Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 Claire and Jamie are back together!, 19 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyager: (Outlander 3) (Format Kindle)
Could you sacrifice the love of your life? Jamie and Claire did it for their love to continue in time.I loved the first 2 chapters but this one is even better.Could you risk all you have, your only child to find your long last love? Claire did it and the reunion is so good.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 excellent comme d'habitude !, 3 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyager: (Outlander 3) (Broché)
Diana Gabaldon sait ce qu'est un roman d'aventures ! Toutes les 2 pages il y a un rebondissement. Je préfère ce tome au précédent car la passion de Claire et Jamie est très présente.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Aussi bon que le premier tome ? Possible, 4 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyager: (Outlander 3) (Broché)
"Voyager" est le troisième tome de l'époustouflante série "Outlander", appelée "Le Chardon et le Tartan" en français. Dans le premier tome, on suivait la rencontre et l'amour naissant entre Claire, une infirmière du XXème siècle et Jamie Fraser, un Highlander du XVIIIème siècle, unis par le destin qui a amené Claire à voyager dans le temps. Le second tome nous fait comprendre que Claire est revenue dans son siècle natal avec sa fille Brianna, la fille de Jamie, et que les deux amoureux ont été séparés. Claire raconte donc à sa fille le mystère de ses origines et toute son histoire. Elle et Jamie ont vainement tenté de changer le cours de l'Histoire, pour empêcher Charles Stuart de vouloir remonter sur le trône d'Angleterre, et provoquer le massacre de Culloden et la fin des rêves jacobites. A la fin de ce tome, Roger Wakefield laisse entendre à Claire que même s'il en avait l'intention, Jamie n'est peut-être finalement pas mort à Culloden, comme en témoigne un document presque inédit.
"Voyager" commence donc là où "Dragonfly in amber" s'arrêtait, c'est-à-dire sur les recherches que font Claire, Roger et Brianna qui a finalement accepté le fait que Frank n'était pas son vrai père : ils suivent sur le papier la destinée de Jamie, et le livre alterne pendant environ trois cents pages trois ou quatre points de vue : celui de Roger, celui de Claire, qui lui raconte certains souvenirs de sa vie à Boston avec son mari Frank, puis Jamie et enfin Lord John Grey, le commandant de la prison où est enfermé ce dernier, et qui semble fasciné par ce Highlander meurtri. Cet espèce de jeu de cache-cache dure trois cent pages, et reconnaissons-le, même si le lecteur ne rêve que de voir les retrouvailles entre Jamie et Claire, ces quelques centaines de pages sont franchement époustouflantes : aventures, sentiments (tristes, malheureusement), on retrouve vraiment la veine du premier tome. En le lisant, je n'ai pas pu m'empêcher de verser des larmes, surtout pendant les récits de Claire (et pourtant, il en faut beaucoup pour me faire pleurer sur un livre...), à tel point qu'il m'a semblé que c'était presque obscène de raconter la douleur d'une telle séparation pendant vingt ans. Mais arrivée au moment des retrouvailles, il m'a vraiment semblé que ces passages-là avaient finalement été indispensables pour comprendre la tension et la magie de ce moment.
Jusqu'à la moitié du livre, l'auteur ne perd pas son temps et nous fait voyager de rebondissement en rebondissement sans pour autant nous assomer, ces rebondissements étant généralement des révélations et des péripéties liées au passé de Jamie, que Claire découvre plus ou moins brutalement.
Intervient ensuite, vers la moitié du roman, une autre péripétie qui oblige Jamie et Claire, puis quelques habituels (Fergus) et d'autres moins (Innes, Marsali) à traverser l'océan pour se rendre en Jamaïque. Là, le roman s'essoufle légérement. Ok, le voyage en bateau est long, et ils s'ennuient tous un peu, mais jusqu'à ce que Claire monte à bord du Porpoise, l'intrigue perd un peu de sa saveur : un des rares rebondissements de ce moment est les problèmes intestinaux de Innes, c'est vous dire...
Ensuite le problème s'inverse : si l'aventure reprend avec force, arrive un moment où on a presque le sentiment d'un délire total, qui dure plusieurs pages et se situe vers la fin (la prophétie dont on ne comprend pas très bien les aboutissants, le crocodile à Rose Hall, la séance de spiritisme avec des esclaves, l'affrontement dans la caverne), tout part presque à vau l'eau. Mais bon, mieux vaut cela que de s'embêter...
Je dois reconnaître que le fait de lire en anglais ne m'a pas toujours aidé, et si certaines fois on peut se passer d'une compréhension exacte du passage, d'autres fois c'est impossible. La langue est assez difficile, et la densité de l'action, des noms, etc fait qu'il est parfois un peu ardu de suivre. Quelques descriptions ralentissent le rythme, mais permettent aussi de souffler, et peuvent être passées. L'autre problème linguistique est que le livre est truffé d'abréviations (j'ai mis quatre cent pages à comprendre que "ken" veut dire "know", oui je suis un peu lente), moins dues à l'écossais qu'à l'américain je pense. Lire cette série en anglais recquiert donc un certain niveau, mais de la patience et de l'attention sauront venir à bout de cette dificulté.
Un autre point faible me semble être l'image que le tome délivre des Chinois (en la personne de Mr Willoughby) et des Africains (particulièrement Ishmael) ; ces personnes-là passent franchement pour des gens étranges et on ne peut que le regretter, surtout de la part de Claire, qui n'a pas l'excuse d'avoir une mentalité XVIIIème hostile aux Asiatiques et Africains. J'avais également ce sentiment dans les deux premiers tomes à propos des personnages incarnant l'homosexualité (Jack Randall et le Duc de Sandrigham), car les deux passent pour des monstres ou des manipulateurs ; heureusement, dans ce troisième tome intervient un autre personnage homosexuel, lui cependant assez attachant. Ouf ! Mon sens du politiquement correct s'est vu rassuré.
Je recommande cependant chaudement cette série, en anglais bien sûr, notamment parce que les tomes français en poche sont introuvables à des prix abordables, car ils ne sont plus édités. C'est de la littérature sentimentale, certes, mais d'un excellent niveau, bien loin des clichés que l'on a sur ce genre en général. L'amour entre Jamie et Claire a toujours été intelligemment traité, et dans ce tome il a acquiert une maturité (due à la séparation) qui ne l'essoufle pas, bien au contraire. La question de la foi est également traitée à travers les nombreuses interrogations de Jamie, ainsi que le rapport à la paternité/maternité, etc ; on ne va pas compter tous les thèmes qu'abrode cette oeuvre immense, mieux vaut la lire !
Dans le même genre, je conseille "Coeur de Gaël" (ou "La Vallée des Larmes", c'est le même bouquin mais avec un autre titre) de Sonia Marmen, quique le personnage de Liam me semble moins etoffé que celui de Jamie (et pourtant je l'ai lu avant !)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 L'île au trésor sauce Gabaldon, 1 octobre 2011
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyager (Poche)
Attentio Volume 3 dans l'édition originale américaine, qui correspond au volume 5 en français. 20 ans après avoir quitté Jamie, Claire décide de partir à sa recherche et de retourner au 18ème siècle. Ce serait dommage de manquer leurs retrouvailles et de savoir ce qu'a fait Jamie pendant tout ce temps ! Une partie du roman se passe sur les eaux, Diana excelle dans le roman du genre comme d'habitude, c'est passionnant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 “Do ye want me?" he whispered. "Sassenach, will ye take me - and risk the man that I am, for the sake of the man ye knew?”, 3 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyager: (Outlander 3) (Format Kindle)
“For so many years, for so long, I have been so many things, so many different men. But here," he said, so softly I could barely hear him, "here in the dark, with you… I have no name.”
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 wonderfull, 5 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyager (Poche)
wonderfull . exciting you are fond of the characters the flasback are perfectly right and full of surprises.

need to read
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Voyager
Voyager de Diana Gabaldon (Poche - 1 octobre 1994)
EUR 8,62
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit