undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

De tous les romans de Ian Fleming, "On Her Majesty's Secret Service" est celui que je préfère. Est-ce parce que c'est le premier que j'ai lu jadis? Peut-être! Ce facteur sentimental mis à part, je crois malgré tout qu'il possède de sérieuses qualités qui en font, objectivement, l'un des meilleurs opus de la geste bondienne. Le premier chapitre est à lui seul une superbe réussite. C'est presque une petite nouvelle en soi. Il ne s'y passe pas grand chose à proprement parler. Fleming se contente d'y capturer un moment de la vie de Bond. Un moment de mélancolie, de spleen, d'introspection, bercé par le ressac d'une plage normande qu'envahit peu à peu le crépuscule. Dès ces premières pages, le ton est donné. Non pas que tout le roman soit mélancolique ou introspectif, bien sûr, mais disons que Bond y apparaît plus vulnérable, plus sensible, moins harnaché de certitudes. Moins frivole aussi, côté jupons, puisqu'il tombe ici sérieusement amoureux. Cela dit, on a quand même sa dose de bagarres, de poursuites et de péripéties en tout genre. Mais ce qui donne vraiment à ce roman toute sa valeur, c'est que l'aventure avec Tracy et la mission contre Blofeld ne se contentent de cohabiter en parallèle, elles sont intrinséquement liées, le succès de l'une reposant sur le succès de l'autre et vice versa. Dans beaucoup de thrillers, l'auteur se borne à ajouter une bluette à son intrigue par pure convention. Ici, enlevez Tracy et l'intrigue s'effondre. Bref, pour moi, cela ne fait aucun doute: "On Her Majesty's Secret Service" est avec From Russia With Love le mieux construit et le mieux écrit des Bond. Et le plus émouvant.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Lorsque les romans de Ian Fleming commencèrent à avoir un succès fou en Grande Bretagne, dans les années 50, il devint très vite évident que leur transposition au grand écran était pour ainsi dire inévitable. Ce fut pourtant le neuvième art, et non le septième, qui, le premier, adapta les aventures de James Bond sous forme visuelle. Dès 1958, en effet, soit quatre ans avant que Sean Connery ne croise la route d'Ursula Andress sur une plage paradisiaque de la Jamaïque, paraissait sous forme de comic strip dans le Daily Express Casino Royale, que suivirent rapidement d'autres titres.

Cela aurait pu n'être qu'une petite série de BD anodines et opportunistes, mal écrites et dessinées à la va-vite. Seulement voilà, derrière cette entreprise se trouvaient deux hommes de talent, le scénariste Henry Gammidge et surtout le formidable dessinateur John McLusky, lesquels, en combinant leurs talents respectifs, surent conférer une vie étonnante aux histoires de Fleming. Pendant une petite dizaine d'années, ces deux artistes, avec l'aval de Fleming lui-même, mirent ainsi en bulles les missions de 007 avec un doigté considérable.

Leur plus belle réussite? Eh bien, à mon humble avis, c'est cette magnifique adaptation d'On Her Majesty's Secret Service qui parut en livraisons quotidiennes de juin 1964 à mai 1965. Le trait de McLusky, comme toujours, y est économe et vigoureux et traduit admirablement l'émotion tragique du roman de Fleming. Quant à l'intrigue, elle est encore plus fidèle au livre que le film de Peter Hunt. C'est une fidélité totale, absolue, dans la lettre comme dans l'esprit. Le résultat est un album de toute beauté propre à séduire aussi bien les aficionados de 007 que les simples amateurs de phylactères!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles