La plus que vive et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La plus que vive a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La plus que vive Poche – 5 janvier 1999


Voir les 6 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 1,43
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 4,60
EUR 4,28 EUR 0,61
Fournitures diverses
"Veuillez réessayer"
EUR 8,00

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La plus que vive + La Part manquante + Le Très-Bas
Prix pour les trois: EUR 13,80

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Les oeuvres de Christian Bobin sonnent souvent comme des prières. Encensé par un large public d'inconditionnels, fustigé par quelques farouches détracteurs, le caractère quasi religieux de cette prose limpide, aérienne, s'épanouit librement dans La plus que vive. Oraison funèbre, "tombeau" à la manière des poètes de la Renaissance, on n'y trouve pourtant nulle trace de ténèbres : Bobin chante son amie morte tel un rossignol, à pleine gorge et en plein soleil. Il fouille ébloui les sources de son amour, scrute l'éclat transparent de la mort, en effleure la vitre infranchissable - du bout des doigts toujours, du bout des lèvres. Avec une grâce, une sincérité détachées de tout effet, il crée un texte fort, tout de blancheur et de neige, comme une page déchirée, vibrante de lumière. --Scarbo

Quatrième de couverture

«Tu meurs à quarante-quatre ans, c'est jeune. Aurais-tu vécu mille ans, j'aurais dit la même chose : tu avais la jeunesse en toi, pour toi. Ce que j'appelle jeune, c'est vie, vie absolue, vie confondue de désespoir, d'amour et de gaieté. Désespoir, amour, gaieté. Qui a ces trois roses enfoncées dans le cœur a la jeunesse pour lui, en lui, avec lui. Je t'ai toujours perçue avec ces trois roses, cachées, oh si peu, dessous ta vraie douceur.»Christian Bobin.


Détails sur le produit

  • Poche: 110 pages
  • Editeur : Gallimard (5 janvier 1999)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070406954
  • ISBN-13: 978-2070406951
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 43.800 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par ABEL SEVELLEC le 28 décembre 2003
Format: Broché
un bonheur qui se tue et qui s'ouvre sur une vie éternelle beaucoup trop longue,beaucoup trop tôt.Un regard qui se ferme derrière un sourire et puis plus rien, seulement un coeur abandonné dans la forêt noir du désespoir.
Christian Bobin nous écrit avec les mots blessés d'un amour qui saigne et cette vie qui continue sans cette rose, la plus que vive dans un jardin de lumière où les enfants de l'amour grandiront encore.Aimer et désespérer à la fois pour ne pas mourir et quitter les ombres pour dormir à la lumière en attendant les songes et une histoire à raconter.Mais les mots ne sont rien sans un amour pour les entendre.Je t'écrirai quand même pour partager ce silence qui t'appartient et aller au bout des phrases pour continuer à t'aimer dans un souffrance plus que vive.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Domipha le 17 mars 2008
Format: Broché
Emouvant. Trés beau Récit autobiographique.Histoire d'un bel amour,de l'amour toujours. Mais je n'ai pas pris ce livre comme tel, mais comme l'expérience du deuil, de la perte d'un être cher.
Ce livre est boulversant de vérité. Quels sentiments, quel ressenti,et notre foi..... Lorsque l'être cher n'est plus là mais qu'il est "plus que vive" à cause du manque. Qui n'a pas relu une lettre, attendu un appel téléphonique. Et cette belle phrase "on peut donner bien des choses à ceux qu'on aime : des paroles, du repos, du plaisir. Tu m'as donné el plus précieux de tout : le manque"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Catheline le 6 octobre 2004
Format: Poche
Hommage à une femme que l'auteur a aimée et qui est morte subitement d'une rupture d'anévrisme. Un chant d'amour, très touchant dans l'ensemble. La plume est jolie, les mots bien choisis, mais la douceur dans laquelle berce le texte m'a été légèrement difficile à accepter par moments. Je ne peux nier avoir été émue, surtout par l'authenticité des sentiments qui se dégage dans cet hommage. J'ai aussi apprécié la vision qu'a l'auteur de cette femme, de ce qu'elle a accompli dans sa vie, de ce qu'elle a apporté autour d'elle, de ce qu'elle a créé et laissé en gage d'amour.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Myriam Cornu le 10 mai 2006
Format: Broché
L'hymne à l'amour d'un homme pour une femme, mais bien au delà, mise en abîme d'un amour d'amour. La plus que vive est la femme que nous aimerions toutes être : une femme qui sait donner l'amour autant que le recevoir, une femme qui sait faire le bien autour d'elle, en connaissant par elle-même (ne dit-on pas que charité bien ordonnée commence par soi-même ?). Cette femme aime tellement que, même plus que morte, elle nous fait encore le don de son amour. Savoir que de tels êtres existent, qu'il ne tient qu'à nous de mener notre vie comme elle l'a fait, suffit à regonfler le moral de n'importe quel humain en mal d'amour. A aimer sans modération pour apprendre à (s')aimer sans modération.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Véronique le 7 novembre 2011
Format: Poche Achat vérifié
Sublime!! de poésie, de sensibilité!
L'histoire d'un amour, mais vu et écrit par Bobin!!
rein à rajouter!
il faut lire!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche Achat vérifié
Du Bobin tout craché: une écriture simple empreinte de poésie, un arrière-fond doux amer, des impressions fugitives.

Bobin a écrit ce livre suite à la mort d'une amie proche. Il convoque ses souvenirs d'un quotidien banal mais desquels il extrait une quintessence faite d'amour et de lumière.

"L'avenir n'est rien. Le passé n'est rien. Il n'y a que l'instant présent, jusqu'à ce que celui-ci coïncide avec celui de notre mort. L'amour est encore la meilleure façon d'employer cet instant - une manière de séjourner auprès de ce que la vie a de plus faible et de plus doux."
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Galadriel VOIX VINE le 1 mai 2009
Format: Poche
Un cri d'amour à la femme aimée trop tôt disparue... Le retour difficile vers la religion juste évoqué.
Beau!
La parole de celui qui sait retenir le meilleur et en illuminer sa vie.
Un des livres qui auront contribués à m'aider à supporter une perte récente...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?