undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Le Principe de Pauline et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le principe de Pauline a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Le principe de Pauline Broché – 30 avril 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,00
EUR 20,00 EUR 4,51

Rentrée des classes : découvrez nos sélections et promotions : livres, vêtements, fournitures... Rentrée des classes : découvrez nos sélections et promotions : livres, vêtements, fournitures...


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le principe de Pauline + L'élixir d'amour
Prix pour les deux : EUR 35,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Comme beaucoup de jeunes mal dans leur peau, j'avais tenté de me reloger entre les pages d'un premier roman. Censé révolutionner la littérature, L'Énergie du ver de terre s'est vendu à neuf cent quatre exemplaires. Et demi. Je viens d'en acheter un d'occasion sur les quais, à moitié prix. On ne peut pas dire que ma cote se soit envolée, vingt ans plus tard.
Le volume est tout jauni, tout corné, agrémenté d'une fiente d'oiseau. Je passe chaque jour sur ce trottoir, et je ne l'avais jamais remarqué.
- C'est un bon choix, me dit le bouquiniste.
Il ne m'a pas reconnu. C'est normal. Très peu de gens, aujourd'hui, mettent un nom sur mon visage - surtout le mien : Quincy Farriol. Il me ressemble si peu. «C'était le choix de son papa», a ressassé ma mère pendant toute mon enfance en Lorraine, tandis que je portais mon prénom comme une croix. Chef de rayon chez Castorama et fan absolu de Quincy Jones, mon père avait tenu à me baptiser comme le célèbre jazzman, ce qui ne manquerait pas de me donner l'oreille musicale et de me porter bonheur dans la vie. Sauf qu'il s'est électrocuté avec une guirlande de Noël, l'année de mes sept ans. Et sur moi, Quincy, c'est pathétique. Je suis blanc comme un ver, je n'aime que le silence, j'ai un physique de pompes funèbres et il ne m'arrive que des tuiles. C'était le sujet de mon premier roman.
À sa sortie, les gens ont cru que j'avais pris un pseudonyme. J'ai laissé dire, pour avoir l'air moins ridicule. Comme si le fait de s'être choisi un prénom aussi tarte valait mieux que de le subir. Je suis comme ça. «Introverti compulsif de l'autoflagellation», comme l'a écrit le critique littéraire du Républicain lorrain - le seul article que j'aie eu, à l'époque, en tant que natif de Thionville.
- Vous faites une affaire, me glisse le bouquiniste en me rendant la monnaie. Il est dédicacé.
Je hoche la tête. Sans doute un exemplaire de presse revendu par un journaliste, avec mes sentiments d'admiration cordiale en guise de plus-value. Autant le soustraire à la curiosité des chalands, pour ménager ce qui me reste d'amour-propre.
Je demande :
- Vous l'avez depuis longtemps ?
- Je viens de le rentrer. Dans les mêmes prix, j'ai aussi un Paul Guth dédicacé à Michel Droit.
- Non merci.
Je fais quelques pas sur le trottoir avant d'ouvrir le volume, curieux de voir qui était l'heureux destinataire de mes flagorneries d'antan. Et je me fige. J'avais moins d'une chance sur mille de tomber sur cet exemplaire. Celui qui a changé le cours de ma vie.

À Pauline et Maxime,
ce roman qui aura permis notre rencontre.
Avec l'espoir d'un bonheur futur auquel je m'associe de tout coeur.

Quincy

Revue de presse

Le flash-back démarre et Didier van Cauwelaert s'amuse, dans un roman qui a un petit air de «Jules et Jim». (Didier Jacob - Le Nouvel Observateur du 26 juin 2014)



Détails sur le produit

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (30 avril 2014)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226256202
  • ISBN-13: 978-2226256201
  • Dimensions du produit: 14,4 x 3,2 x 20,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 113.853 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Thérèse Lasseel le 23 mai 2014
Format: Broché
Merci pour ce livre, une fois de plus vous m'avez emportée, on ne le lâche pas.
vite vite un autre
merci
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE le 25 mai 2014
Format: Broché
Le principe de Pauline n'est certainement pas Le Grand Roman que nous doit Didier van Cauwelaert depuis bon nombre d'années, eu égard à son grand talent qu'il gâche souvent dans des intrigues nonchalantes et/ou bâclées. Cependant, ce dernier récit, par son caractère éminemment "romanesque" et rocambolesque, dans le bon sens du terme, tient cette fois la plupart de ses promesses pour peu qu'on soit adepte d'une littérature légère et rapide qui ne lésine pas sur les rebondissements. Si le lecteur a un coeur de midinette, il sera d'autant plus touché par ce triangle amoureux et d'amitié qui passe par tous les états alors que les années défilent. Tendre est van Cauwelaert qui ne se contente pas toutefois pas d'une simple bluette, aussi urticante et complexe soit-elle, et engage son roman sur d'autres fronts. de façon pertinente et narquoise pour celui de la création littéraire puisque le narrateur est lui-même écrivain quoique d'un niveau médiocre ; de manière moins convaincante quand il se pique de politique et des magouilles inhérentes à celle-ci. La plume de van Cauwelaert, vive et alerte, fait passer un très bon moment, 300 pages durant, d'autant que l'humour et l'auto-dérision sont très présents dans Le principe de Pauline. Un bon livre du romancier en attendant, bien entendu, un ... bien meilleur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Mectilde le 19 octobre 2014
Format: Format Kindle Achat vérifié
Il n'est pas toujours facile d'entrer dans l'univers d'un roman de Didier Van Cauwelaert ! Celui-ci ne fait pas exception. On essaie de deviner où il va nous entraîner sans y arriver et la fin est déconcertante..
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?