• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La nouvelle Asie centrale ou La fabrication des nations Broché – 25 février 1997


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,10
EUR 21,00 EUR 4,09

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

Au lendemain du coup d'État conservateur qui éclate à Moscou, le 19 août 1991, contre Mikhaïl Gorbatchev et sa réforme de l'Union, la plupart des dirigeants des républiques soviétiques musulmanes approuvent les putschistes avant de proclamer, quelques jours plus tard, l'indépendance de leur pays, promulguée dans les trois mois. Les dirigeants qui, en 1991, provenaient tous de la nomenklatura soviétique, tiennent désormais un discours nationaliste, méfiant envers la Russie et ouvert en direction des Occidentaux. Comment expliquer ce retournement, comment se sont fabriquées ces nations et comment ont-elles pu surgir sans être portées par un nationalisme ancien et durable ? L'auteur, Olivier Roy, montre comment l'Union soviétique a été en réalité "une formidable machine à fabriquer des nations". La politique des nationalités qui avait été avant tout conçue pour briser les nationalismes existants - russe, ukrainien, géorgien, tatar, kazakh - a fabriqué une multitude de petits peuples concurrents, ayant en théorie autant de droits que les grands. Des nationalismes qui n'existaient pas ont ainsi été sollicités. A partir du système soviétique, les nouvelles élites se sont attachées à un cadre national, mais sans chercher à construire une culture et encore moins une idéologie nationaliste. Dans les nouvelles nations musulmanes d'Asie centrale - Turkménistan, Ouzbékistan, Kirghizstan, Kazakhstan et Azerbaïdjan - de nouvelles sociétés civiles se sont reconstruites, non pas parallèlement mais dans le cadre même des institutions soviétiques, en lui empruntant non seulement la grammaire sociale (communautarisme), mais la logique même de son instauration comme nation. En prenant une perspective historique, Olivier Roy s'efforce de mettre au jour ce processus de fabrication des nations, de recomposition des groupes de solidarité traditionnels et d'émergence de nouvelles élites nationalistes à partir du cadre soviétique. --Yann Vinh-- -- Futuribles


Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?