EUR 10,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Éloge de la philosophie et autres essais (Anglais) Poche – 21 avril 1989


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 21 avril 1989
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00
EUR 9,87 EUR 3,80

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Éloge de la philosophie et autres essais + Notre première mondialisation : Leçons d'un échec oublié + Histoire du XXe siècle, tome 1 : 1900-1945 La fin du monde européen
Prix pour les trois: EUR 34,55

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Les philosophes n'ont de leçons à donner à personne. La philosophie s'arrête, en effet, où commence la certitude de savoir. La leçon inaugurale de Maurice Merleau-Ponty pour son entrée au collège de France, publiée en tête de ce recueil, est donc en son principe paradoxale. Occuper une chaire pour un professeur de philosophie, ce n'est pas transmettre à ses auditeurs des vérités acquises mais plutôt leur apprendre à poser les bonnes questions.

Cet éloge de la philosophie, à l'instar des autres essais publiés sous ce titre, est ainsi frappé du sceau de l'ironie socratique. Vivant témoignage d'un homme qui a su marquer son temps sans jamais se prendre pour un maître à penser, ce texte est rédigé dans un style limpide, accessible à un large public. L'auteur nous y fait simplement saisir, souvent de manière imagée, en quoi consiste l'exercice philosophique.

Ce qui fait la philosophie, c'est le mouvement qui reconduit sans cesse du savoir à l'ignorance, de l'ignorance au savoir, et une sorte de repos dans ce mouvement.
Offrez-vous ce luxe ! --Paul Klein

Quatrième de couverture

«Philosopher, c'est chercher, c'est impliquer qu'il y a des choses à voir et à dire. Or, aujourd'hui, on ne cherche guère. On revient à l'une ou l'autre des traditions, on la «défend». Nos convictions se fondent moins sur des valeurs ou des vérités aperçues que sur les vices ou les erreurs de celles dont nous ne voulons pas. Notre pensée est en retraite ou en repli. Dans ce monde où la dénégation et les passions moroses tiennent lieu de certitudes, on ne cherche surtout pas à voir, et c'est la philosophie, parce qu'elle demande à voir, qui passe pour impiété.»Maurice Merleau-Ponty.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Éloge de la philosophie et autres essais contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 320 pages
  • Editeur : Folio (21 avril 1989)
  • Collection : Folio essais
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 2070325105
  • ISBN-13: 978-2070325108
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,7 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 127.446 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 16 mai 2007
Merleau-Ponty possède une rare distinction : celle de rendre accessible à un public de non-spécialistes de philosophie, les idées maîtresses de la philosophie, ses interrogations en vue d'accéder à la liberté de l'être.

L'auteur m'avait déjà séduit par sa vive intelligence de la peinture et de son rapport avec l'esprit dans "L"oeil et l'esprit". "L'éloge de la philosophie" est de la même veine.

L'ouvrage est composé de 9 essais philosophiques :

Sur la phénoménologie du langage, Le philosophe et la sociologie, De Mauss et Claude Lévy-Strauss, Partout et nulle part, Le philosophe et son ombre, Bergson se faisant, Einstein et la crise de la raison, Lecture de Montaigne, Note sur Machiavel.

"Le philosophe se reconnaît à ce qu'il a inséparablement le goût de l'évidence et le sens de l'ambiguïté. (...) Ce qui fait le philosophe, c'est le mouvement qui reconduit sans cesse du savoir à l'ignorance, de l'ignorance au savoir, et une sorte de repos dans ce mouvement..."

La philosophie est donc bien une science. Merleau-Ponty nous ravit par la clarté et l'élégance de ses essais.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par fawnes sur 30 décembre 2004
A recommander vivement aux lycéens et aux étudiants de première année, ce texte magnifique de lisibilité, de clarté et de tension, n'aborde toutefois la philosoophie que sous l'angle du philosophe, ce personnage impossible et pourtant bien réel... De la philosophie comme pratique sociale, comme outil dans le débat d'idées, il n'est guère question. Cela peut se comprendre: il s'agissait à l'époque de combattre les réductions positivistes de la philosophie et de faire valoir l'aspect de distanciation, de recul critique, qui en est le corrélat fondamental. On accordera volontiers à l'auteur ce point. Reste le prolongement même de la réflexion ici entamée: d'où vient l'interrogation philosophique elle-même, que veut-elle, et quelle est la fonction sociale des idées? Toutes questions qui appellent à un dépassement de ce texte, signe aussi qu'il est salutaire de passer par lui.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?