Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

La possibilité d'une ile

Patrick Bauchau , Benoît Magimel    Tous publics   DVD
2.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


il existe une version plus récente pour cet article:
Possibilité d'une île Possibilité d'une île 2.0 étoiles sur 5 (1)
Actuellement indisponible

Vous cherchez un DVD, un Blu-ray ou une Série TV?

DVD, Blu-ray & Séries TV en promotion
Découvrez toutes nos promotions DVD, Blu-ray & Séries TV.

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Patrick Bauchau, Benoît Magimel, Ramata Koite
  • Format : PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 5.1)
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : BAC Films
  • Date de sortie du DVD : 17 mars 2009
  • Durée : 86 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 2.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • ASIN: B001PU6U08
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 42.206 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Bandes-annonces BAC
Contenu DVD-Rom
Liens Internet

Descriptions du produit

Synopsis

Fils d'un gourou d'une secte dérisoire, Daniel1 fait des mots croisés en attendant que sa vie prenne un sens. Daniel25 (24e descendant, par réproduction artificielle, de Daniel1) vit silencieusement dans une cellule souterraine, rivé sur les images satellite d'un monde extérieur désert, contaminé, dévasté par des guerres ethniques et religieuses qui ont conduit à des conflits nucléaires, des épidemies incontrôlables, et surtout, des catastrophes climatiques d'une ampleur inédite. Comment Daniel1 a-t-il rendu possible Daniel25 ?

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Commentaires en ligne 

2.0 étoiles sur 5
2.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
Par FabriceN
Achat vérifié
Ayant apprécié le livre, je me demandais bien comment serait traité le film. Une adaptation nécessite forcément des raccourcis, par ailleurs je me doutais bien que les longueurs très "sexe" du temps présent seraient rabatues (ce qui est plutôt bien). J'aurais du prêter attention au fait que le réalisateur était Houellebecq lui même, dont ce n'est pas le métier - mais après tout il aurait pu s'en sortir, et se faire aider.
Mais le résultat est, comment dire. Pitoyable. Nul. Foutage de gueule intégral: on dirait un pari fait entre amis. Le pire que j'ai jamais vu en film. Pas de scénario, d'acteurs, de décors. Même pas de mouvements de caméra. A peu près pas d'histoire, vague allusion à quelques rares éléments du livre. Peut etre 5% du contexte du livre sont repris, tout en changeant la moitié de ce qui restait de l'histoire, la vidant encore davantage.
Franchement, j'aimerais me faire rembourser le DVD, et je suis content de n'avoir invité personne à le visionner avec moi. Et c'est vraiment dommage, parcequ'avec le scénario du livre, l'intrigue, le jeu du temps, la surprise, les clins d'oeils, il était possible de faire un très bon film, voire un film culte. Au lieu de cette pitrerie qui aurait due rester entre happy few. Quel gachi...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 extension du domaine du nanar 28 juillet 2010
Par Bruce Tringale TOP 50 COMMENTATEURS
Désolé de tirer sur l'ambulance mais la déception est d'autant plus grande que "La Possibilité d'une Ile" est un livre qui m'a profondément marqué par son acuité, sa désespérance élégante, sa beauté glacée et ses réflexions philosophiques désenchantées.
En fait d'adaptation, il faut voir ce film un peu comme l'extension d'un logiciel ou d'un jeu vidéo : on y retrouve parfois l'univers du roman mais sans ses points de repères . C'est un parti pris tout à fait respectable , on se rappelle qu'Elia Kazan n'avait adapté que la dernière partie d' " A l'Est d'Eden " avec le succès que l'on sait.
Le film ne manque pas de qualité plastique : les cadrages sont soignés, la réalisation sobre, les décors bien choisis, certaines scènes (l'élection Miss Bikini) dépeignent parfaitement l'ironie de Houellebecq . L'ouverture du film quelque part entre parodie de "2001" et "Tandem" de Patrice Leconte est plutôt amusante avec apparition Hitchcockienne de l'écrivain.
Sauf que, sauf que....
1/ L'interprétation est lamentable, Patrick Bauchau en tête joue une étrange partition théâtrale ultra fausse et hotrs sujet . On sent bien Magimel investi dans son rôle mais le malheureux n'a pas grand chose à jouer, tant le film manque de consistance et d'émotion.
2/ Ce qui ressort du film, c'est très curieusement l'absence de dialogue. Le film est muet ou parfois en langue étrangère. Choix délibéré ou inconscient d'être étranger à sa propre oeuvre ?
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déception pour ceux qui ont aimé le livre 3 mai 2009
Par J. Thiry
Achat vérifié
J'ai abordé ce film, non pas en cinéphile, mais en fan des romans de M. Houellebecq. « La possibilité d'une île » est un des grands romans de l'après-guerre. Que pouvait-il donner au grand écran ? Je ne le sais toujours pas, car le film ne couvre pas le cinquième de ce que contenait le roman. En fait, si j'étais tombé sur le film en zappant, sans savoir qu'il s'agit d'une adaptation d'un roman de M. Houellebecq, je ne l'aurais pas forcément deviné. Grosso modo, le roman renfermait trois volets : 1) Danièle et ses conquêtes féminines 2) Danièle dans la secte 3) le clone de Danièle dans un futur lointain. Les volets 1) et 2) comportaient leur lot d'intrigue, et je me serais attendu à ce que le film mise sur eux, plutôt que sur le volet 3). Les errances et les interrogations du clone futur occupent en effet une place disproportionnée par rapport au roman. Le côté « science-fiction anticipation » du film en est rehaussé, ce qui n'est pas un mal en soi, mais qu'en est-il de toutes les scènes de critique sociale qui faisaient la force du roman ? Pour que le film ait une chance de refléter raisonnablement, dans le temps limité imparti au genre cinématographique, la richesse de l'œuvre écrite, il aurait fallu qu'il soit truffé de scènes « rapides », c'est-à-dire de scènes où on parle beaucoup, pour accélérer l'action, la situer. Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 la possibilité d'un film 7 septembre 2011
Par Oxymore
Achat vérifié
dans la possibilité d'une île je retiens surtout le mot possible....ce possible qui m'a tenue jusqu'au terme du film: il est possible qu'il se passe quelque chose dans mon esprit....mais rien, hélas....l'intérêt du départ pour le sujet -je me demandais comment il allait être traité (n'ayant pas lu le livre)- est resté en suspend et la "fin" m'a semblé tellement caricaturale et grossière que je préfère croire que je suis passée à côté de l'histoire (ou de sa mise en scène)... Possible.... mais grosse déception, en ce qui me concerne.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?