Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le souffle épique
Dans un livre de fantasy, le thème n'est guère le plus important (sauver le monde, la princesse, trouver l'objet...). L'univers dans lequel se déroule l'histoire se doit d'être riche, avec un passé prégnant, ce qui est le cas ici. Les protagonistes sont des classiques de ce genre de littérature (barbare ultraviolent, fanatique...
Publié le 3 avril 2010 par R. Philippe

versus
2.0 étoiles sur 5 Petit jeu de massacre
Prenez tous les poncifs de l'Heroïc Fantasy et massacrez-les les uns après les autres et vous obtenez ce roman.
C'est plutôt bien écrit. Il y a plein de trouvailles, c'est drôle par moment. Mais très rapidement l'intention iconoclaste de l'auteur devient évidente et vient gâcher la lecture. D'ailleurs le livre m'est tombé des mains...
Publié il y a 1 mois par Claire


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le souffle épique, 3 avril 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Served Cold (Relié)
Dans un livre de fantasy, le thème n'est guère le plus important (sauver le monde, la princesse, trouver l'objet...). L'univers dans lequel se déroule l'histoire se doit d'être riche, avec un passé prégnant, ce qui est le cas ici. Les protagonistes sont des classiques de ce genre de littérature (barbare ultraviolent, fanatique cynique, rebelle assoiffée de vengeance). Ils ont tous un vécu qui les a marqués et qui favorise l'empathie avec eux. Ce livre, comme les suivants de la série, répond donc au cahier des charges des oeuvres de fantasy. Mais ce qu'il fait mieux que tant d'autres ouvrages, c'est qu'il emporte personnages et lecteur dans un souffle épique violent qui ne retombe qu'à la dernière page du dernier tome, et encore...
J'ai trouvé là une lecture prenante et un auteur rafraîchissant dans sa façon de jouer avec ses personnages.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Quels personnages, encore ! Mais un univers et une intrigue en retrait, 3 novembre 2011
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Served Cold (Broché)
Je suis un inconditionnel de Joe Abercrombie, de sa fabuleuse série de la Première Loi où sa peinture ultra-réaliste, noire, sanglante et humoristique de personnages fait merveille. Mais à chaque nouveau roman d'une telle star, j'ai peur, peur que le niveau atteint précédemment ne soit pas reproduit (ou que l'auteur ne parte sur des chemins qui ne m'intéressent pas). Cela est hélas arrivé avec china Mièville dont je vénère Perdido Street Station, Tome 1 : et Les Scarifiés mais dont The City & The City ainsi que Le concile de fer m'ont totalement perdu.

Permettez-moi de vous rassurer, Joe n'a pas perdu l'Abercrombie's Touch ! Loin s'en faut. Pourtant les premières pages m'avaient fait craindre une simple reprise des personnages emblématiques de sa série phare. En effet le personnage de Caul Shivers, grand gaillard du Nord échoué dans le royaume de Styria pour devenir un homme meilleur, ressemble beaucoup à Logan neuf-doigts. Mais son évolution personnelle, toute moralement désespérante qu'elle soit, est unique (d'un autre côté il ne faut pas croire tout ce qu'on dit, non, Styria n'est pas le paradis de l'entraide, du soleil radieux et de la camaraderie universelle qu'un marchand lui avait vanté, d'ailleurs que faisait-il dans le Nord si cela avait été le cas, hum, la crédulité humaine est infinie).

Nous y retrouvons avec plaisir le fameux capitaine mercenaire Cosca que nous avions rencontré dans le second tome, un être flamboyant mais perclus de boisson. La trajectoire inverse, du caniveau jusqu'à un nouveau poste de commandement, est pour le moins inhabituelle et sidérante jusqu'à la fin dans les motivations qui l'ont conduit à mettre en parenthèse sa boisson.
Quant au rôle de père de substitution qu'il a longtemps joué vis-à-vis de Monza et les liens indéfectibles qui les unissent (même si ils sont tout aussi soumis à l'inévitable trahison), ils permettent, tout juste, d'éviter la répétition du poncif de la bande de truands uniquement liés par les liens de l'intérêt immédiat.

D'autres personnages improbables font également leur apparition , je ne résiste pas au plaisir de vous les présenter brièvement. Tel Morveer, le maître-empoisonneur génial certes mais incroyablement auto-centré, auteur d'un soliloque permanent égrainant tous les torts qu'il subit en permanence de la part des gens avec lesquels il travaille. Ce personnage pathétique, geignard, que l'on se surprend même à plaindre parfois est d'une certaine façon le reflet de nos propres années d'adolescence si incertaine et que l'on aimerait tellement glisser sous le tapis, cruel cet Abercrombie.

Mais voici qu'il excelle encore en abordant ce contient perdu du handicap intellectuel, des infirmes peuplent à volonté nos Fantasy mais nul Friendly ne vient les troubler. Friendly, c'est un repris de justice dont le seul objectif dans la vie est de rejoindre sa Prison, car le Monde Extérieur ne respecte aucune règle. En attendant Friendly, le maitre du Hachoir, sert ses différents maîtres avec une fidélité à laquelle aucun d'entre eux ne peut prétendre, et puis il compte. Car Friendly n'est à l'aise qu'avec les choses qu'il peut compter ...

Ah, ça, je vous parle de Monza sans l'avoir même présentée, car c'est elle le pivot du roman, une jeune femme élevée avec son jeune frère par un père disparu trop tôt et qui embrasse, à un âge tendre, le métier des armes dans la Compagnie des Milles Épées de Cosca.

De son vrai nom, Monzcarro Murcatto, s'élève dans les rangs de la Compagnie, toujours excédant les critères appliqués aux hommes, et totalement dévouée à ce qui reste de sa cellule familiale, le très intriguant Bonna.
Lorsque le roman commence, Monza et son frère viennent rendre compte d'un nouvelle victoire éclatante pour le compte du Duc Orso dont l'ambition est de conquérir toute la péninsule.
Mais au lieu de recevoir de nouvelles félicitations, c'est la mort qu'ils reçoivent, des coups qui pleuvent, des épées et un garrot, le tout des mains ou simplement devant sept personnes. Brenna y perd la vie, tandis Monza survit tout juste, très diminuée.

Ce qui nous donne une intrigue somme toute assez classique, la Vengeance envers les sept mécréants qui ont assisté au meurtre de Brenna, le récit est donc divisé en sept séquences, avec cependant une sérieuse surprise à renverser les tables à la fin de l'aventure.

Vous aurez compris qu'encore une fois l'intérêt principal de ce livre réside dans sa galerie de personnages la plus impressionnante de toute la Fantasy. Cependant comme il s'agit d'enjeux purement privés, l'intérêt suscité par ce livre est moindre que dans la trilogie où les révélations sur la nature du monde se succédaient régulièrement. Enfin Joe Abercrombrie est clairement allé au bout du chemin de la Fantasy « gritty » dans laquelle plus aucun sentiment positif ni aucune noble tâche ne vient alléger ou tenter de justifier les horreurs qui s'y déroulent.

J'espère qu'il saura dans ses œuvres suivantes introduire plus d'enjeux et de clarté, je serai en tous cas au rendez-vous, The Heroes attend sur ma table de nuit.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Petit jeu de massacre, 10 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Served Cold: A First Law Novel (English Edition) (Format Kindle)
Prenez tous les poncifs de l'Heroïc Fantasy et massacrez-les les uns après les autres et vous obtenez ce roman.
C'est plutôt bien écrit. Il y a plein de trouvailles, c'est drôle par moment. Mais très rapidement l'intention iconoclaste de l'auteur devient évidente et vient gâcher la lecture. D'ailleurs le livre m'est tombé des mains et je ne l'ai pas fini, ce qui ne m'arrive que rarement.

Attention spoiler :
Il suffit de se dire "Bon, normalement le héro ferait ceci ou cela dans un Heroic Fantasy", pour déduire ce que fera le personnage d'Abercrombie : exactement le contraire. Rendant ainsi ses personnages aussi prévisibles que ceux des romans de Fantasy.
Dommage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Une merveille !, 24 décembre 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Served Cold: A First Law Novel (English Edition) (Format Kindle)
Bien écrit, original et capable de vous surprendre...j'ai adoré.
Et en plus son héroïne est complexe, comme la situation qu'elle affronte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 One of my top book of the year, 12 juillet 2013
Par 
OlorinNight (Bruxelles, Belgique) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Served Cold: A First Law Novel (English Edition) (Format Kindle)
This book is just Awesome: action, humour, a healthy dose of suspens, very very grey characters (far from the usual good-or-evil characters usually met in Fantasy), a very good plot,...

I really could not put it aside before reaching the end. Reading it was really just pure jubilation. I would really have to struggle to find something that I disliked about it. It was just perfect.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A good book, a must for the fans, 21 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Served Cold (Broché)
A great book, no doubt about it, though a very little bit below "the first law" trilogy. On the other hand, the author does succeed in staring some secondary character from the trilogy.
Bottom line: it's a good book, a must for any Abercrombie's fan.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 full of action and excellent reading but was hoping for a sequerl to the trilogy, 16 décembre 2010
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Served Cold (Poche)
It is the kind of book I really like. Full of action from start to the end. A little bit disapointed concerning the fate of some "heroes" like shievers, but was more hoping for a sequel to the trilogy "the first law". Hope it will be cleared out in "HEROES".
Highly recommended.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Hollywood fantasy reading, 28 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Served Cold (Broché)
Joe Abercrombie's Best served cold brings a cinematic Hollywood dimension to fantasy reading. Joe Abercrombie tightly weaves a breakneck-paced epic of vengeance involving unlikely, and well fleshed out, characters Hollywood is so fond of : a relentless strikingly beautiful female warrior, a love craving poisoner and his hungry apprentice, a pessimistic optimistic good guy, a mischievous learned and drunkard of war, a numbers obsessed ex convict, king-to-be's and heirs, and many more. Scenes of actions vividly unroll like a film in which Schwarzenegger, Stallone, Willis and the likes armed with swords, maces, spears, ... had gathered. The reader is rattled between sheer brutality and unexpected bursts of hilarious fun (wait to read the scene staging three of the characters unexpectedly stark naked...)
Best served cold is a breathtaking entertaining page turner.
It maybe lacks the background of a personal fantasy world like Robin Hobb or Terry Goodkind crafted.
But Joe Abercrombie planted the seeds for a possible sequel. A trilogy, eh ?
Wait and see
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Best Served Cold
Best Served Cold de Joe Abercrombie (Broché - 1 juin 2010)
EUR 9,95
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit