Je pensais que mon père était Dieu et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Je pensais que mon p&egra... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Je pensais que mon père était Dieu et autres récits de la réalité américaine Poche – 15 octobre 2002


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 15 octobre 2002
EUR 9,70
EUR 9,02 EUR 0,73

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Je pensais que mon père était Dieu et autres récits de la réalité américaine + La nuit de l'oracle
Prix pour les deux : EUR 17,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

L'univers romanesque de Paul Auster ne cesse d'explorer les thèmes de l'invraisemblance du sort, du vacillement de l'identité ou encore de la déréliction. Ici, la "musique du hasard" est le dénominateur commun aux récits qui composent cet ouvrage. Attention toutefois, il ne s'agit pas à proprement parler d'une œuvre de l'auteur de la Trilogie new-yorkaise, mais plutôt d'une anthologie d'histoires vraies aux allures de fiction, sélectionnées parmi un ensemble de quatre mille textes que l'écrivain a reçus dans le cadre d'une émission de radio ; en tout, cent soixante-douze textes courts, écrits exclusivement par des auditeurs américains, de tous âges et de tous horizons sociaux et qui vont de la farce à la tragédie, du rire aux larmes ; dix rubriques tentent d'organiser ce chaos de voix. Le résultat est inégal : le style est souvent maladroit, et rares sont les récits véritablement "littéraires", comme le remarque l'auteur lui-même dans sa préface. Mais l'essentiel n'est pas là : dans leur rugosité même, toutes ces histoires sont sincères et humaines, donc touchantes. "Dépêches du front de l'expérience personnelle", elles ont aussi une portée historique et sociale qui les rend souvent universelles : plus d'un lecteur se reconnaîtra dans tel ou tel individu, exilé d'un monde auquel il appartient pourtant. Un ouvrage austérien, donc, à lire comme on feuilletterait un album de photos. --Nathalie Gouiffès --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

L'aventure de Je pensais que mon père était Dieu a commencé il y a environ deux ans, lorsque Paul Auster, auteur acclamé de la trilogie new-yorkaise, s'est vu proposer de participer régulièrement à une émission de radio. Peu enthousiasmé par l'idée de devoir écrire sur commande, il suit alors le conseil de son épouse, la romancière Siri Hustvedt, et propose aux auditeurs de lui envoyer leurs propres histoires. Deux règles étaient fixées : elles devaient être courtes, et surtout véridiques. Devant le succès de l'entreprise (pas moins de 4000 lettres reçues) et la richesse de beaucoup de ces récits, un livre s'imposait, trace matérielle de cette fantastique anthologie du peuple américain. Les 172 textes choisis par Auster tracent un portrait loin des stéréotypes habituels. L’Amérique se dévoile alors comme probablement on ne l'avait encore jamais vue.
Entre les déambulations d'une poule dans les rues de Portland et une réflexion sur la solitude, on assiste à des tranches de vie, à des événements incroyables, des hasards inimaginables, des rencontres bouleversantes. Le rire d'un père disparu depuis longtemps, une photo trouvée par hasard, un souvenir d'enfance qui rejaillit, un doigt coincé dans les trous d'une grille en acier, une roue qui apparaît comme par miracle... le livre est rempli de ces petits riens qui font les moments les plus marquants d'une vie. Et même si l'Histoire s'inscrit souvent en toile de fond, de la Guerre de Sécession au Viêt-Nam en passant par la grande Dépression, elle ne prend jamais le pas sur les individus.
Malgré un classement thématique, les histoires se succèdent sans lien ni évolution logique, passant de la nostalgie à la joie, de la douleur à la situation la plus comique. Et l'alternance brutale de toutes ces émotions, nous conduit parfois jusqu'au malaise, tant on est conscient d'entrer dans le quotidien des Américains, dans ce qu'il a de plus intime, de plus tragique aussi. C'est la réalité d'un peuple qui nous est offerte ici. Dans sa préface, Paul Auster résume d'ailleurs cette entreprise par ces mots empruntés à un vétéran du Viêt-Nam condamné à perpétuité pour meurtre, et qu'il pose comme le principe fondateur de ce livre : «Je n'ai jamais été parfait, mais je suis réel»... --Olivier Bacquet -- Urbuz.com --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Poche: 480 pages
  • Editeur : Actes Sud (15 octobre 2002)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742739637
  • ISBN-13: 978-2742739639
  • Dimensions du produit: 17,5 x 11 x 2,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 350.232 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Paul Auster est né dans le New Jersey. Ce romancier, qui fut poète et traducteur, est désormais célèbre dans de nombreux pays.En France, toute l'œuvre de Paul Auster, traduite en trente-cinq langues, est publiée chez Actes Sud. Prix Médicis étranger pour Leviathan en 1993, il est membre de The Academy of Arts and Letters et a reçu le Prix du Prince des Asturies en 2006 (entre autres distinctions prestigieuses).
Paul Auster vit à Brooklyn avec sa femme, la romancière Siri Hustvedt.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nathalie Filliat le 3 novembre 2004
Format: Poche
Le rôle de l'écrivain est il de raconter la réalité ou de la dépasser dans des narrations hors de toute vraissemblance?
Dans l'ouvrage "Je pensais que mon père était Dieu..." l'incroyable diversité des situations et des èvenements fait mentir toute tentative de réponse à une telle question. Ici, la vie fait un formidable pied de nez au bon sens, la réalité dépasse toute tentative de fiction.
Dans l'expérience littéraire menée à travers cette oeuvre, les gens et la vie quotidienne sont des artistes, des miraculés, des miracles... et pourtant, qui l'aurait cru. Le livre se lit simplement, petites histoires après petites histoires, comme un livre pour enfant. Son contenu nous renvoie l'image de l'absurde, de l'incroyable, d'émotions secrète,...d'une amérique qui n'est pas celle des médias et des politiques...la vie comme elle va quoi...ouf!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eryck Ponseel le 17 janvier 2003
Format: Poche
Lisez ce livre ! Soyez traversé par l'humanité, par l'émotion, habité par la vie comme un grand courant qui vous traverse. Aucune littérature dans ce livre, rien de "sur-écrit", vous lisez chacun des récits, parfois de quelques lignes, et chacun d'eux vous prend par les tripes sans aucun artifice, c'est direct, vrai. Un profond sentiment d'humanité vous laisse apaisé et l'envie immédiate de le relire. C'est tellement bien que j'ai parfois eu le sentiment d'un artifice littéraire, et si c'est Paul Auster qui avait tout inventé ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Client d'Amazon le 17 décembre 2002
Format: Poche
Suite à une interview pour une radio américaine, Paul Auster (suivant une idée suggérée par sa femme) décide de demander aux américains de lui envoyer des anecdotes, des histoires avec pour seule consignes que celles ci « devraient être vraies » et « révélatrices des forces mystérieuses qui agissent dans nos vies ». Ce projet rencontra un grand succès et l'auteur décida de publier plusieurs d'entre elles.
Ces histoires classées par thème se veulent un portrait de l'Amérique, « un musée de la réalité américaine » comme l'écrit Paul Auster. Certaines sont drôles ; d'autres étranges, d'autres tristes. Elles nous paraissent insignifiantes parfois sur le coup mais elles restent dans nos mémoires et on se suprend à les raconter à des proches, comme une anecdote.
Ce recueil est intéressant au niveau sociologique car il nous montre des tranches de vie américaines mais surtout au niveau humain. On assiste au récit d'évènements, petits ou grands, qui ont plus ou moins bouleversés leur narrateur et qui nous touchent, comme des témoignages de vie quotidienne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par "philippeltd" le 13 juillet 2003
Format: Poche
Vous vous devez de plonger dans ce livre aux multiples facettes. Ces histoires sélectionnées par Paul Auster, ont une dimension humaine formidable; elles susciteront des réactions physiques! Vous rirez, vous frémirez: vous ne resterez pas insensibles. Ce livre se lit trop vite.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amandine TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 18 mai 2007
Format: Poche
Un livre qui est né sur une idée de la femme de Paul Auster. Il a demandé aux auditeurs d'une radio de lui faire parvenir des histoires qui leur été arrivé. Après avoir reçu des centaines de lettres il décide de publier un livre qui regroupé les meilleurs.

Comme il y a plusieurs histoires plus ou moins longues, il y a bien sur des histoires qui nous touches plus que d'autre mais je dois avouer que dans l'ensemble j'ai été trés ému par tout ces témoignage de morceau de vie.

Un bon livre avec plein d'histoire qui touchera toue le monde.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?