undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles16
4,1 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:7,74 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 avril 2009
J'ai beaucoup apprécié ce livre plein de finesse et d'humour pince sans rire typiquement british! Je suis d'accord avec une des critiques précédentes, lisez- le en anglais sinon vous ne savourerez pas de la même manière les jeux de mots qui foisonnent dans cet ouvrage. Mais par dessus tout, lisez ce livre parce que c'est un livre touchant qui dresse le portrait d'un homme d'un certain âge, isolé par sa surdité, isolé par son statut de retraité, isolé par son statut de fils unique..ce qui aurait pu être déprimant au possible mais, grâce au talent de David Lodge, cela devient une histoire pleine de vie et pleine d'espoir. Lisez- le!
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Au-delà de l'humour de David Lodge, le lecteur découvre la barrière qui sépare les malentendants des autres. Il découvre aussi, au travers de l'expérience personnelle de l'auteur, la vieillesse et le fait qu'on ne fait pas plus ce qu'on veut vers la fin de sa vie qu'au début.
Ce livre n'est pas pessimiste, au contraire, mais il mêle sérieux et humour. A lire absolument en anglais car les jeux de mots ne se traduisent pas. "Deaf Sentence" pour la peine de mort, la phrase des sourds et leurs quiproquos.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2009
quel bonheur de retrouver David Lodge avec son mordant caustique habituel, décrivant avec le recul suffisant et nécessaire les travers de notre société...mais jamais je n'ai éprouvé, dans ses ouvrages, une émotion si profonde et si simple quand il parle de la décrépitude de la vieillesse - décadence, déchéance, silence définitif
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2015
Ce livre doit plaire à tous ceux qui aiment l'écriture de David Lodge.
Ceux qui ne connaissent pas cet auteur devrait plutôt commencer par de plus anciens comme Small World ou Changing Places, car Deaf Sentence entre difficilement dans la catégorie roman et reste assez inclassable.
Le livre se présente comme une suite de notes autobiographiques écrites au fil de la pensée et des évènements à partir du moment où le personnage, un universitaire d'une soixantaine d'années, a dû prendre sa retraite à cause d'une perte d'acuité auditive l'empêchant d'exercer convenablement son métier. Mais le narrateur prend tout d'un coup par moments du recul par rapport à lui même et passe à la troisième personne, avant de revenir à la première.
Il n'y a pas à proprement parler d'intrigue. Le récit se déroule au jour le jour avec une pointe d'humour, et le lecteur, atteint de surdité lui même ou non, y voit décrit des moments de vie qu'il a vécu lui même, ce qui amuse,et se laisse conduire avec curiosité de page en page.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2009
Un livre très émouvant et très contemporain sur le temps qui passe, l'accompagnement de la fin de vie de ses vieux parents, la routine du couple. Déprimant ? Pas du tout, grâce aux trouvailles de style et au sens du récit de David Lodge, au mieux de sa forme, lui. A lire en VO, si on peut.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2010
Alors qu'il avait habitué ses lecteurs au ton léger des relations extraconjugales, David Lodge développe dans « Deaf Sentence » (je l'ai lu en anglais) une approche beaucoup plus sage.
Sans doute son âge mûr y est pour quelque chose, tout comme il joue un rôle dans son début de surdité.
La question de la perte de l'audition est d'ailleurs centrale à ce roman. Suite à un malentendu, c'est elle qui permet d'instaurer une relation entre Desmond Bates, professeur d'université à la retraite, et une jeune et belle étudiante lui demandant conseil pour son travail de doctorat. Mais la surdité peut aussi péjorer une relation : ce même Desmond Bates se voit reprocher par sa femme, très active dans son travail, son manque d'implication dans la vie sociale, ce qui crée une distance et une tension dans ce couple un peu déséquilibré par sa différence d'âge.
Le deuxième thème central de ce roman est celui de la mort (à mettre en lien toujours sans doute avec l'âge avançant de son auteur). En effet, le sujet choisi par l'étudiante pour son doctorat est celui des messages d'adieu laissés par les personnes qui vont se suicider. La mort s'insinue aussi progressivement dans la relation entre Desmond Bates et son père, un veuf de 89 ans, qui s'obstine à rester dans son appartement malgré son incapacité croissante à s'en occuper.
On est donc bien loin des franches rigolades de « Thérapie » ou de « Nouvelles du Paradis », et encore plus loin des aventures adultérines de « Changement de décor » ou « Un tout petit monde ».
Les passages les plus croustillants sont ceux où la jeune étudiante tisse sa toile érotique autour de Desmond. Craquera-t-il ? Croquera-t-il dans le fruit défendu ? Les passages relatant les difficultés conjugales de Desmond sont sans réelle originalité. Par contre, les relations entre Desmond et son père, qui couvre la plus grande partie du roman, me sont vite devenues ennuyeuses.
Finalement, même s'il mérite le détour, « Deaf sentence » m'aura surtout été utile pour pratiquer la lecture en anglais.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2012
Ce livre se lit facilement mais sans grand enthousiasme. L'expérience du narrateur de la surdité est intéressante, voire touchante et cela avec toujours une note d'humour ; de même pour son désarroi devant la déchéance de son père due à son grand âge ; des anecdotes qui font sourire. Mais la trame de l'histoire qui étoffe le livre est mince et ne suscite pas un intérêt majeur.
Pas très "palpitant", évitons ainsi le terme d'ennuyeux qui serait trop sévère.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2014
Il y a sûrement une bonne part d'autobiographie dans ce nouveau petit chef d'oeuvre de David Lodge, qui inclut de véritable morceaux d'anthologie: témoin ce dialogue de sourds, littéralement, qui conduit le héros du livre à une décision qu'il regrettera... Mais chut! je ne tiens pas à priver qui que ce soit du plaisir de la surprise. Si la lecture en anglais ne vous rebute pas, précipitez-vous!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2009
A great book to read - in English if possible - I am a translator (technical and commercial, not lit) but sure would not have been able to correctly render the humor in this typically English book.
Also great to understand someone who is loosing their hearing, or if it is happening to you! Of course neither the narrator nor his wife (Fred) are everyday people, but that gives you a sense of adventure too.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2013
Roman à la fois plein d'humour et lucide. Remarquablement écrit. Dommage que la traduction en français ne soit pas à la hauteur. Réflexion sur la surdité et la mort (jeu de mots sur "deaf", "sourd", et "death", "mort". La surdité étant un reflet,une avant-garde de la mort.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,98 €
11,35 €
9,60 €
11,08 €