undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles7
4,3 sur 5 étoiles
Format: BrochéModifier
Prix:13,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 novembre 2011
Sympa ces aventures rocambolesques de deux joyeux lurons de la pêche qui ne se prennent pas au sérieux, ne font pas grand cas de leurs avatars ni de leurs bredouilles..mais en compagnie desquels on peut regretter de n'avoir jamais arpenté les berges des rivières tant leur truculence et leur bonne humeur est communicative!! Voila un livre de "pêche" qui n'usurpe pas son excellente réputation! Bien meilleur journaliste, humoriste romancier et poête que pêcheur....ce qu'il n'a pas la moindre hésitation à avouer...., rené Fallet capable de se réjouir de la prise d'un chevesne de 200 grammes, devient immédiatement le copain de pêche avec lequel on aurait aimé battre la campagne...Raymond Bussières a eu cette chance, Brassens, Michel Audiard étaient ses amis...!

...Appréciez la dernière page, pour ne pas dire la dernière phrase de cet amoureux de la vie et de la nature qui est parti à 56 ans et attendait, très conscient....:"

"Oui, je me fous du monde, et il me le rend bien. A votre bon coeur, le mien bat la breloque, ou la bernique ou la berlue. Demain il fera nuit......j'ai posé ma canne dans l'herbe. mon bouchon flotte dans un remous vert de gris. Pas une touche. Je baille. Je m'endors..l'étang de plomb sous un ciel blanc, l'étang bascule et tombe à la renverse. Le litre est au frais dans le seau. Et moi je suis sur mon vélo rouge, dans une descente. La rivière brille tout là bas, tout en bas...Et c'est alors que le flotteur s'enfonce. Enfin! Je dors, les pieds dans l'eau!!"
11 commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Vous n'avez jamais vu l'aube . La vraie. Pas celle du premier train de banlieue. Seul le pêcheur sait le goût exact du matin, le goût du pain et celui du café de l'aurore. il a , seul, ces privilèges exorbitants. Né subtil, il n'en parle pas. Il garde tout cela pour lui. C'est un secret entre le poisson et lui, l'herbe et lui, l'eau et lui."

Délicieusement teintés de mélancolie, chauffés au soleil de l'amitié, les textes composant Les pieds dans l'eau réjouissent le coeur des lecteurs qu'ils soient ou non pêcheurs. Mêlant poésie, gouaille et coups de gueule, René Fallet nous livre ici un condensé de bonheur de lecture et de bonheur tout court.
11 commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 novembre 2014
écouter simplement Brassens, c'est une chose et même un grand bonheur pour peu qu'on aimât le jazz, ça swingue Brassens !
le lire, en est une autre, la chanson de 3 min devient une poésie à la phrase travaillée d'au moins une demi-heure !
Fallet, c'est pareil : on peut lire ce court essai (100 pages) sur la pêche en deux bonnes heures....j'ai mis quelques mois à le déguster page par page.
le style est magnifique; l'ambiance anarcho-passéo-paillarde est digne de cette belle bande de copains d'abord !
en '73, au moment du 1er choc pétrolier, Fallet nostalgeait sur l'après-guerre, tout comme, en pleine crise, nous nostalgeons encore sur les 30 glorieuses, c'est bien connu "c'était toujours mieux avant" !
et pour les amateurs, il y a quand même la pêche en eau douce, à ça, je n'entends rien....une seule et unique expérience malheureuse il y a un bon demi-siècle : à 5 h, il faut être sur le pont, on dit ponton, à 6h, il ne faut pas boire de café "ça va mordre !", à 7, pas casser la croûte "ça va mordre !"....à 8, je ne sais pas, j'étais parti !
ça n'empêche nullement d'en apprécier la narration : le calme et l'intensité du moment, la fièvre et l'intensité du retour plus ou moins glorieux !
un petit bijou bucolique.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2013
Ce livre est tout simplement formidable pour qui aime la pêche. On y découvre René Fallet en compagnon de pêche, émerveillé et plus connaisseur qu'il ne l'avouait lui même. Ce livre parle très naturellement a tout ceux qui aiment la pêche, et comme le vieil anarchiste taciturne n'est pas sectaire sur les plaisirs, on parle bien de toutes les pêches en eaux douces. Truites, carpes, goujons, brochets, tous ont leur heure de gloire pour cet amoureux du mystère aquatique.
Un très beau livre, plein de poésie qui ne vire pas a la nostalgie et qui vous prouvera qu'il y a 40 ans c'était déjà mieux avant tant le souvenir de pêche est encore plus beau que la pêche elle même. C'est aussi un livre d'une clairvoyance remarquable sur les problèmes des rivières et des pécheurs français et il est très instructif de lire que tout ceci n'a pas été découvert récemment mais avait bien été pointé par les amateurs éclairés il y a des années.

Voila, tout cela se lit sans peine aucune, avec l'impression d'avoir été percé dans ses secrets de pêche, une écriture intime et d'un grand lyrisme mêlé d'humour comme René Fallet sait le faire a merveille. Sans hésitation, offrez le a un bon ami pêcheur, il s'en souviendra toute sa vie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2014
Très agréable, Fallet nous invite à ses parties de pêche passionées, alors on se déchausse et en silence et trempe ses pieds dans l'eau, et on est bien...
Evidemment ne s'agissant pas d'un roman l'aspect narratif est moins élaboré que de coutume mais il est très plaisant d'écouter Fallet nous raconter sa passion, ses amis, ses plaisirs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2002
Plein d'un humour toujours aux multiples sens, oscillant entre poésie, anecdote et panflet politique, Fallet nous entraîne au travers de croquis en proses dans les entrailles du pêcheur : au-delà de la découverte de la pêche à la mouche ou du premier brochet (inlassablement racontés par les pêcheurs de comptoirs), que de souvenirs fleurissent à la lecture de ces pages ! Un livre qui réveille toutes les nostalgies halieutiques...
0Commentaire7 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2014
Je devrais plutôt dire du petit vin.
La légèreté du rire nous fait apparaître les choses les plus profondes, en toute humilité.
0Commentaire0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,10 €