undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Plus d'options
Le petit violon de monsieur grégoire (iii. plus loin vers le ciel)
 
Agrandissez cette image
 

Le petit violon de monsieur grégoire (iii. plus loin vers le ciel)

19 octobre 2006 | Format : MP3

EUR 0,99 (TVA incluse le cas échéant)

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
 
30
9:06
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

2.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Hervé J COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 17 octobre 2012
Cet album souffre d'un mal aigu rarissime dans le monde de la musique professionnelle, heureusement pour nos oreilles! : un désaccordage endémique perturbe la quasi intégralité de l'enregistrement. Problèmes d'oscillateurs des claviers, pleurage du magnéto multipiste? Par moment, c'est assez atroce et l'on frise vite l'insupportable. Paradoxalement même quand les claviers sont sous-mixés (Le Chant Des Glaces) le mal persiste et le jeu de guitare de Pascal Jardon n'arrange rien ( volonté de singer Brézovar de Ange qui savait, lui, être lyrique, alors qu'ici on reste dans l'approximatif, écoutez Solaris où comment peut-on jouer aussi mal et aussi faux?).

Il faut dire qu'à l'époque (1976) les studios français n'étaient pas réputés pour leur qualité et leurs staffs techniques souvent incompétents peuvent expliquer un tel desastre.

Pour l'album lui-même, ce troisième opus de Mona Lisa est un très bon exemple (voire un cas d'école) de rock progressif français comique. Même en étant très tolérant, j'ai du mal à comprendre que certains peuvent encore écouter cela tout en gardant leur sérieux. Les paroles hésitent entre ridicule et grandiloquent avec cette naïveté et ce sens de l'emphase propre à l'époque. On sent que les musiciens ont bien remâché Au Delà Du Délire ou Foxtrot, mais que la digestion fut longue et douloureuse. Dans Le Publiphobe néanmoins, Le Guénnec nous rappelle avec nostalgie toutes ces marques commerciales disparues (chaussettes La Bonnal, Kelton, Timex).
Lire la suite ›
4 commentaires 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus