undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

30
4,2 sur 5 étoiles
Rebecca
Format: PocheModifier
Prix:6,89 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il est des romans si beaux qu'on ose à peine en parler de peur d'en flétrir la beauté par des mots trop fades. Leur charme est si mystérieux qu'on ne sait comment l'exprimer. De chacune de leurs pages émane une séduction aussi troublante qu'indéfinissable. "Rebecca" est un de ces romans. Moi, en tout cas, dès que je le sors de ma bibliothèque pour en savourer quelques morceaux choisis, mon coeur se met à battre plus vite. J'avais dans les seize ans quand je l'ai découvert. Eh bien, j'en ai aujourd'hui vingt-neuf et sa magie me subjugue toujours autant. De la première à la dernière phrase, quel chef-d'oeuvre de romantisme et d'analyse psychologique!

Ce livre, c'est à la fois une grande histoire d'amour, un subtil polar et une formidable étude de caractères. Celui de la narratrice, d'abord, jeune femme humble jetée dans un monde qui n'est pas le sien. Celui de son mari, ensuite, ce Max de Winter hanté par un passé qui va peu à peu remonter à la surface. Et celui de cette fameuse Rebecca, bien sûr, la grande absente du roman dont l'ombre mystérieuse et envoûtante plane sur chaque mot de cette histoire. Ah, comme tout ça est écrit avec élégance et finesse! Quel plaisir de se laisser porter par cette prose délicate et pleine de nuances qui s'offre le luxe d'une certaine lenteur pour mieux s'infiltrer dans l'âme de tous ces personnages et pour nous rendre plus vivante l'atmosphère quasi-gothique du manoir de Manderlay...

La littérature anglaise, au cours des siècles, nous a donné beaucoup de merveilles, mais celle-ci est à la fois l'une des plus mémorables et l'une des plus attachantes...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mars 2015
Cette nouvelle couverture cache une nouvelle traduction , plus moderne, moins figée.
Ce roman fait 535p, et quand on le prend , on ne le lâche qu'une fois terminé...
J'ai éprouvé le même plaisir que lors de ma première lecture à l'adolescence, c'est superbe, mais quand même , la narratrice(jamais nommée) est d'un autre temps, enfin je l'espère, ce n'est que vers la page 400 qu'elle commence à se montrer combattive et moins oie blanche! Mais quel sommet du roman!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 mars 2015
Et c'est grâce à elle, je pense, qu'on peut découvrir à quel point Daphné écrivait bien, un beau style au service d'histoires toujours extraordinaires.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai rêvé l'autre nuit que je retournais à Manderley....Voici l'une des introductions les plus connues et plus évocatrices du roman de Daphne du Maurier. Ecrit en 1938, devenu un classique de la littérature anglaise, brillamment porté au cinéma en 1940, ce qui contribua largement à sa renommé.
Introduction en flash back sur un passé récent, le roman nous entraîne dès ses premières lignes dans un monde de mystère et de fascination dont on ne peut pas s'en défaire avant le dernière page.
Une histoire peu banale, le mariage après une brève relation lors des vacances à Monte-Carlo d'un riche et séduisant quadragénaire, veuf , avec une jeune fille timide et peu sûre d'elle , dame de compagnie d'une riche américaine. Aussi courtes la cour que le voyage de noces, agréable introduction des personnages où se profilent la trame et le décor de l' histoire. Une fois le couple arrivé à Manderley, demeure seigneurial de Max de Winter, la nouvelle Mme de Winter, devra affronter le fantôme de l'ancienne Mme de Winter, dont le prénom est dans toutes les bouches, dans chaque objet de sa nouvelle demeure. Rien ne l'avait préparée à rivaliser avec un fantôme: et une rivale de taille, car selon les dires de tous ceux qui l'ont connue, elle était belle, intelligente, cultivée: tout ce dont la nouvelle Mme de Winter sait ne pas avoir. Elle n'en aura cesse de se le répéter, attitude qu'accentue son manque de confiance et multiplie les maladresses, devenant à chaque jour plus convaincue que son mari est toujours amoureux de sa femme morte. La gouvernante de la maison, Mme Danvers, qui adorait Rebecca, fera tout pour que la nouvelle Mme de Winter prenne conscience de son infériorité, allant jusqu'à suggérer à l'impressionnable jeune ,qu'il n'y a pas de place pour elle à Manderley, qu'elle ferait mieux d'en finir... Et un bruit soudain, surgit de la plage, comme un coup de canon, et sort la malheureuse de l'impasse, mais annonce un événement qui va précipiter l'histoire, après des découvertes insolites, vers un dénouement qui tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.
Récit accentué par le recours aux images sensuelles olfactives surtout, mais visuelles et auditives aussi.^Les lilas embaument les paysages extérieurs et envahissent les chambres en ouvrant les fenêtres,le mer teinté de gris lorsque les nuages cachent le ciel, les chambres sentent l'enfermé, ou l'odeur de thé et des tartines beurrés annoncent l'heure du thé, accentuant les décors qui prennent vie sous la plume magnifique de Ddu M.
Le film de Hitchcock respecte de manière surprenante le texte de D.du M,excepté certains petits détails, et un qui est de taille, concerne la mort de Rebecca, que chacun jugera selon ses principes.
Sortira Rebecca triomphante , selon le dessein de Me d'Anvers, ou la timide Mme de Winter, qui n'a pas de prénom, grandira avec le dénouement de l'histoire, découvrant ses vraies valeurs? Une lecture qui charmera celui qui l'entreprend, quelque soit son âge.
Peu à peu , je quitte Manderley et ses personnages, mais j'y reviendrai, car Manderley désormais m'appartient, comme à chaque lecteur.
review image
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 5 juin 2010
attirée par les critiques plus qu'élogieuses, je me suis jetée sur ce roman et ne l'ai pas regrettée. L'intrigue est menée de main de maitre lentement, patiemment (pendant le lecteur trépigne d'impatience bien sur) jusqu'à une fin assez bien tournée qui nous fait dire en fermant le livre : Waouh , quel talent!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 mai 2014
Ceci n'est pas une critique du roman lui-même puisque je ne l'ai pas encore lu, mais de l'édition qui m'a été envoyée. C'est une belle reliure en effet, mais d'une taille incroyablement petite, et les pages sont d'un papier gris et manquent de se détacher à peine on les tourne. Il y a aussi des marges très étroites et les caractères sont tout serrés, ce qui rend la lecture désagréable.

Je ne conseille cette édition à personne et j'aimerais qu'on me la remplace avec une de bonne qualité.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 janvier 2015
C'est exactement dans cette édition que, adolescente, j'ai découvert ce magnifique roman de Daphné du Maurier. Bien qu'ayant depuis acheté une version reliée, la seule vue du dessin de la couverture de "Rebecca" en livre de poche me replonge dans le plaisir de cette découverte du roman. J'ai toujours cette version "poche" car, même usagé, ce livre a pour moi le même charme envoûtant. C'est mon roman de coeur !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 avril 2015
J ai adoré du début à la fin , c est un livre fantastique. Je le recommande vivement aux amoureux de la littérature Anglaise
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 août 2015
Julian est un auteur de bandes dessinées. Il souffre de la rupture d'avec celle qu'il aime. Il noie son chagrin dans l'alcool. C'est alors, qu'à la fermeture d'un bar, une belle quinquagénaire l'interpelle. Il vient de rencontrer Rebecca. Elle aussi est invalide de l'amour. Elle invite notre héros et narrateur à terminer la nuit chez elle. Séduit, Julian et elle se font l'amour. Julian se révèle être un amant imaginatif, talentueux. Elle voit en Julian un investissement. Elle lui propose une association, usant de ses relations dans le beau monde, elle fait de Julian l'étalon de ses dames frustrées de la haute bourgeoisie. Moyennant finance, Julian satisfait les fantasmes de ses femmes distinguées qui ne rêvent que d'exploser dans des orgasmes délirants.

L'auteur nous livre un ouvrage sans concession à la pudibonderie. Dans un style nerveux, avec des mots qui claquent, des métaphores qui résonnent, il nous offre un texte magnifique, émaillé de références littéraires, poétiques, cinématographiques, musicales. Tour à tour violent, tendre, désespéré, optimiste, fougueux et compassé, cruel et attendri, il partage avec nous ses expériences les plus croustillantes, celles vécues avec ses clientes les plus gourmandes, excentriques. Sans négliger sa relation avec Rebecca, avec qui il fusionne du corps et de l'esprit, se livrant à des joutes sexuelles et intellectuelles, s'enlisant dans une relation de plus en plus sensuelle, tendre, affectueuses.

Un roman érotique puissant, qui ne peut vous laisser indifférent. Un texte fort, magnifique. Vraiment de la belle littérature.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 mai 2015
J'avais lu Rebecca il y a assez longtemps. J'en avais conservé certains souvenirs dont l'horrible mrs Danvers, le manque de structure de mr de Winter et cette jeune femme larguée dans un monde qui n'est pas le sien. Je l'ai donc relu et je me suis délectée. Un polar comme on en fait peu. Bien écrit, une atmosphère noire, des personnages vénéneux et un dénouement incroyable.
A lire et relire. Une merveille
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Rebecca
Rebecca de Daphné Du Maurier (Poche - 6 avril 1971)
EUR 6,30

Rebecca
Rebecca de Daphné Du Maurier (Broché - 25 février 2015)
EUR 25,00

Manderley for ever
Manderley for ever de Tatiana de Rosnay (Broché - 25 février 2015)
EUR 22,00