Commentaires en ligne 


88 évaluations
5 étoiles:
 (46)
4 étoiles:
 (24)
3 étoiles:
 (8)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (4)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Courtesy of Teens Read Too
Gold Star Award Winner!

When I picked up THE HUNGER GAMES, it immediately became "The Book" that I recommended to everyone who would listen. I stayed up until the wee hours every night to see what happened next. I blogged about it. I named a stray kitten "Rue." Not surprisingly, when I got my greedy hands on a copy of its sequel, CATCHING FIRE, I practically...
Publié le 18 août 2011 par TeensReadToo

versus
3.0 étoiles sur 5 J'ai aimé, je n'ai pas aimé ...
Bonjour,

J'ai aimé le livre . Il faut préciser que c'est le troisième tome et donc la fin ...

Je n'ai pas trop aimé le commentaire du vendeur qui signalait que le livre était en "bon état" ; nous ne devons pas avoir la même notion du bon état .

J.M. MARTIN
Publié il y a 2 mois par J.M. MARTIN


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Courtesy of Teens Read Too, 18 août 2011
Par 
TeensReadToo "Eat. Drink. Read. Be Merrier." (All Over the US & Canada) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Catching Fire (The Second Book of the Hunger Games) (Relié)
Gold Star Award Winner!

When I picked up THE HUNGER GAMES, it immediately became "The Book" that I recommended to everyone who would listen. I stayed up until the wee hours every night to see what happened next. I blogged about it. I named a stray kitten "Rue." Not surprisingly, when I got my greedy hands on a copy of its sequel, CATCHING FIRE, I practically tore off the cover in my eagerness to dive in. Happily, the second installment of this compelling series did not disappoint. Now the only problem is waiting for the third book in this exciting trilogy.

CATCHING FIRE picks up six months after Kat and Peeta won the Hunger Games. Despite being a national hero and having the ability to provide a nice house and plenty of food for her family, Kat is still worried. She managed to win the Hunger Games, despite the Panem government's plans. Her behavior is viewed by the evil President Snow as defiance, which is never tolerated. She is a well-known, popular figure, so the president will not kill her outright, but Kat lives in fear that at any moment, she and those she loves could be punished for her actions.

Soon Kat learns that her performance in the Hunger Games arena had far-reaching consequences. In beating the government at its own game the previous year, Kat unintentionally demonstrated that the all-powerful President Snow is not quite so all-powerful. Now President Snow expects Kat to prove that she is a loyal citizen who doesn't support the anti-government rumblings that are spreading throughout the country. Her support is vital since it was her act of defiance that ignited the rumblings to begin with. And if she doesn't succeed to President Snow's satisfaction, her family and friends will pay the price.

CATCHING FIRE is a gripping follow-up to THE HUNGER GAMES. All the same characters are back ' with the exception of those who were killed in Book #1, of course. Even more than in THE HUNGER GAMES, Kat is largely clueless about the strategies and plots that are going on around her. At times, this can be trying for the reader because by now she should know that everyone has an agenda, and if you're not directing the game, then you're a pawn. Still, her strength is an extraordinary instinct for survival. It's ironic that the Capitol government which created the Hunger Games and tries so hard to keep its people feeling helpless is also responsible for creating a person like Kat. She gained her skills and toughness by surviving unspeakably brutal conditions.

One key difference between the two books is that in THE HUNGER GAMES, reality TV was painted as a villain. A voyeuristic public's desire to be entertained by the suffering of others forced Hunger Games competitors to behave in inhuman ways. The oppressive government that created the competition was largely an ever-present background threat. In CATCHING FIRE, however, the government's cruelty is front and center as its boot heel presses ever harder on the throats of its people. The role of television and at-home audiences shifts in this book, and they become more of a weapon against the government than against the people.

As much as I enjoyed CATCHING FIRE, there were times, particularly in the first half, that it made me uncomfortable. There are so many parallels between the excesses of Panem's government and those of governments around our modern world. Governments that spy on their own people, starvation caused not by a shortage of food but from corrupt government policies, the impossibly wide divide between the "haves" and the "have-nots," and the helplessness suffered by citizens who believe there's nothing they can do about any of it. As I read, I kept asking myself, "How much will these people tolerate before they put a stop to it?" But then I winced time and again as I was forced to ask, "How much will I?"

CATCHING FIRE feels more serious and less like escapist fiction than THE HUNGER GAMES. It executes its message equally well, though, and the fact that I saw some of its twists coming didn't lessen their impact. Author Suzanne Collins has prepared another treacherous arena for her readers ' and, as in THE HUNGER GAMES, only some of the hazards are in the fictional world of Panem.

Reviewed by: K. Osborn Sullivan
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


24 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 ... if we burn, you burn with us !, 30 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mockingjay (The Final Book of The Hunger Games) (Relié)
Je sors à peine de ma lecture et honnêtement j'ai du mal à afficher un plein enthousiasme.
Pourtant j'aime cette série d'amour, j'ai dévoré les deux premiers livres avec impatience et passion, totalement convaincue que cette série se vivait avec intensité. Donc, j'attendais beaucoup du dernier tome, trop peut-être, car j'en sors avec des sentiments divers : soulagement, incompréhension, frustration, amertume, déception. Oui, un peu.

J'étais préparée à recevoir une claque. Je savais que Mockingjay allait être sans concession. Que les personnages seraient malmenés, différents. Alors, oui, c'est sûr, je m'en suis prise plein la figure. Et j'ai tout encaissé, de manière admirable, car proprement stoïque. Après tout, la guerre est déclarée. Il va y avoir des pertes, des sacrifices, de la manipulation et de l'ambition éhontée. Des révélations toutes plus horribles les unes que les autres. Le pouvoir des images, la surenchère dans la violence, la folie de la médiatisation. C'est du lourd, à bien des égards.

Et pourtant, au fil des pages, je me suis sentie étourdie, amère et un peu trahie. Collins a transformé ses personnages, elle a été sans pité, à tel point que le lecteur se sentira déboussolée. Katniss se montre ici une héroïne forte et fragile, mais davantage sur la corde raide, avec des états d'âme et un ras-le-bol qu'on partage bien volontiers. Elle a conscience d'être un pion entre les mains du District 13, elle est mise en scène, joue son rôle mais on la sent si lasse, si peu elle-même. Plus trop the Girl on Fire, sauf à un moment, lors d'une scène assez pénible, et qu'on vit comme un alibi.

Gale, enfin, se révèle et semble fidèle à lui-même : une personnalité loyale, un vrai rebelle qui n'accepte plus la dictature et est prêt à prendre les armes. C'est aussi un ami exemplaire, une valeur sûre et réconfortante. Il va s'afficher, jouer des coudes, se battre aussi pour prouver sa légitimité, se résigner mais faire front. Toujours. Franchement j'ai été touchée par lui. Néanmoins, toute mon attention était tournée vers Peeta. Connaissant son sort à la fin de Catching Fire, les expectatives étaient nombreuses. Soit, je n'en dirai pas plus, mais je me suis sentie trompée.

Bien évidemment, je ne cherchais pas de la guimauve. Simplement, l'amour de Peeta était beau, tendre et pur. C'était trop, peut-être. Car Collins s'en est servi contre lui. La guerre a bon dos, j'ai trouvé que ce retournement au sujet de Peeta a été un peu trop rude.

En fait, tout s'explique dans ce livre. Tout est parfaitement logique, même si ça fait mal, même si au final tout paraît long, languissant et assez funèbre. C'est d'ailleurs la petite musique du livre, qu'on retrouve dans ces quelques mots, employés par Katniss pour parler d'elle-même : "Trapped for days, years, centuries maybe. Dead, but not allowed to die. Alive, but as good as dead. So alone that anyone, anything no matter how loathsome would be welcome."

Non, ce n'est pas gai ! J'avais entamé une série qui se voulait sensationnelle, inattendue, bouleversante, riche et captivante. Elle se termine sur une note de tristesse et de lucidité douce-amère. Collins accable les meneurs de guerre, mais souligne que les leçons enseignés par l'Histoire sont trop vite oubliées. "Now we're in that sweet period where everyone agrees that our recent horrors should never be repeated. But collective thinking is usually short-lived. We're fickle, stupid beings with poor memories and a great gift for self-destruction." Elle n'avait pas pour ambition d'écrire une bluette sentimentale, prévisible et bien propre. On l'avait bien compris ! (Si vous en doutiez, passez votre chemin.)

Beaucoup de tristesse, donc, et d'amertume, mais cette série restera à jamais l'une des plus belles révélations littéraires. Elle a su me procurer du bonheur et de la souffrance, j'ai été bluffée et abasourdie plus d'une fois, aujourd'hui elle se boucle de façon abrupte et douloureuse. On n'en sort pas indemne, mais ça fait partie du jeu.

May the odds be ever in your favor !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Captivant, 4 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Catching Fire (The Second Book of the Hunger Games) (Relié)
Suite du best-seller "The Hunger Games", "Catching Fire" est à la hauteur de nos attentes, si ce n'est plus. Le récit reprend là où s'était arrêté le précédent et le rythme de la narration y est soutenu, impossible donc de "s'ennuyer"! Le lecteur découvre, tout comme Katniss, l'immense effet provoqué par ses actions de défiance envers le capitol, soit l'organisation d'une rébellion. Bref, on attends avec impatience le troisième volume!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Final grandiose - Spoiler possible-, 18 septembre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mockingjay Hunger games book 3 (Broché)
Fire is catching! If we burn, you burn with us! phrase prémonitoire de Katniss après la visite et le bombardement d'un district.

Ce troisième et ultime opus dans la trilogie The Hunger Games tient vraiment toutes ses promesses. C'est un troisième livre moite, poisseux, dur et sans concession. Si l'on croyait que tous nos personnages favoris s'en sortiraient, même Katniss et Peeta, c'est qu'on se voilait la face. Personne n'est laissé pour compte.

On découvre avec ce livre le 13è district et on ne peut pas dire qu'on les aime beaucoup les habitants de ce district qui depuis la dernière guerre se cachent terré en souterrain.

On pleure avec Katniss quand Peeta est utilisé par le Capitol pour la paralyser, on pleure avec elle à chaque pas qu'elle doit faire alors qu'elle sait qu'elle n'est rien d'autre qu'un pion.
Si l'on résumai ce livre, c'est de dire qu'en fait l'arène est devenue l'ensemble des 13 districts. Les hommes et les femmes, rebelles ou du Capitol, ne sont que des joueurs dans un jeu à la mort et que seuls les plus durs s'en sortiront.

Sans dévoiler ce qu'il se passe avec Peeta, la pilule a un peu de mal à passer sur la façon dont son personnage est utilisé. On se dit, non seulement elle reste stoïque et accepte tout ce qu'on lui envoie à la figure mais c'est pas suffisant, faut en plus qu'elle subisse ça.

Si on prend un chouïa de recul, ce livre est une véritable allégorie sur ce que nous sommes : des spectateurs passifs dans des jeux qui se passent un peu partout dans le monde. On ne peut donc difficilement finir le livre avec le sourire mais pourtant ce livre est excellent. Dans son rythme, sa narration, rien ne semble artificiel, rien ne semble gratuit et malgré un regard désabusé sur la monde, il y a vraiment une touche d'espoir.

Cette trilogie est l'une des meilleures séries pour pré-adultes que j'ai lu depuis très longtemps et cela inclut His Dark Materials et Harry Potter Adult Paperback Boxed Set: Adult Edition.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la fin d'une grande trilogie, 3 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mockingjay : Adult Edition (Broché)
Ce tome conclut brillamment cette trilogie. Il fait preuve de beaucoup de réalisme et n'est donc pas fait pour se terminer complètement en happy-end. Nous sommes tenus en haleine par les rebondissements, Suzanne Collins joue avec nos nerfs surtout vers la fin mais je n'en dirait pas plus.
Par rapport, à la psychologie des personnages, elle est très bien travaillée, Ils sont tous marqués par les événements et chacun réagit différemment selon son caractère et son histoire.
On veut vraiment savoir ce qui va arriver aux personnages, qu'ils soient anciens ou abordés seulement dans ce tome.Tout ou pratiquement tout peut arriver dans cet univers car la cruauté de l'Homme n'a pas de frontières. C'est là un autre point de ce livre et de la trilogie en général. Elle nous permet de nous poser de nombreuses questions sur la nature de l'Homme et ce dont nous serions capables si nous étions nés ailleurs.
Bref, j'ai beaucoup aimé ce livre et le recommande à tous.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 très sympa, 18 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Catching Fire (The Second Book of the Hunger Games) (Format Kindle)
Une belle suite pleine de rebondissements...des personnages toujours aussi attachants! Une trilogie bien réussie mais parfois une héroïne un poil agaçante...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Wow !, 15 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Catching Fire (The Second Book of the Hunger Games) (Relié)
Sur plus de 400 pages, l'histoire ne cesse de nous en mettre plein la vue : c'est stressant, romantique, poignant, injuste et tout ça vous épuise, mais pas question de reposer le livre un seul instant. Hunger Games est une série qui colle aux doigts, c'est confirmé !
J'ai été totalement transportée par l'histoire de Katniss, une héroïne forte et fragile, qui se trouve soudain propulsée au coeur d'un enjeu démoniaque. Face à elle, c'est toute une population qui s'accroche et c'est aussi un leader (Président Snow) qui fout les jetons tant il la déteste. C'est un pervers à l'esprit retors et diabolique, j'ai beau me répéter ce n'est qu'un personnage de fiction, j'avais la chair de poule et la haine dans le ventre dès qu'il mijotait un mauvais coup. Tout est tellement machiavélique, c'est dingue.
Et puis le public est aveugle, il ne bronche jamais ou il s'émeut artificiellement, pourtant en matière de sensations il est bien servi, je suis à cran de voir une telle passivité. J'avais envie que ça se révolte, que ça dise stop ou pitié. Parce que ça fait un mal de chien de savoir tout ce gâchis.

Pourtant je vous jure que c'est vraiment bien, ça se vit à fond et ça provoque des frissons sur tout le corps. Je n'imagine pas une lecture autrement... Il FAUT lire Hunger Games dans un état fébrile, pas autrement, de toute façon la lecture vous impose un tel rythme, c'est impossible de rester stoïque. Les personnages sont beaux dans le sens noble, droit, charismatique et admirable. Suzanne Collins a su les rendre tellement attachants, avec leurs qualités et leurs défauts, leur parcours, leur passé, leurs affinités, c'est un casse-tête de prendre parti entre Gale ou Peeta. Enfin moi je m'y refuse, j'aime tout le monde dans ce livre, oui je suis amoureuse de TOUS les personnages (sauf Président Snow & Thread). Et maintenant je pleure, parce que c'est fini, parce que je me sens orpheline, parce qu'il faut attendre la suite et parce que je suis contente de lire une si bonne série qui me met en transe (bah oui). Et parce que c'est génial quand ça arrive dans une vie de lectrice...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 livre catching fire, 28 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Catching Fire : Adult Edition (Broché)
très bon livre,à lire si vous avez lu le premier tome,cette édition n'est pas spécialement belle et s'abime facilement mais le prix est raisonnable produit en bon état , réception rapide
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Super !, 5 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Catching Fire (The Second Book of the Hunger Games) (Format Kindle)
J ai beaucoup aimé ce livre qui nous emmène dans un univers très original.
Pas mal de suspens, des rebondissements... quel plaisir !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Agréable et facile à lire / Enjoyable and easy to read, 2 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Catching Fire : Adult Edition (Broché)
Agréable et facile à lire. Il probablement ne devenu pas un classique littéraire qui ne liront pas les générations futures. Mais très agréable pour l'instant.

Les deuxième et troisième livres sont presque aussi bon et agréable que le premier. Donc si vous aimez la première, n'hésitez pas à obtenir tous les trois.

==================================================

Enjoyable and easy to read. It probably won't become a literary classic that future generations will read. But very enjoyable for now.

The second and third books are almost as good and as enjoyable as the first. So if you like the first, don't hesitate to get all three.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Catching Fire (The Second Book of the Hunger Games)
Catching Fire (The Second Book of the Hunger Games) de Suzanne Collins (Broché - 4 juin 2013)
EUR 10,17
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit