Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La petite soeur de Kafka Broché – 2 décembre 2004


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,60 EUR 5,50

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Si tout le monde connaît la grande histoire du grand Kakfa, beaucoup ignorent celle de sa sœur Ottla, de neuf ans sa cadette, déportée à Térézine et morte à Auschwitz. Cette effrontée qui choisit de travailler la terre et d'épouser un homme en dépit de sa religion, puis qui paya de sa vie sa générosité et sa fidélité à ses convictions. La sœur de Kafka mérite ô combien d'être découverte et de quitter l'ombre où l'avait pu tenir la réputation de l'écrivain qui éprouvait pour elle une immense affection. Dans les petits geste et faits de Ottla, il y a suffisamment de noblesse pour que naisse un livre. A travers eux, c'est finalement la destinée exceptionnelle d'une femme hors du commun qui apparaît soudain. Et la libre revendication du sacrifice final, auprès des enfants conduits à la mort, alors qu'elle aurait pu être sauvée, est une décision des plus rares et des plus bouleversantes qui soient. Dans ce court récit, François David brosse un portrait tout en finesse d'une femme tour à tour espiègle, intègre et déterminée. Et d'un singulier courage. Chaque mot est pesé et trouve son écho dans l'histoire avec un petit comme un grand H. C'est ce qui fait la force de ce texte et le ramène au devant de notre actualité. Anne Herbauts lui donne vie. Peu de documents existent sur Ottla Kafka, alors Anne lui a construit un visage entre les traits de son frère Franz et de leur mère. Un visage, qui au fil du livre et de son histoire, va s'effacer pour disparaître. Chaque élément graphique (une robe mise pour le mariage, enlevée pour le divorce; une maison-valise; trois fleurs pour trois sœurs...) fait sens dans l'histoire racontée. C'est là le talent d'Anne Herbauts.


Détails sur le produit

  • Broché: 16 pages
  • Editeur : Esperluète (2 décembre 2004)
  • Collection : Hh istoires
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2930223510
  • ISBN-13: 978-2930223513
  • Dimensions du produit: 20 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 785.322 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fuchinran Sandrine Monllor sur 20 février 2007
Format: Broché
Kafka a entretenu des rapports complexes - et riches en références psychanalytiques ; d'où son intérêt pour Freud- avec sa famille. Il a vécu jusqu'à la fin quasiment avec ses parents, jusqu'à sa rencontre avec Dora Diamant qui l'a entraîné à Berlin et à Vienne. Ayant grandi dans l'ombre d'un père qu'il percevait comme un tyran et d'une mère aimante mais soumise à son mari, Kafka n'a pourtant entretenu/conservé que des relations épistolaires avec ses proches. De ses deux soeurs aînées, il n'émet qu'un jugement très critique et sans affect. En revanche, sa soeur Ottla est pour lui son plus grand réconfort et une riche correspondance est disponible pour en témoigner (voir Lettres à Ottla).

C'est de cette petite soeur adorée dont il s'agit dans ce joli livre qui raconte la destinée tragique d'une femme courageuse, remplie de convictions et libre, aussi bien dans sa tête que dans ses actes. Après avoir épousé un non-juif, elle observe avec désarroi la montée inexorable du nazisme et échappe un temps aux lois discriminantes de Nüremberg. Mais pour Ottla, qui porte en elle le souvenir constant de son frère et qui n'a pas oublié le désespoir qui l'habitait, il est important de se battre et de choisir sa vie jusqu'au bout. A l'instar de Janus Korczak en Pologne, on découvre ainsi le dernier voyage d'Ottla vers les camps d'extermination, en compagnie des enfants qu'elle accompagnait et qu'elle aimait tant, ces âmes pures et innocentes qui lui rappelaient ceux qu'elle aurait tant aimé avoir...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?