• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous plaisantez, monsieur... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par -betterworldbooks-
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedier des Etats-Unis. Distribution privu en 2-3 semaines. Nous proposons la communication par e-mail en francais. Le dos et les coins peuvent montrer des signes d'usure. Les pages peuvent inclure des notes et quelques signes de feutre. Sous garantie de remboursement complet. Plus de plus d'un million clients satisfaits! Votre alphabétisation dans le monde achat avantages!
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Vous plaisantez, monsieur Tanner Broché – 5 janvier 2006


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 16,70
EUR 11,89 EUR 0,09
EUR 16,70 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Vous plaisantez, monsieur Tanner + Parfois je ris tout seul + Tous les matins je me lève
Prix pour les trois: EUR 28,70

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" Eh bien moi, vous me verrez tous les jours de la semaine. - Vous plaisantez, monsieur Tanner. En tout cas, il faut qu'on se mette d'accord : qui est-ce qui va commander ? " Paul Tanner, documentariste animalier, menait une existence paisible avant d'hériter de la maison familiale. Décidé à la restaurer de fond en comble, il entreprend des travaux. Tandis qu'il s'échine sur les sols, les corps de métier défilent. Maçons déments, couvreurs délinquants, électriciens fous... tous semblent s'être donné le mot pour lui rendre la vie impossible. Récit véridique d'un chantier, chronique d'un douloureux combat, galerie de portraits terriblement humains, Vous plaisantez, monsieur Tanner se lit comme une comédie. Une comédie menée par un narrateur qui ressemble fort à son auteur.

Biographie de l'auteur

Jean-Paul Dubois est né en 1950 à Toulouse. Il a publié une quinzaine de romans dont Une vie française, prix Femina 2004, qui a été traduit dans une quinzaine de pays.


Détails sur le produit

  • Broché: 198 pages
  • Editeur : Editions de l'Olivier; Édition : EDITIONS DE L'OLivier (5 janvier 2006)
  • Collection : OLIV. LIT.FR
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2879294681
  • ISBN-13: 978-2879294681
  • Dimensions du produit: 20,5 x 1,7 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (47 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 173.243 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Véro le 19 mai 2007
Format: Broché
Le narrateur hérite d'une maison dans un bien piteux état, mais qu'il décide pourtant de rénover. Il doit donc faire appel à des artisans prétendument spécialisés. Là commence une parade délirante. Couvreurs, électriciens, plâtriers, chauffagistes' se succèdent, semblant lui réserver les spécimens les plus caricaturaux.

"Une fois encore j'avais ramassé la crème des crèmes. ['] Ces types devaient se donner le mot. Ils venaient du monde entier, ne se connaissaient pas, mais tous portaient le même virus, le même Mal. ['] J'étais confronté à une internationale nuisible, une nébuleuse préparée dans des camps d'entraînement, dressée à tuer la raison, à liquider le bon sens, à égorger la logique."

Bien qu'on ait envie de le secouer plus d'une fois, Paul Tanner, pourtant fort sympathique, endosse à merveille sa condition de dindon idéal de farces multiples.

"Souvent je me suis posé la question de savoir s'il n'y avait pas quelque chose qui clochait chez moi. Il n'était pas normal d'attirer à ce point les ennuis et les canailles. Je devais avoir des paroles, une attitude, une façon d'être qui me désignaient, dans la foule, comme un pigeon préférentiel. Il n'y avait pas d'autre explication."

