undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

C'est le 3ème roman du cycle de Tiffany la sorcière, après "The Wee Free Men" et "A Hat Full Of Sky". J'aime beaucoup les romans du disque-monde et encore plus ceux "pour jeunes" (c'est à dire les romans susmentionnés auxquel il faut ajouter le meilleur d'entre eux à mon avis: "The Amazing Maurice and His Educated Rodents").

Wintersmith continue à raconter la "carrière" de Tiphany, racontant son histoire et celle de son entourage, une galerie de personnages forts et colorés "Granny Weatherwax" "Miss Treason", "Nanny Ogg" et les autres sorcières notamment, ainsi que de petits personnages picaresques et turbulents aux langages fleuri (ahem) que sont les Nac Mac Feegles, ressemblant à de petits pictes tatoués de quelques centimètres de haut, membres du petit peuple), qui n'ont peur de rien et n'ont pas froid aux yeux.

Wintersmith est un peu léger au niveau de l'histoire, l'argument est mince: Typhany ne peut s'empêcher de participer à une danse, lors d'un rituel de passage des saisons. Elle entre dans la danse à la surprise de tous. Les élémentaux des saisons en sont séduit et/ou lui en veulent, elle vient perturber une histoire intemporelle dont les personnages sont des dieux élémentaux, et l'histoire en est modifié. L'hiver ne veut plus quitter le pays, le dieu élémental de l'hiver (le Wintersmith) s'intéresse à elle. D'autre part l'histoire modifiée réagit en retour en modifiant celle qui l'a modifiée, c'est à dire Tiffany, pour en faire une partie intégrante de l'histoire du cycle des saisons. La forme que ça prend n'est pas très agréable pour Typhany, qui doit dés lors trouver une solution.

Dans l'intervalle, Miss Treason meurt, une vieille sorcière avec qui Typhany habitait , et nous assistons à sa succession et aux péripéties qui en découlent.

Le charme de l'écriture, des situations, l'humour de chaque page, les personnages croustillants et leur répliques hilarantes en font un très bon livre de plus dans la série du disque monde, une lecture rapide, rythmée, et fort divertissante, où l'on se prend souvent à rire à haute voix tout seul. Les Nac Mac Feegles ont souvent des répliques hilarantes ainsi que Granny Weatherwax avec son ton particulier, la crédulité des "simples paysans", la redite du mythe d'Orphée et les références qui parsèment ce volume sont autant de clins d'oeils amusants.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2011
Parce qu'on peut enfin sans complexe lire des livres pour enfant...... parce que c'est en anglais, que c'est du Terry Pratchett, et qu'il ne démérite pas par rapport au reste de la saga du Disque Monde ! Un peu difficile au départ quand on ne lit pas très souvent en anglais, le scottisch très fleuri des Wee free men destabilise, mais on s'y fait assez vite (de toute façon ils ne disent que des horreurs, on apprend en plus de nouveaux noms d'oiseau !). Et le monde des sorcières est toujours aussi attachant, ça vaut la peine de lire la trilogie dans l'ordre, en commençant par The Wee Free Men, sans doute le meilleur d'ailleurs, si on doit mettre une échelle à ces trois concentrés de détente, rires, et profonde réflexion sur l'ordre du monde.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2009
Le troisieme avec la petite sorciere est peut-etre mieux que les autres. Trés recommandee por les fans de Terry Pratchet
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles