Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La remise en cause d'un ordre mondial apparent
Brilliant! Le prix Nobel Mr. Stiglitz nous délice par son analyse simple, mais toujours très rigoureuse. Il conteste la vision monolythique des pays industrialisés et en particulier l'idéologie de l'administration américaine, appelée "Washington consensus". Celle-ci favorise la discipline fiscale, la privatisation et la...
Publié le 20 août 2003 par nicolapas

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Incontournable mais décevant
Mon opinion sur ce livre est partagée.
D'un côté, son auteur est un homme brillant possédant beaucoup d'autorité sur son sujet (prix Nobel d'économie, chef économiste à la banque mondiale, chef économiste conseiller de Bill Clinton) ; il engage un débat indispensable sur les grandes institutions...
Publié le 23 juillet 2004 par C.S.


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La remise en cause d'un ordre mondial apparent, 20 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Globalization and Its Discontents (Broché)
Brilliant! Le prix Nobel Mr. Stiglitz nous délice par son analyse simple, mais toujours très rigoureuse. Il conteste la vision monolythique des pays industrialisés et en particulier l'idéologie de l'administration américaine, appelée "Washington consensus". Celle-ci favorise la discipline fiscale, la privatisation et la libéralisation des marchés financiers dans les pays émergents. Les institutions internationales, notamment le IMF, sont
responsables des conséquences de cette politique qui favorise les intérêts particuliers d'une classe de financiers et non pas la stabilisation de l'économie mondiale.
Le prix de la globalisation serait-il alors à la charge des classes sociales plus défavorisés dans les pays émergents ?
Mr. Stiglitz nous apporte des réponses concrètes et objectives avec beaucoup de courage car il ne craint pas de se faire des ennemis...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Incontournable mais décevant, 23 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Globalization and Its Discontents (Broché)
Mon opinion sur ce livre est partagée.
D'un côté, son auteur est un homme brillant possédant beaucoup d'autorité sur son sujet (prix Nobel d'économie, chef économiste à la banque mondiale, chef économiste conseiller de Bill Clinton) ; il engage un débat indispensable sur les grandes institutions internationales régissant la globalisation, débat en profondeur qu'il faut ouvrir au grand public
D'un autre, cet ouvrage est une liste d'erreurs d'IMF - liste instructive, mais répétitive et mal structurée. Les propositions sont trop superficielles et timides... dommage !
Bonne lecture !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 critique raisonable de la mondialisation, 20 juin 2004
Par 
Walesch (Pétange, Luxembourg) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Globalization and Its Discontents (Broché)
Ce livre critique les mesures que des institutions internationales (surtout le FMI) appliquent pour favoriser la mondialisation. La libéralisation des marchés, la privatisation d'entreprises publiques et la mise en oeuvre de politiques macroéconomiques néo-classiques sont la condition pour l'attribution d'aides financières par le FMI aux pays en développement. Stiglitz est d'avis que ces politiques peuvent avoir des effets pervers à court terme, et qu'il ne faut pas les mettre en oeuvre à tout prix, même si les effets à long terme seront favorables.
Ce livre n'est pas résolument contre la mondialisation, mais il va à l'encontre des moyens qui sont appliqués par le FMI pour y arriver. Stiglitz est d'avis que la mondialisation peut améliorer le sort des pauvres, mais seulement si le FMI change son comportement.
Finalement on peut dire que la critique est réussie, qu'elle ne repose pas sur des mythes, et qu'elle est fondée économiquement (ce qui n'est pas surprenant, vu que Stiglitz a reçu le prix en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un indispensable... qui me laisse sur ma faim, 23 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Globalization and Its Discontents (Broché)
Mon opinion sur ce livre est partagée.
D'un côté, son auteur est un homme brillant possédant beaucoup d'autorité sur son sujet (prix Nobel d'économie, chef économiste à la banque mondiale, chef économiste conseiller de Bill Clinton) ; il engage un débat indispensable sur les grandes institutions internationales régissant la globalisation, débat qu'il faut ouvrir au grand public
D'un autre, cet ouvrage est une liste d'erreurs d'IMF - liste instructive, mais répétitive et mal structurée. Les propositions sont trop superficielles et timides... dommage !
Bonne lecture !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Globalization and Its Discontents
Globalization and Its Discontents de Joseph Stiglitz (Broché - 3 avril 2003)
EUR 9,40
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit