ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 1,00
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La plupart ne reviendront pas : Vingt-huit jours dans une poche du front russe (hiver 1942-1943) [Poche]

Eugenio Corti , François Livi

Prix : EUR 9,20 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 17 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez La plupart ne reviendront pas : Vingt-huit jours dans une poche du front russe (hiver 1942-1943) contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

24 avril 2008 Motifs (Livre 309)
Mobilisé par l'armée italienne en 1942, Eugenio Corti, l'auteur du Cheval rouge, prend part, comme jeune officier d'artil­lerie, à l'épopée du Front de l'Est. Encerclées dans une poche aux côtés de la 298e division allemande, plusieurs divi­sions italiennes, désemparées, vont être anéanties par un ennemi féroce et un froid polaire. Seuls quelques-uns des 30000 compagnons du jeune écrivain retrouveront leur patrie, l'Italie. De ce fourvoiement honteux que l'on s'efforçait d'oublier - l'alliance avec l'Allemagne -, la campagne de Russie était l'épisode le plus douloureux. Une génération entière avait été engloutie dans cette guerre qui n'était pas la sienne, absorbée à jamais par l'immensité russe et les camps. L'un des rares survivants de cet enfer en avait rapporté un récit minutieux, insoutenable de précision, et pourtant porté par une inextinguible espérance.

Traduit de l'italien et préfacé par François Livi

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La plupart ne reviendront pas : Vingt-huit jours dans une poche du front russe (hiver 1942-1943) + Les derniers soldats du roi
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Les derniers soldats du roi EUR 19,00

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

DANS CE JOURNAL est consignée la fin du Trente-cinquième corps d'armée, l'un des trois corps de l'armée italienne engagés en Russie (ARMIR), plus précisément celui qui jusqu'à l'été de cette année 1942 avait été le CSIR, le seul corps d'armée italien en Russie. Au cours du même cycle d'opérations furent également détruits les deux autres corps : le Deuxième, puis, un mois plus tard, le corps de Chasseurs alpins. Avec nous autres Italiens furent écrasées les quelques unîtes allemandes déployées au milieu de nos corps d'armée.

Jusqu'au début du mois de décembre, nos affaires n'avaient pas trop mal marché sur les rives du Don, même après que le «Don paisible» eut entièrement gelé : escarmouches sans grande inten­sité à l'arme légère, quelques échanges d'obus d'artillerie, et des coups de main nocturnes de part et d'autre.
Au cours de la première moitié de décembre, cependant, ces incursions avaient progressivement pris de l'importance, au point de se transformer parfois en des batailles, limitées mais acharnées. Tant et si bien que nous commençâmes d'abord à soupçonner, puis à nous convaincre, que les Russes étaient en train de préparer une véritable offensive.
Le Trente-cinquième corps d'armée - déployé sur le fleuve, le front étant au nord - était constitué des divisons suivantes : la 298e division allemande à gauche, la Pasubio au centre, et la Torino à droite. Parmi nous autres officiers, le bruit courait que le secteur tenu par la Pasubio était de trente-trois kilomètres ; le secteur tenu par les deux autres divisions devait être comparable.
Mon unité, le Trentième groupe d'artillerie de corps d'armée, était justement déployée en appui à la division Pasubio. Elle comportait trois groupes (les 62e, 61e et 60e) dotés de vieux canons de 105 (prises de guerre de 1915-1918) auxquels on avait ajouté un groupe très moderne d'artillerie d'armée, doté de pièces de 149 et de 210.
Je me trouvais ces jours-là, en tant qu'observateur d'artillerie du 61e groupe, auprès du commandement du 2e bataillon du Quatre-vingtième régiment d'infanterie Pasubio, à Abrossimovo, sur le Don. Nous fûmes définitivement fixés quant aux intentions de l'ennemi lorsque la division de Biélorusses qui nous faisait vis-à-vis fut remplacée, du jour au lendemain, par des divisions fraîches d'Ouzbeks et de Tatars, des soldats qui étaient sous les drapeaux depuis quelques mois à peine. Aussitôt des déserteurs avaient commencé à rejoindre nos tranchées : ils parlaient tous d'une offensive imminente.

Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?