Un livre frais et léger qui, comme à l'accoutumée chez J.P Dubois, mêle dérision et humour caustique. Une vitrine bien réaliste et finement observée de l'univers du bâtiment.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stella le 23 septembre 2007
Format: Broché
JP Dubois, on le sait est génial! Mais là ça dépasse l'entendement! Jamais je n'ai ri à ce point, à chaque ligne, en lisant un bouquin! Dubois est un type qui a tout compris! A lire absolument. Chacun de ses regards sur ce monde pétrifiant que nous traversons est d'une telle cruauté et d'une telle saveur à la fois! J'ai ri accrochée à ce bouquin me souvenant que seulement de très rares grands créateurs comiques m'ont fait rire ainsi au théâtre ou au cinéma.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
26 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par Louis Gastebois le 3 janvier 2006
Format: Broché
Jean-Paul Dubois nous revient avec cette amusante histoire de rénovation d'une batisse menaçant ruine.
Renouant avec le style concis qu'il affectionne, il nous livre une succulente galerie de portraits et nous brosse le tableau souvent très drôle d'un chantier qui se transforme petit à petit en parcours du combattant.
Ca se lit rapidement et agréablement, on rit pas mal et la tendresse n'est pas absente mais l'ensemble est tout de même un cran en-dessous du précédent, "Une vie française". On ne peut pas gagner à tous les coups...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par "zozodelogo" le 24 mars 2006
Format: Broché
Le style est impeccable, les situations décrites moins superficielles que ce à quoi on pourrait s'attendre. Loin des sketchs volontairement outrés des humoristes, on assiste là à l'histoire d'un homme désemparé devant l'ampleur de sa tâche et qui se débat pour s'en sortir.
Alors, certes ce n'est pas tordant, mais les éclairs d'humour sont fulgurants et on ne s'ennuie pas une seconde.
Que celui qui n'a jamais croisé la route d'un de ces personnages à la faveur de travaux lui jette la première pierre...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par anacrouse le 21 février 2006
Format: Broché
Ça se lit en une après midi, c’est léger, c’est de la lecture pas de la littérature.
Détendez vous à la lecture de ce bouquin savoureux. Moi j’ai bien ri des malheurs de M. Tanner, des misères et tracas de son chantier de malheur.
Certains de vous ont trouvé le trait outré ? pas si sûr…les plombiers irascibles qui font tout à leur idée pour vous arranger, l’électricien approximatif, le peintre qui modifie vos couleurs de murs pour les rendre plus gaies… tout ça raconté avec humour, parfait pour lire à la plage ou passer joyeusement un moment pluvieux, bien installé dans une maison terminée.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par J-P-R le 23 décembre 2008
Format: Broché
Ce qui se dit dans ce livre au-delà d'une satire plus ou moins réussi, c'est surtout le doute, le vide de cet homme quinquagénaire qui essaie de se retaper. Drôle peut-être mais surtout d'une magnifique pudeur : le désastre de l'artisanat voile pudiquement l'échec d'une vieillesse qui tourne mal.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Pierre-yves Champenois TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 5 janvier 2011
Format: Broché
Je ne connaissais ce roman que par l'intermédiaire du téléfilm dans lequel Jean-Paul Rouve tentait d'insuffler un peu de rythme à un scénario bien morne... C'est donc une réelle bonne surprise que j'ai eue lors de la lecture de ce petit roman.

Jean-Paul Dubois, à travers différents "chapitres", nous conte les déboires que le narrateur a eus lors de la réhabilitation d'une maison dont il a hérité. C'est ainsi qu'il va devoir faire face aux assauts répétés et toujours plus insidieux d'entrepreneurs et d'artisans peu soucieux de l'aider à remettre en état son habitation.

C'est une cascade d'emmerdements qui va survenir pour le narrateur, et de ce fait-là, de gags rocambolesques pour le lecteur. Le ton est évidemment tourné vers le caustique, mais le propos s'il fait rire au premier abord, est à double entrée. Si la critique du monde artisanal du BTP est la partie émergée dans la narration de Dubois, l'autre partie est celle de l'analyse psy plutôt habile du narrateur.

Si ce dernier n'a de cesse d'émettre des jugements néfastes (et justifiés !) à l'encontre des ouvriers-artisans qui viennent lui prêter main forte, le lecteur ressent aussi le malaise du "héros" qui est constamment dépassé par les évènements et ne sait jamais réellement agir.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?