Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Romantique, fantastique et magique, 20 février 2011
Par 
Jean-loup Sabatier - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Sharing Knife Volume One: Beguilement (Poche)
4 étoiles et demi pour "The Sharing Knife", un très plaisant roman de fantasy romantique. Il n'a pas de forte trame politique comme pour la trilogie de Chalion de McMaster Bujold, il semble destiné en premier lieu à un public plus adolescent que ses précédentes séries. L'histoire se passe dans une région à la vie simple et pastorale, mais pas paisible pour autant. Sur ces terres nouvellement colonisées (depuis quelques siècles), il y a deux peuples qui coexistent: les "Fermiers" qui colonisent cette terre et repoussent la forêt devant leurs implantations au fur et à mesure qu'ils créent de nouveaux villages: et les "Lakewalkers" , des nomades (souvent du genre beau ténêbreux) qui ont des pouvoirs magiques, qui patrouillent ces terres. Ils payent ainsi une erreur ancienne, une expérience magique qui a mal tourné, et qui fait que périodiquement, des démons sortent de terre, prennent la vie et l'énergie d'autant de fermiers qu'ils peuvent pour devenir rapidement le plus puissants possibles, jusqu'à ce qu'une patrouille de lakewalkers le trouve et le détruise. Nul ne sait ce qui se passerait si le démon grossissait jusqu'à devenir tout puissant et inattaquable par les lakewalkers, mais le résultat ne serait vraisemblablement pas beau.

Les gens pensent que les dieux sont partis de ce monde, et se sont détournés d'eux, probablement suite à leurs propres actions (i.e. suite à cette même erreur magique d'un roi lakewalker qui a fait que des démons surgissent périodiquement du sol). Les personnages font souvent références aux "Dieux Absents", ce qui donne une sorte de religion à-religieuse assez amusante.

Dans ce cadre simple, les Fermiers et les lakewalkers cohabitent mais se regardent avec méfiance. Ils s'affrontent parfois: les lakewalkers voudraient empêcher les fermiers de s'installer dans les régions où les démons surgissent le plus souvent, et les fermiers exercent une pression démographique constante et difficile à contrer qui vise à coloniser précisément ces régions fertiles.

C'est donc une coexistence prudente et méfiante qui prévaut entre les deux peuples. Dans ce cadre, les patrouilleurs lakewalkers font bien tout ce qu'ils veulent avec les filles de ferme qu'ils arrivent à séduire, c'est à dire tout sauf les épouser... Et là, justement c'est l'histoire de Dag, un patrouilleur Lakewalker couvert de gloire; et de Fawn, une jeune fermière qui a du cran et du chien, et qui tombent amoureux l'un de l'autre, et qui décident de se marier contre toutes les coutumes et en dépit des objections de tous bords, et d'assumer leur décision quelle qu'en soient les conséquences.

Le coeur de l'action c'est une patrouille, dans laquelle se trouve Dag qui finit par tomber sur un démon. Et Fawn, la jeune fermière qui fuit sa ferme et son village, passant au mauvais endroit et au mauvais moment, et qui tombe entre les pattes du démon. Le patrouilleur sauve la jeunes fille, la jeune fille par sa présence d'esprit sauve également le patrouilleur, et ils tombent amoureux.

C'est donc de la fantasy romantique, l'histoire classique d'un amour impossible. L'intrigue fantastique et les démons de tous types deviennent secondaires au profit d'une histoire très centrée sur deux personnages et leur évolution au fil des situations, la jeune fille qui a décidé de fuir sa maison et sa famille et le mercenaire qui a déjà tout vu, sombre et mystérieux, au lourd passé mais gentil quand même... Heureusement les personnages ont pas mal de profondeur de complexité et de surprises, et ils tiennent bien l'histoire par eux-mêmes. Heureusement encore, le cadre est intéressant fouillé, et cohérent, et rend l'histoire assez agréable.

C'est plus léger que les autres oeuvres de Bujold, parfois même ça a un petit côté bluette, ça me rappelle parfois les romans pour adolescents de Heinlein (qui sont quand même, au passage, les meilleurs de ses romans) mais les personnages sont intéressants et sympathiques, et ils évoluent devant la situation. Le cadre est intéressant aussi même si il n'est souvent qu'une simple toile de fond.

Quoiqu'il en soit c'est agréable à lire, le monde et les personnages sont suffisamment attachants pour qu'on ait envie de connaître la suite, je vais chercher activement les autres tomes de cette série et les dévorer,même si elle n'est pas aussi percutante que d'autre du même auteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 de la fantasy... romantique, 5 février 2009
Par 
isobe1 (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Sharing Knife Volume One: Beguilement (Poche)
J'ai beaucoup aimé ce premier tome de la tétralogie "the Sharing Knife". Les Sharing Knife sont des couteaux en os humain, seules armes capables de tuer une Malice, monstre très dangereux. Fawn,une jeune femme de 18ans, quitte la ferme de sa famille parce qu'un de ses voisins l'a mise enceinte. En chemin vers Glassforge, ville où elle compte chercher un emploi, elle est enlevée par une Malice et est sauvée in extrémis par Dag, un Lakewalker manchot. Elle fait une fausse-couche et découvre que le "ground" de son bébé mort est à présent dans le sharing knife de Dag, ce qui la lie à Dag. Il leur faut à présent comprendre comment cela a pu arriver. Les voici partis pour un voyage passionnant (durant lequel ils tombent très rapidement amoureux) et on referme le livre avec une seule idée: commencer aussitôt le tome suivant.
en bref, ce roman de fantasy est atypique parce que l'histoire tourne plus autour de l'histoire d'amour de Dag et Fawn qu'autour d'une quête particulière. Cependant, les éléments de fantasy sont bien là et on ne reste pas sur sa faim.
Remarque: quelque scènes très explicites, ne pas mettre entre les mains des plus jeunes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

The Sharing Knife Volume One: Beguilement
The Sharing Knife Volume One: Beguilement de Lois McMaster Bujold (Poche - 27 septembre 2011)
EUR 10,64
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit