undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:5,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 septembre 2015
A priori, le mélange entre space opéra et chronique judiciaire n'est pas des plus glamour. En fait l'auteur a extrapolé son rôle dans l'US Navy (où il officiait comme conseiller juridique) et l'a projeté dans un futur proche dans la marine de l'espace. Et l'auteur n'est autre que John Hemry, alias Jack Campbell, l'auteur de la "flotte perdue" publiée en France par L'Atalante.
Le résultat est surprenant, on obtient un roman attachant auquel on pourra reprocher une histoire beaucoup trop américano-centrée (l'US Navy dans l'espace...) et son background trop léger. Des défauts importants pour lesquels je serai indulgent, car ce court roman m'a beaucoup plu.

L'aventure est centrée sur un jeune Aspirant frais émoulu de l'académie militaire, qui se retrouve propulsé officier juridique du vaisseau auquel il est affecté car il a des connaissances de base sur le sujet. Plus que l'aventure spatiale (qui ressemble énormément à une mission de nos actuels sous marin) c'est l'aventure humaine qui est au centre du livre. Avec un thème toujours accrocheur, celui de l'apprentissage. Les personnages sont très réussis, l'auteur se concentre principalement sur le corps des officiers du vaisseau spatial, et on sent le vécu de l'auteur à travers des portraits acérés mais toujours très humains (les carriéristes, les planqués, les sympathiques, les incompétents, les roublards). Le livre est un peu moins intéressant sur la fin (il se transforme en roman de prétoire dans la plus pure tradition des romans juridiques américains) mais il reste très agréable à lire jusqu'au bout.

De la SF intelligente et sans prétention, un héros attachant, une narration avec seul point de vue : ces qualités sont suffisantes pour me faire oublier la relative faiblesse de l'univers et la transposition ad litteram de l'US Navy (ses coutumes, ses appellations) dans l'espace.
Cette série de John Hemry, publiée avant sa (trop) longue série de la Flotte Perdue, compte quatre volumes : je vais lire les suivants sans la moindre hésitation, les défauts de ce premier livre n'étant pas de nature à me rebuter.
33 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il s'agit du tome 1 de la série surnommée "JAG in space" aux US. Le principe est effectivement similaire avec la série à succès, à deux ou trois détails près: le roman ne met pas en scène un JAG (Judge Advocate General) mais raconte les aventures d'un jeune officier qui fait fonction (entre autres choses) de Legal Officer (Officier Juridique?) à bord d'un croiseur spatial patrouillant en espace profond pour faire valoir les revendications des US sur un bout d'espace, du fait du droit international qui impose la présence de forces armées pour faire valoir ces revendications. La vie de notre jeune Officier commencera à être compliquée par divers petits incidents judiciaires, des punitions, des problèmes parfois embêtants, qui lui imposent de prendre de plus en plus de son temps sur des questions légales, mais qui sortent à peine de la routine.

Mais le capitaine va mettre les pieds dans le plat sans hésiter: à la première occasion, il toutes les mauvaises décision, couronnées par une décision sommaire et une action "cow-boy". À partir de là, les VRAIS problèmes vont commencer pour notre conseiller juridique, l'imbroglio légal exacerbé par la politique internationale, la diplomatie et les lobbies. Bien sûr ça n'est pas à lui, jeune officier de trier ce sac de noeud. Il aurait pu faire un pas de côté et regarder le spectacle de loin, mais ça n'est pas son genre...

Ça se passe dans guère plus d'un siècle. La technologie est très hard-science, les détails techniques crédibles, les détails scientifiques aussi... Tout ce qui est décrit dans les détails est assez plausible si on projette la science telle qu'elle est connue de nos jours.

L'auteur a été longtemps lui même le Legal Officer d'un croiseur de la Navy (un de ceux qui flottent dans la mer, je veux dire, pas un de ceux qui volent en espace profond). En conséquence de quoi ses portraits de personnages, sa description de la vie à bord du vaisseau, et les détails de la vie pour de longues missions dans un vaisseau de guerre sont criantes de vérité (et en tous cas bien plus précises et réalistes que ce qu'on peut voir dans la série TV qui sert de surnom à cette série de livres sympathiques).

Là dedans, il y a un peu de roman judiciaire, et un peu de SF hard science spatiale dans la banlieue proche du système solaire.

La première moitié se déroule à bord du vaisseau, jusqu'à ce que le "gros problème" arrive. Il mettra fin à la mission, et ils devront rentrer précipitamment, et la suite verra le développement judiciaire politique et militaire, développant les conséquences du "grand problème" en question.

Tout serait assez tranquille pour notre jeune officier légal, s'il se tenait à l'écart, ou même s'il suivait la meute de chien et participait au lynchage médiatique voulu par la presse internationale. Mais son honnêteté fondamentale le pousse à chercher plus loin: à reconnaître les fautes là où elles sont, mais à mettre les points sur les i et les barres sur les t et à aller analyser dans le détail ce qui n'est plus du domaine de la justice mais du domaine du lynchage. Comme il est jeune et novice, sa vie ne sera pas facile mais il parviendra à la fin à une "just determination of the responsibilities" d'où le titre.

Ce roman n'est pas exempt de défauts, par exemple on ne saura toujours pas pourquoi les choses bizarres de la part du vaisseau étranger se sont produites et ont abouti à l'incident. Mais pour le reste, c'est écrit de manière très compétente très agréable à lire et ça coule tout seul, ça se lit pratiquement en une seule session.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus