Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4.0 étoiles sur 5 A quand le Kindle en français ?, 21 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Terrible, terrible, terrible...

Etonnant et dommage que ce livre n'ait pas encore son Kindle en français. J'ai dû faire l'effort de lire
cette version anglaise de Andrew Downie, correspondant étranger au Brésil, de plusieurs grands médias (Time Magazine, New York Times etc.). C'est la traduction de "Estrela Solitaria" de l'écrivain brésilien Ruy Castro. Ce dernier après, et même avant la publication de son livre fin 1995, a dû subir près de onze ans de procédures judiciaires avec les filles de Garrincha, et Vanderléa une des multiples concubines du champion. Pour atteinte à l'image. Et on comprend
pourquoi quand on lit le livre.

Le texte fourmille de détails dont certains sont parfois très crus. Pourtant ce n'est pas un livre à charge contre
Garrincha. L'auteur s'est avant tout attaché à nous faire rentrer le plus possible dans la vie d'un joueur, devenu un mythe pour les amateurs de football, par sa contribution aux victoires en Coupe du Monde 1958 et 1962 du Brésil, avec un style inimitable. Mais d'après Ruy Castro, l'âge d'or
de Garrincha s' arrête le 15 décembre 1962. Commence alors une longue descente aux enfers, insoupçonnable du dehors pendant longtemps, sur la pente où l'entraîne son alcoolisme chronique...

Ruy Castro s'appuie sur les dizaines de témoignages qu'il a recueillis entre 1993 et 1995, de la bouche des comtemporains de Garrincha.

Comme tout bon écrivain, peut-être qu'il brode un peu par moments, comme pour ce premier but de Vava contre la France en demi-finale 1958, dont la description ne correspond pas du tout à ce qu'on peut voir dans les vidéos sur YouTube (Garrincha n'élimine pas trois adversaires avant de passer la balle à Zito - comme raconté dans le livre - mais il récupère une mauvaise passe de la défense puis est contré dans sa tentative de passage, avant que le ballon ne revienne sur un joueur brésilien, qui l'expédie à Vava, ce dernier se faisant alors le plaisir de fusiller le gardien Claude Abbes, à bout portant)

Cela n'empêche pas de lire le livre comme un bon roman, comme la vie sait en inventer avec toute sa complexité, mieux qu'une fiction. Et où l'on est obligé de constater une fois de plus, que les êtres humains sont rarement tout sale(s) ou tout propre(s) : Garrincha n'a pas seulement été l'innocente victime de dirigeants exploitant son talent, au détriment de sa santé. Il porte lui-même une part de responsabilité dans la détérioration de ses genoux, en ayant reporté l'opération que les médecins lui conseillaient depuis 1959, en ayant esquivé divers rendez-vous médicaux...

L'enfant de Pau Grande, la joie du peuple, apparaît ici humain, trop humain, pathétique même. Mais quand on a eu un tel talent, les gens vous pardonnent beaucoup. Aujourd'hui Mané reste envers et contre tout, dans la mémoire collective, et comme Pelé, un "dieu" du futebol...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Garrincha: The Triumph and Tragedy of Brazil's Forgotten Footballing Hero
EUR 22,36
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit