ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 5,71
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Un paradoxe français : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance [Broché]

Simon Epstein
4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 28,40
Prix : EUR 26,98 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 1,42 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 18 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez nos meilleures ventes Livres à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

15 mars 2008 Bibliotheque histoire (Livre 6127)
Spécialiste de l'antisémitisme, Simon Epstein a constitué au fil des ans un socle informatif considérable sur les itinéraires contrastés de deux catégories de Français : ceux qui protestèrent contre le racisme et l'antisémitisme dans les années 1920 et 1930, avant de s'engager dans la Collaboration ; et ceux qui exprimèrent une hostilité ou un préjugé à l'égard des Juifs, puis qui se retrouvèrent, l'heure venue, dans la Résistance. Ce livre ne retrace ni l'histoire de l'antiracisme ni celle de l'antisémitisme ; il est l'histoire du passage de l'un à l'autre. Les principaux chefs de la Collaboration ont traversé, chacun à sa manière, une phase de dénonciation de la haine antijuive ; beaucoup furent même militants de la Ligue internationale contre l'antisémitisme (LICA). Réciproquement, de nombreux résistants, et non des moindres, sont originaires d'une extrême droite nationaliste qui, dans les années 1930, fut fertile en prises de positions hostiles aux Juifs. C'est ce phénomène paradoxal que Simon Epstein décrit puis analyse, en s'appliquant aussi à démonter l'occultation dont ces chassés-croisés, déroutants certes mais significatifs, ont fait l'objet dans les mémoires françaises.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Un paradoxe français : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance + Les Dreyfusards sous l'Occupation
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Les Dreyfusards sous l'Occupation EUR 20,52


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Économiste et historien, Simon Epstein vit à Jérusalem depuis 1974. Auteur de plusieurs ouvrages sur le racisme et l'antisémitisme, il a publié, en 2001, un livre remarqué sur Les Dreyfusards sous l'Occupation.

Détails sur le produit

  • Broché: 622 pages
  • Editeur : Editions Albin Michel (15 mars 2008)
  • Collection : Bibliotheque histoire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226179151
  • ISBN-13: 978-2226179159
  • Dimensions du produit: 4,3 x 14,8 x 23,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 40.847 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.6 étoiles sur 5
4.6 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
98 internautes sur 105 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe travail d'historien 21 février 2009
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
Simon Epstein est économiste et historien, auteur de plusieurs ouvrages sur le racisme et l'antisémitisme, vit à Jérusalem depuis 1974. Il a publié en 2001 un ouvrage remarquable sur Les Dreyfusards sous l'Occupation.

"Un paradoxe français" est un livre d'histoire qui détruit plusieurs mythes et autres mensonges.

Mythe n°1 : l'extrême droite française, collaborationniste pendant la seconde guerre mondiale était majoritairement l'extrême droite d'avant la guerre. C'est tout l'inverse. La majorité des premiers résistants était issue de l'Action Française qui prônait le "nationalisme intégral" et était germanophobe.

Mythe n°2 : la gauche pacifiste, antiraciste, philosémite a majoritairement composé la Résistance. C'est tout l'inverse. Les pacifistes ont continué, dans leur majorité (à l'image des dreyfusards) de l'être sous la botte nazie.

"Que le pacifisme fut le vecteur principal de la collaboration, que les pacifistes furent nombreux à collaborer, et qu'ils fournirent de très nombreux collaborateurs, que la gauche fut dominante dans la collaboration parce qu'elle fut dominante dans le pacifisme - toutes ces vérités dérangeantes échapperont aux politiciens, aux polémistes et aux historiens soucieux d'inculper "toutes les droites" et de leur faire porter le chapeau exclusif des erreurs, des trahisons et des crimes qui ont endeuillé, à jamais, les années 1940-1944.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Livre d'historien remarquablement documenté. 17 novembre 2013
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
À lire par tous les sectaires lanceurs d'anathèmes qui sont légion dans la gauche française.
Il faut un peu de réserve aussi dans l'éloge de nos célébrités qui ont souvent fait preuve d'égarement.
Un tel ouvrage de vérité ne pourrait malheureusement, plus être édité en France aujourd'hui
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
22 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Pinuche
Format:Broché
Après l'occupation, très nombreux sont les gens qui, ayant fait toute leur carrière politique dans une gauche antiraciste, durant les années 20 et 30, ont été arbitrairement classés à l'extrême droite après avoir collaboré.

A la même époque, la dite extrême droite, parfois antisémite, a fourni à la résistance de nombreux cadres.

L'image d'Epinal: extrême droite = collabos/ gauche = résistance, ne résiste pas à l'analyse historique.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très riche et documenté 22 juin 2013
Par ben
Format:Broché
Une analyse très riche de trajectoires humaines parfois étonnantes, une mise en perspective très intéressante sur la façon dont l'histoire peut-être écrite. Pays oh combien complexe que la France. Bien écrit en plus.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
24 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une nouvelle vérité 10 mai 2010
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Livre intéressant à contre courant du politiquement correct : "La gauche était toute entière dans la résistance, la droite tout entière à Vichy". Analyse subtile et rigoureuse du cas Mitterand.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
47 internautes sur 59 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Jean Weil
Format:Broché
En effet c'est un paradoxe que de dire que les antiracistes, d'avant 1939, sont devenus des collaborateurs et qu'inversement les antisémites d'avant 1939, sont devenus des résistants... Car c'est oublier deux faits qui ont boulversés la répartition de la donne idéologique: le pacte germano-soviétique et la défaite française prise en charge par Pétain-le-vainqueur-de-Verdun...Le pacte a fait éclater les digues souvent fragiles entre antiracisme et racisme et entre fascime et communisme et enfin le vainqueur de verdun faisait clairement apparaître la défaite de 1940 comme étant le résultat de la démocratie parlementaire: d'ailleurs même De Gaulle disait la même chose en 1942 à Christian Pineau dans "la simple vérité". Ceci étant ce livre a l'immense mérite de montrer que la tête des mouvements de résistance était souvent aux mains de personnes de droite voir d'extrême droite, comme... voir l'ouvrage lui-même. Par contre il ne dit mot des résistants de l'armée des ombres qui ont trimés et qui sont des gens de gauche et en grosse majorité des socialistes car le secrétaire général clandestin du parti socialiste était Daniel Mayer dont la consigne était: "faîtes de la résistance dans le mouvement le plus proche de chez vous".
Ouvrages complémentaires :
Les vichysto-résistants de Bénédicte Vergez-Chaignon et
Les socialistes sous l'occupation Marc Sadoun.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xacb898ac)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?