupoudrer l'ensemble de la composition.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Guillaume Tixier sur 23 juillet 2012
Format: Blu-ray Achat vérifié
Déjà sorti en DVD en France en 2006 (Collection Institut Lumière) puis en Blu-Ray en Angleterre en 2008 (ITV) et aux Etats Unis en 2010 (Criterion), Black Narcissus nous revient chez nous par le biais de Carlotta. L'éditeur est apparemment décidé à proposer en HD les plus célèbres travaux du duo Powell/Pressburger, comme nous le confirme la récente galette du monumental The Red Shoes (1948) et l'arrivée, d'ici la fin de l'année, du non moins cultissime The Life and Death of Colonel Blimp (1943).

Réalisé seulement un an avant leur plus grand chef-d'œuvre, Black Narcissus surprend. Pour qui le découvrira aujourd'hui, le choc sera terrible. N'ayant rien perdu de sa puissance, le film fait preuve d'une richesse infinie, d'une beauté insurpassable et d'un avant-gardisme réjouissant. Tourné en technicolor et en studio, ce drame, aux accents de récit fantastique et d'épouvante, fait montre d'une force picturale tout simplement divine. Presque jamais nous ne doutons de l'existence de ces décors montagneux (de la peinture sur verre, bien sûr), ou de ces temples à la représentation poétique. De surcroit, le travail de Jack Cardiff à la photographie, d'abord assez traditionnel, mais ensuite extrême dans la façon de présenter les couleurs, participe grandement à cette réussite esthétique totale, à la limite de l'expressionnisme.

Le film raconte l'histoire de nonnes qui, dans un climat exotique et plus particulièrement dans un temple fantomatique, se détournent de leur foi, jusqu'à, pour l'une d'entre elles, la renier.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?