Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 10,01

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 5,88
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La plupart ne reviendront pas : Vingt-huit jours dans une poche du front russe, hiver 1942-1943 [Broché]

Eugenio Corti , François Livi
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 19,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 3 octobre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,88
Vendez La plupart ne reviendront pas : Vingt-huit jours dans une poche du front russe, hiver 1942-1943 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,88, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

15 octobre 2003 L'âge d'homme
1942 : les forces de l'Axe lancent des centaines de divisions dans la gigantesque campagne de Russie. Mobilisé par l'armée italienne en 1942, Eugenio Corti prend part, comme jeune officier d'artillerie, à l'épopée du Front de l'Est. Brisée aux portes de Stalingrad, l'avancée foudroyante des envahisseurs en terre russe va se transformer en une épouvantable débâcle.
Seule une poignée des quelque 30 000 compagnons du jeune écrivain retrouveront leur patrie d'Italie.
L'un des rares survivants de cet enfer en a rapporté un récit minutieux, insoutenable de précision, et pourtant porté par une inextinguible espérance.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La plupart ne reviendront pas : Vingt-huit jours dans une poche du front russe, hiver 1942-1943 + Les derniers soldats du roi + Le cheval rouge
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Les derniers soldats du roi EUR 19,00
  • Le cheval rouge EUR 29,41


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Animé d'une vocation précoce d'écrivain, profondément croyant, catholique et antifasciste, Eugenio Corti (né en 1921 à Besana, en Italie) entreprit de rédiger ce journal de guerre dans un hôpital militaire dès son rapatriement du front russe. Lorsque l'Italie, en 1943, se trouva divisée en deux par l'Armistice, Corti résolut de rester fidèle à son serment d'officier: il rejoignit les restes de l'armée italienne dans le Sud et participa, aux côtés des forces anglo-américaines, à la bataille de Monte Cassino et à l'expulsion des Allemands de son pays. Son œuvre majeure et testamentaire demeure le grand roman Le Cheval Rouge (1983). Commençant sur le front de Russie, l'immense fresque se termine dans les luttes sociales et morales des années 70 en Italie

Détails sur le produit

  • Broché: 252 pages
  • Editeur : Editions de Fallois (15 octobre 2003)
  • Collection : L'âge d'homme
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2877064859
  • ISBN-13: 978-2877064859
  • Dimensions du produit: 21,8 x 15,4 x 2,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 263.128 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une armée ainsi dans la nuit se perdait 15 juin 2008
Par Veilleur TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché
Le survivant d'une catastrophe se demande toujours ce qui lui vaut la grâce d'être vivant alors que tous ou presque sont morts. Hasard ou Providence, le sens à donner ne paraît pas immédiatement. Cependant, si l'événement catastrophique a eu lieu durant la jeunesse, il peut éclairer la vie entière d'une lumière totalement différente de celle que l'on imaginait. C'est ce qui est arrivé au jeune lieutenant Corti, âgé de 21 ans, lorsqu'il a réchappé de la poche dans laquelle l'Armée Rouge avait enfermé les corps d'armée allemands et italiens en décembre 1942, sur les rives du Don.

L'effroyable, inhumaine et ahurissante retraite qui s'ensuivit alors rappelle pour beaucoup la débandade napoléonienne au cours de laquelle les armées impériales quittèrent le sol russe en laissant derrière elles un sillage de cadavres. 130 ans après l'aventure de l'Empereur, une nouvelle retraite se rééditait dans les mêmes conditions climatiques, dans la même urgence militaire. En décembre 1942, sur les trente mille italiens pris au piège dans la poche, quatre mille seulement sortirent de l'enfer au bout d'un mois, souvent à la lisière de la mort. Il nous revient alors en mémoire les vers de Victor Hugo sur la Retraite de Russie, si illustrateurs et évocateurs : "Il neigeait, on était vaincu par sa conquête" nous dit le poète, ajoutant "Après la plaine blanche, une autre plaine blanche", faisant "Pour cette immense armée un immense linceul".
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Témoignage boulversant 18 août 2012
Par Savoy
Format:Broché
Témoignage bouleversant de vérité et de chrétienté sur un drame historique occulté et méconnu. Lire du même auteur le grand roman "le cheval rouge" indispensable pour comprendre les terribles répercussions de cette tragique période sur notre société.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?