Commentaires en ligne 


8 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une des perles de la fantasy, 9 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy (Poche)
De loin le meilleur roman de jennifer fallon (qui n'ecrit pourtant que du bon), "the lion of senet" accroche dès la première page pour ne plus vous lacher. Un des meilleurs livres de fantasy jamais ecrit.
Le heros est extraordinaire de réalisme et le lecteur devient acteur.
Terminer cette trilogie et quitter la peau de ce personnage fut un déchirement...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent!, 27 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy (Poche)
Découvrant Jennifer Fallon avec ce livre, j'ai été tout bonnement bluffé...

L'histoire se passe dans un monde d'après guerre, avec un territoire occupé par la puissante nation Senet, avec le Lion of Senet à sa tête. Ce monde à la particularité d'avoir deux soleils, il ne fait donc jamais complètement noir.

On suit plusieurs personnages, dont Dirk, deuxième fils d'un Duke, dans lequel le Lion of Senet va prendre un intérêt particulier. On suivra également une acrobate, une prêtresse, le deuxième fils du Lion, ... mais le personnage principal reste bien Dirk.

L'intrigue est essentiellement politique, avec une résistance qui essaye de se débarrasser de l'occupant Senet. Mais ce n'est pas si simple, vu la nouvelle religion importé de Senet et qui devient de plus en plus populaire.

Heureusement, Dirk, surdoué, anticipe tout les coups, et se voir obliger de prendre des décisions qui le rendrons impopulaire, mais qui seront nécessaires.

Dans ce type de fantasy, pas de magie, de dragons, de trolls, ni de grandes batailles. Juste un monde bien construit, des personnages vivants, et une intrigue politique.

Nous sommes donc plus près des oeuvres de Robin Hobb que de Tolkien. Faites votre choix en conséquence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une bonne surprise, 8 avril 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy (Poche)
J'ai commandé ce livre un peu par hasard et c'est une bonne surprise qui se révèle au fil de la lecture. Des personnages qui sonnent vrai, un monde dépaysant et l'histoire bien construite font qu'on se laisse vite accrocher. Ca n'est pas tout à fait aussi flamboyant que Robin Hobb, mais on passe un excellent moment, j'ai commandé les deux derniers tomes de la série.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un monde d'intrigues et de complots, 1 septembre 2010
Par 
Atahana (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy (Poche)
Le 1er tome de la Trilogie des "Second Sons" vous plonge rapidement dans un monde flamboyant, dominé par Le Lion de Senet, homme politique habile et manipulateur, secondé par Belagren, grande prêtresse seule capable de prédire le prochain âge sombre, période de calamités.
Les premiers chapitres introduisent beaucoup de personnages sans aucun rapport les uns avec les autres mais les pièces du puzzle se mettent rapidement en place. Jennifer Fallon nous fait suivre essentiellement Dirk, second fils de celui qui dirige Elcast, petite île tranquille qui résiste pacifiquement aux rites du culte du soleil imposé par Belagren. Elcast intéresse le Lion et Belagren, mais leur intérêt va bien au-delà de leur volonté de ramener Elcast dans le troupeau.

J'ai adoré ce livre: l'intrigue est d'une subtilité rarement vue (pour ma part), les personnages retiennent l'attention et sont tous à multi-facettes, les évènements s'enchaînent...
Le livre s'achève en apothéose (même s'il ne s'agit que d'une fin provisoire...).

Comme beaucoup d'autres lecteurs, le personnage de la jeune Tia m'agace prodigieusement mais les personnages secondaires intéressants sont tellement nombreux (Alénor, Misha et même Antonov, le Lion...)que ce n'est pas très grave.

On sent que Jennifer Fallon n'hésitera pas non plus dans les tomes suivants à nous surprendre car elle n'a pas tracé de ligne de démarcation nette entre les "bons" et les "gentils": tous ont leurs lâchetés ou faiblesses, leur égoïsme, leur part sombre...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Des intrigues politiques avec des retournements de situation constants, 13 juin 2010
Par 
Lady Lama (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy (Poche)
La série « Second Sons » de Jennifer Fallon comporte trois tomes : the Lion of Senet, The Eye of the Labyrinth et Lord of the Shadows. J'ai dévoré les trois tomes en une semaine. Un amazonaute disait qu'on était happé par l'histoire dès la première page, moi j'ai dû attendre le 7ème chapitre, mais après il m'était difficile d'arrêter la lecture.

L'histoire se passe dans un monde imaginaire, où il n'y a ni magie, ni créatures mythiques...La seule étrangeté, mais qui a un rôle prédominant, est la présence de deux soleils dans le ciel.

L'auteur se concentre sur deux royaumes, le grand royaume de Senet et le petit royaume de Dahyn, ainsi que sur le culte religieux établi, l'Ordre du Soleil, avec deux « sous divisions », les Danseurs du Soleil et les Danseurs de l'Ombre.

Lors d'une éclipse des soleils qui dura dix ans, Dahyn appela Senet à son secours pour l'aider à combattre la famine. Senet en profita pour annexer Dahyn, avec l'aide de la grande prêtresse d'une sous division émergente de l'Ordre du Soleil, les Danseurs de l'Ombre. Cette grande prêtresse prédit quand l'éclipse s'arrêterait, et la prédiction se réalisa. Cela eu pour effet de soumettre les populations au joung des Danseurs de l'Ombre, associés au Lion de Senet, le roi tout puissant et craint à la tête de l'Etat de Senet. Le roi de Dahyn dû s'enfuir et sa soeur devint la nouvelle souveraine, mais sans pouvoirs réels, soumise au Lion de Senet. La population locale eu d'autant plus de mal à accepter le nouvel ordre politique que le culte des Danseurs de l'Ombre devint incontournable, culte barbare qui demande des sacrifices humains une fois par an ainsi que des orgies collectives à la même occasion, impliquant tous les hommes et femmes non mariés.

L'histoire se concentre sur les faits et les rivalités de plusieurs deuxièmes fils, d'où le titre de la série. Le héros, Dyrk, est le deuxième fils d'un petit duc provincial. Dans leur duché, sur ordre de la femme du duc, le culte des Danseurs de l'Ombre ne s'est guère implanté et Dyrk a été élevé dans des valeurs rappelant le Siècle des Lumières. Dyrk ne rêve pas de pouvoir, il cherche simplement à devenir médecin. Il est doté d'une intelligence sans égale (ou presque) et d'un sens politique exceptionnel, qui l'amèneront à construire des intrigues politiques où il apparaîtra comme le pire homme qui soit, afin d'arriver à son but premier. Un jour arrive le roi, accompagné de la grande prêtresse des Danseurs de l'Ombre (qui est aussi sa maîtresse) et de ses deux fils, Misha le fils aîné, qui est un peu handicapé et très souvent malade, et de Kirch, le portrait frappant de son père. Le roi et la grande prêtresse, pour des motifs différents, vont tout se suite être intéressés par Dyrk...

L'histoire, bien qu'essentiellement construite sur des intrigues politiques, est aussi rythmée par quelques intrigues sentimentales avec Tia Veron, dotée d'un caractère emporté, et Marquel, qui débute dans l'histoire comme étant prostituée et acrobate et qui rêve à un destin bien plus important.

Comme le disent déjà tous les autres commentaires, cette série est excellente bien sûr par son écriture simple et fluide, par la psychologie de ses personnages (rappelant un peu la plume de Robbin Hobb), mais aussi par ses retournements de situation constants (qui aurait pu imaginer comment évolueraient Dyrk, Misha ou encore Marquel ?) et surtout par le parti pris de Dyrk. Dyrk comprend que ce n'est pas en jouant ouvertement ses cartes qu'il gagnera, il décide donc de combattre l'ennemi en l'infiltrant de l'intérieur et en faisant exprès de trahir tous ses amis. Il doit donc renoncer à tout amour propre, à tout amour tout court, et se retrouve seul à jouer un jeu dangereux, alors qu'il n'a même pas vingt ans. J'apprécie particulièrement l'ironie de l'auteur qui dans le dernier tome place Dyrk dans une position ubuesque et qui créée des couples assez inattendus (on aurait plutôt imaginé l'inverse que ce qui se produit !). Le seul petit bémol, déjà évoqué dans d'autres commentaires, est la psychologie un peu trop sommaire hélas utilisée pour deux personnages féminins, Tia et Marquel. Les deux ont des personnalités très monochromes qui peuvent lasser le lecteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "The Second Sons Trilogy" : l'une de mes meilleurs lectures, 12 novembre 2007
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy (Poche)
-
J'adore la fantasy de Jennifer Fallon, sans aucun doute parce qu'elle a su s'affranchir des stéréotypes incontournables du genre (nains très petits et très forts, elfes très beaux et très froids, magie très puissante et très magique, combats très longs et très sanglants, contexte très sombre et très impitoyable, personnages très attendus et très peu attachants... je vais m'arrêter là).

Chaque série de l'auteur présente un paramètre de variation pour son monde imaginaire (Dieux prenant forme humaine et existence d'un peuple magique agonisant dans Warlord Trilogy et The Hythrun Chronicles, une poignée d'humains immortels dans "Tide Lords") et l'exploite à fond, sans insister, en présentant au fur et à mesure l'impact sur les personnages et, bien entendu, en utilisant cette variante pour créer l'intrigue de fond.

Dans The Second Sons Trilogy c'est assez différent, et d'ailleurs la série pourrait être classée parmi la SF, puisque la variable n'est pas dans la magie mais dans la science : le monde où évolue Dirk, le jeune héros de l'histoire, est une planète assortie de deux soleils, l'un classique, de jour et bien jaune, et l'autre rouge et de nuit. Ah oui : et parfois le rouge éclipse le jaune pendant une période indéterminée, faisant sombrer le monde dans une période dramatique de disette et de panique... source de l'intrigue brillante et passionnante imaginée par l'auteur.

Jennifer privilégie les personnages avant tout, les dotant de profils psychologiques vivants, souvent amusants et toujours subtils. Ils échappent aux stéréotypes, à moins que ceux-ci ne soient utilisés pour surprendre le lecteur (comme ici pour Tia ou Marqel) en nous montrant l'évolution du personnage vers une personnalité bien plus nuancée qu'elle nous avait parue au premier abord...

The Second Son Trilogy est l'histoire de la naissance d'un héros. Un vrai, un possible, une personne très humaine, qui devra faire des choix parfois parfaitement non-héroïques pour le bien final de tous. Cet abord, remarquable de finesse et d'humanité, de l'héroïsme, si frelaté en littérature (parce que l'auteur ne met finalement jamais son personnage devant des choix impossibles) est une réussite absolument glorieuse !

Dirk a seize ans au début de l'histoire, deuxième fils d'un noble bien tranquille et vieillissant. Dirk se destine au métier de médecin car, même si son esprit surdoué en mathématiques pourrait le mener loin, il est passionné par le fonctionnement du corps humain, du vivant, et se soucie de son prochain.
Le jeune homme n'a pourtant pas un abord très chaleureux : froid, réservé, imperturbable, il est presque intimidant pour les personnes qui ne le connaissent pas. À ceux qui le connaissent il inspire une loyauté sans faille - loyauté qui sera sa seule planche de salut dans les sombres années qui l'attendent.

Si l'intrigue est portée par une réalité parfois atroce, la manipulation d'une population entière et de son régent par une poignée de personnes ingénieux et sans scrupules, avec des sacrifices humains chaque année et l'oppression de toute personne ne se pliant pas à la religion officielle, l'ambiance est souvent légère et même très drôle par moments. L'auteur n'est pas de ceux qui se prélassent dans l'immonde (viol, tortures, massacres) comme un cochon dans sa mare de boue - même si ces éléments sont utilisés dans le scénario. Jennifer doit connaître la signification des mots "mesure" et "à propos"...

Les interactions entre les personnages sont le pivot du roman, comme dans tous les livres de l'auteur, avec des dialogues spirituels, enlevés, terriblement crédibles et vivants - et une économie bien enthousiasmante de descriptions, de psychologie de comptoir (plein de "Show don't tell", Jennifer a dû lire ses Jane Austen) et de fioritures stylistiques. Malgré la longueur des livres, la prose de cet auteur est extraordinairement facile à lire, souple et plaisante de bout en bout. Les personnages sont nombreux, mais dotés chacun d'un rôle bien clair, de personnalités bien distinctes et l'ensemble est absolument magnifique.

(au fait : je suis une fan de Jennifer Fallon)

Jennifer Fallon a l'art et la manière de passer d'un personnage à l'autre en douceur et sans jamais s'emmêler les pinceaux, ce qui nous permet ici d'apprécier pleinement le fascinant et touchant personnage de Dirk (oui, quel affreux nom, il a une signification, genre dague, mais si par un miracle époustouflant cette splendide série est un jour portée aux yeux francophones, j'ose espérer que le prénom du personnage principal sera changé. Je donne tout pouvoir au traducteur, ça ne pas être bien pire... Dirk...Beurk ?).

Dirk parait froid, insensible, manipulateur, pourri d'ambition personnelle, cruel, intraitable et impitoyable à beaucoup. Seuls ses amis les plus fidèles lui garderont une confiance aveugle, alors qu'il avance dans le marasme de son plan fou, génial et inconcevable.
Et si le lecteur suit le personnage de près, comprenant à quel point tout cela est dur, cruel et démesuré pour un garçon à peine sorti de l'enfance, la vérité sur ses projets tordus ne nous apparaîtra que tardivement, nous laissant aussi éberlués que son entourage, amis et ennemis confondus.

D'ailleurs les agissements de ce jeune homme brillant, parfois insupportable de retenue, aux capacités intellectuelles dépassant de plusieurs coudées celle de ses pairs, au courage incroyable et suicidaire, aux cogitations tourmentées et délicieusement teintées d'auto-dérision, et à la bonté profonde, qui suscite une loyauté sans faille chez ses rares amis, m'a beaucoup fait penser à Miles, l'inoubliable héros de la saga Vorkosigan de Loïs McMaster Bujold (La Saga Vorkosigan intégrale, Tome 1 : Chute libre ; L'honneur des Cordelia ; Barrayar pour commencer).

Pour finir, parce qu'il le faut bien, cette série est parfaitement adaptée à un lectorat "young adult" : des thèmes forts mais jamais ressassés de manière malsaine, des valeurs morales indéniables mais sans aucune facilité, une aisance de lecture exceptionnelle, beaucoup de personnages jeunes et dynamiques, un humour discret mais permanent.
D'ailleurs ma fille de 15 ans est elle aussi une fan de l'auteur et je suis convaincue que Jennifer Fallon enthousiasmerait bien des solides jeunes lecteurs de littérature "imaginaire".

Jennifer Fallon is one of the best et pis c'est tout !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Très bien., 22 août 2011
Par 
Maingot Guillaume "guiom01" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy (Poche)
Bonne trilogie. Un mini "game of thrones". Un peu moins compliqué, un peu moins touffu, mais néanmoins très agréable à lire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Vraiment sympa, 6 février 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy (Poche)
Pas mal du tout : l'histoire est rafraichissante, les personnages changent un peu de l'habituel, la trame est bien tissée. Bref, cela se lit bien. Un agréable moment à ne pas bouder.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy
The Lion of Senet: Book 1 of The Second Sons Trilogy de Jennifer Fallon (Poche - 30 mars 2004)
EUR 6,36
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit