Amazon rachète votre
article EUR 9,08 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

V pour Vendetta, l'intégrale Album – 25 janvier 1999


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 19,99
Album, 25 janvier 1999
EUR 68,90

A court d'idées pour Noël ?
--Ce texte fait référence à l'édition Relié.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Amazon.fr

Londres, fin du XXe siècle : plus personne n'ose résister au "Système". L'œil et l'oreille espionnent, le nez enquête, la bouche désinforme et la main fait régner l'ordre et la terreur. L'Angleterre a pris les couleurs du fascisme. La culture a été effacée. Pourtant quelqu'un ou quelque chose rôde dans les ruelles sombres. Il est vêtu comme un comédien, masqué d'un éternel sourire, cite Shakespeare, sauve les innocents, pose des bombes et préserve ce qu'il reste de la culture dans son musée des ombres.

Un anarchiste s'est glissé au cœur du système. Ni comédien ni tragédien, ni bouffon ni fou, ni fanatique ni terroriste, ou peut-être tout cela à la fois, il n'a pour nom qu'une initiale : V. V pour Vendetta. V pour Vengeance. À moins que ça ne soit pas aussi simple que ça...

Après les Watchmen, Alan Moore confirme son incomparable talent de scénariste et son habilité à construire des histoires complexes aux personnages fouillés, aussi riche en références littéraires et philosophiques que palpitant de bout en bout. Un univers unique remarquablement restitué par le trait épais et les couleurs pâles de David Lloyd. --Thomas Luntz

Revue de presse

1997, une Angleterre qui aurait pu exister… Dirigée par un gouvernement fasciste, le pays a sombré dans la paranoïa et la surveillance à outrance. Les « ennemis politiques » sont invariablement envoyés dans des camps et la terreur et l’apathie règnent en maître. Mais un homme a décidé de se dresser contre l’oppression. Dissimulé derrière un masque au sourire énigmatique, il répond au nom de V : V pour Vérité, V pour Valeurs… V pour Vendetta ! --Ce texte fait référence à l'édition Relié .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 9,08
Vendez V pour Vendetta, l'intégrale contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 9,08, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Album: 272 pages
  • Editeur : Delcourt (25 janvier 1999)
  • Collection : Divers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2840552639
  • ISBN-13: 978-2840552635
  • Dimensions du produit: 32 x 23 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (29 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 351.283 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par "houblon68" sur 26 juillet 2003
Format: Album
Il paraît que ce sont les quelques années passées au pouvoir par Mrs Thatcher et sa politique hyper stricte qui ont inspirées à Moore cette magnifique oeuvre qui fait bien entendu penser à 1984 d'Orwell.V, notre hèros anarchiste, se bat contre un systeme qui supprime toute liberté.L'analyse des personnages(pas seulement celle du personnage principal) est poussée et interessante.Le genie de Moore est palpable à chaque instant, tant au niveau du decoupage des pages qu'au niveau des nombreuses références littéraires et historiques.
Je ne trouve par ailleurs rien à redire au dessin qui est à la hauteur du scenario.
Il serait vraiment dommage de se passer d'une telle réussite.Foncez!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par MilOvni sur 23 septembre 2009
Format: Album
Plus accessible qu'un Watchmen, plus digeste qu'un From Hell, voici peut-être l'oeuvre de Moore qui touchera le plus grand nombre de coeurs.

Pour cette édition, les couleurs ternes à l'origine sont plus encore diluées et frôlent ici le noir et blanc. Tant mieux car celles-ci constituaient le point faible du travail de Lloyd, et la lecture n'en est ainsi que plus agréable. Le lettrage est quant à lui moins voyant qu'auparavant mais laisse toute fluidité au récit.
Ce que l'on retiendra surtout de cette nouvelle parution est la traduction d'Alex Nikolavitch qui arrive avec maestria à nous retranscrire toute sève originelle de l'oeuvre. Jamais les mots de "V" n'eurent pareilles résonances dans la langue de Proust.

Au fait, je vous ai dit que V pour vendetta était immanquable ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Adrien Crepin sur 22 novembre 2004
Format: Album
Excellente BD que ce V pour Vendetta signé Alan Moore. L'auteur a imaginé un contexte particulièrement sombre : l'Angleterre est tombée dans le fascisme après une apocalypse nucléaire et écologique, tous les droits individuels ont disparu, l'épuration ethnique se pratique avec frénésie, les institutions ont pris le nom de Main, Oreille, Oeil, Destin, l'idéologie porte le doux nom de "Nouvel Age", les dissidents sont envoyés dans des camps de redressement... bref, nous voici dans une prison à ciel ouvert. Que faire? Rien.
Sauf qu'un homme, ou plutôt un être à caractère humain, masqué, tout vêtu de noir va s'attaquer à coups de plastic et de dynamite à ce système. Et c'est en enlevant une jeune fille qui allait se faire violer par des membres de la "Brigade des Moeurs" qu'il va révéler sa personnalité. Mais jamais son visage... Il se fera appeler V.
Alors c'est là que l'aventure commence : d'un côté une approche psychologique et idéologique de cette histoire (V se comporte en moralisateur, en révolutionnaire) et de l'autre, l'enquête menée par la police fasciste pour démasquer ce turbulent terroriste et découvrir d'où il vient. Car on voit vite que cette histoire est basée sur un désir de vengeance et de révolution. Le masque et la coiffure faisant penser à un certain Guy Fawkes ne sont pas choisis par hasard.
Donc "V pour Vendetta" mélange thriller et psychologie, ce qui rend cette version intégrale très intéressante.
Les métaphores, les rebondissements, les flashbacks sont permanents.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par the_declaration sur 4 octobre 2005
Format: Album
Dans cette oeuvre majeure du comics, Alan Moore ressuscite de très belle manière le mythe du vengeur masqué. Dans une Angleterre fasciste et totalitaire qui rappelle les plus belles pages de 1984 et les plus belles frasques d'un Mussolini, la population vit apeurée, en proie à l'oppression et la privation de toutes les libertés fondamentales. Un homme se dresse, seul, contre le système.
Le point positif de cette BD est qu'on peut accumuler les superlatifs sans aucune crainte de verser dans l'emphase. On a affaire à un chef d'oeuvre, tous supports artistiques confondus. La politique-fiction est un genre ardu, qui se transforme souvent en réquisitoire simpliste et naïf, pour ne pas dire démagogique. Or ici Alan Moore fait preuve d'une subtilité extrême, maniant avec doigté les thèmes du fascisme ou de la xénophobie. Il s'agit indiscutablement d'une BD riche, mature et adulte. Ensuite il y a V, ce personnage qui dégage un charisme et une puissance hors du commun. Son masque, sa passion pour Shakespeare, les tirades au clair de lune, la mise en scène, sa désinvolture, sa détermination fascinent et séduisent. Qui est V? Quelles sont ses motivations? Et si chacun d'entre nous pouvait ou avait le devoir d'être V? L'anonymat de V et les questions sans réponses participent à son charme.
Enfin les dialogues à l'or fin et le dessin triste et désabusé (qui peut rebuter au départ) achèvent de faire entrer V pour Vendetta au panthéon du neuvième art.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jeff T sur 1 décembre 2001
Format: Album
La sobriété du dessin n'est là que pour souligner l'intelligence et la force du scénario. Un vrai roman sur le totalitarisme.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?