undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

41
4,2 sur 5 étoiles
The Host
Format: BrochéModifier
Prix:10,90 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je viens juste de terminer le nouveau roman de Stephenie Meyer : The Host (en français Les âmes vagabondes). Et j'ai littéralement adoré !

La Terre est devenue un endroit paisible où les hommes vivent en bonne harmonie. Idyllique, non ? Ce qui l'est moins, c'est la cause de cette paix et de cette harmonie : la Terre a été envahie en douceur par une espèce de parasites qui s'introduisent dans le corps de leurs hôtes humains et en prennent totalement le contrôle. Donc la Terre est devenue un havre de paix, sauf pour les quelques humains résistants qui se terrent dans des cachettes isolées, refusant d'être annihilés à jamais.
Lorsque Melanie Stryder est capturée, l' « âme » (car c'est ainsi qu'elles sont dénommées) qui prend possession de son corps, Wanderer (en français Vagabonde), s'attend à être confrontée à des souvenirs et à des émotions inhérents à la condition humaine. Mais ce qu'elle va trouver dépasse de loin ses attentes, et l'entraîner au-delà des limites fixées à ceux de sa race.

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre après la saga Fascination que j'avais beaucoup aimée, car j'avais eu des échos positifs et négatifs sur The Host. En définitive, j'ai commencé ma lecture sans trop d'a priori ni de grandes espérances, et j'ai été très agréablement surprise, rapidement passionnée par cette histoire une nouvelle fois très centrée sur la psychologie des personnages. Je pense que le public ciblé est moins un public adolescent que dans la saga Fascination, et que ce livre peut plaire à la fois aux adultes et aux ados. J'ai également beaucoup aimé le traitement du côté « science-fiction » de l'histoire, sobre et se focalisant sur des points essentiels, et la fin de l'histoire m'a valu bien des palpitations.

En conclusion, un livre à découvrir de toute urgence, il est sorti en français ce mois-ci.

PS : les éditeurs français de Stephenie Meyer ont apparemment pris la décision de garder toutes les couvertures originales, et je les en félicite, car je les trouve très réussies !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
22 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 mai 2008
les fans de la série "Twilight" ne seront pas déçus par le dernier livre de Stephenie Meyer. Presque aussi envoûtant que "Twilight" (mais pas tout à fait peut-être car Twilight possède un charme vraiment unique), c'est une oeuvre qui a peut-être plus de matière vraiment romanesque, dans le sens où elle aborde avec profondeur et vérité les thèmes du désir, du conflit, de l'amour de la morale... mais toujours avec beaucoup de talent, de fantaisie. C'est un livre qui se lit d'une traite, dans lequel on s'immerge et qui incarne tout le plaisir de la lecture: romance, mystère, action, tout y est.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 mars 2010
Ayant été enthousiasmée par la saga Twilight, je m'attendais à un roman moins passionnant, ce qui fut bien le cas.
Le style d'écriture de Stephenie Meyer est toujours aussi agréable et le thème du roman intéressant mais par contre, il y a ici beaucoup de longueurs, malgré quelques épisodes plus captivants au milieu du livre. D'autre part, les personnages ne sont pas très attachants car ils tombent dans le caricatural. On a l'impression que Melanie/Wanderer poursuit son chemin de croix tout au long du roman, bref on découvre le portrait de la pauvre victime prête à tous les sacrifices pour se faire accepter par la communauté d'humains très mal disposés à son égard avant sa rédemption finale. A force, c'est lassant et les relations entre les personnages sont aussi un peu simplistes. L'histoire d'amour entre les personnages principaux n'est pas très développée et ce sont plutôt les conflits entre les différents membres de la communauté qui sont mis au premier plan. Les amateurs de romance et de personnages tourmentés risquent d'être déçus.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
The book THE HOST is a lot like Stephenie Meyer's TWILIGHT saga in the fact that the whole point of the story is that love is the most important thing. What's different though is (obviously) the storyline. Yes, that is right - this story has nothing to do with vampires; instead, aliens have taken over our planet.

The time is somewhere in the future and our world is not as we know it. Instead of mass murders making headline news, there are articles on the best type of flowers to plant. The most disturbing article is that the bridge near Maple Avenue is due for a repainting. The world is full of peace and love. No one argues, no one fights, and there is not even a hint of violence in this bizarre world.

Obviously, these are not humans we are talking about.

The aliens that came to Earth would capture a human to use its body as a host. (Hence the title.) They stretch their tentacles around the nerves and "control panels" located in our heads; thus gaining complete control of the body. Unfortunately for the human, this process eliminates them. The aliens were able to gain control of almost every person this way. By continuing their host's former habits they were able to go virtually unnoticed. Luckily for humankind, there are always a few observant people that actually see things the way that they truly are

Our story is focused on Melanie and Wanda. Melanie is (or was) one of those few humans that was able to escape. Unfortunately, she was caught and because she might have information on other fugitives stuffed in her head, Wanda is put inside her. When a soul is put in a human, it has access to every memory their host might have had. Well, at least that is what is supposed to happen. Instead, Wanda reaches some "walls" within her mind. She later finds out that Melanie is still in there and kicking. She is even able to communicate with Wanda, using her (or their) thoughts.

This starts a whole new thread of events. The most important being Melanie convinces Wanda to go and look for Jared, her true love, and Jamie, her little brother. They are both labeled as "wild humans." After getting lost in the desert and nearly dying, Wanda is found by the humans and is taken to their hideout, a large cave, as a captive. She is surprised to see so many other humans still without a soul within them and even more surprised to see Jamie and Jared have made it here.

Unfortunately many, including Jared, hate Wanda for what she is and what her kind has done to their world.

At first I thought the story itself was rather lame. I mean aliens...? Come on, can't she do anything better than that? Not to mention it had an extremely slow beginning. Once they reached the caves, though, things really heated up and Ms. Myer's amazing writing skills started to really shine through. Personally, I think that if anybody else tried writing a book with this specific topic it would go down in flames, but Stephenie Meyer was able to finish it with grace and in a way that made me want her to write a sequel.

Reviewed by: Abby - The Class
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 septembre 2009
J'ai acheté ce livre car j'ai adoré Twilight et la façon d'écrire de Stephenie Meyer. Je n'ai pas été déçue,l'histoire est très interessante et très bien écrite.
Et comme pour Twilight,je l'ai dévoré.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 septembre 2009
Décidément Mme Meyer aime écrire sur le thème de l'altérité. Un roman "qu'on ne lâche plus" qui mêle science fiction, romantisme. Le seul bémol est que bien entendu, tout comme dans la série Twilight, tout se termine bien... Mais peut être avons nous tous besoin d'une dose d'optimisme inébranlable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 avril 2011
Une histoire très originale, un peu longue au début (surtout en anglais) mais dès que l'action arrive, c'est plein de suspence et de stress. On se prend d'amitié pour les personnages en cherchant la solution pour les garder toutes les 2.
On retrouve certains caractéristiques des personnages de Twilight (qualités, défauts, caractères, idées ...) mais l'histoire est un peu plus adulte. (juste un peu, Stephanie Meyer a encore trouvé le moyen de montrer sa pudeur dedans)
J'attends le 2ème volume avec impatience.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
VINE VOICEle 1 décembre 2013
Synopsis :
Notre monde n'est plus le même... des envahisseurs, les âmes, en ont pris le contrôle insidieusement en prenant place dans le corps des humains. Et si jusqu'ici Melanie Stryder faisait partie des rares à avoir réussi à échapper à leurs filets, la voilà avec un de ces êtres implanté en elle après s'être fait capturer. Mais alors qu'elle aurait dû laisser sa place en s'effaçant, elles se retrouvent à deux dans le même corps, l'âme aux commandes et Mel en simple spectatrice, prisonnière sans parole, à part dans leur esprit. Et cette situation inhabituelle, qui n'est au goût ni de l'une, ni de l'autre, a des conséquences inattendues...

Mon avis :
On se retrouve donc dans un monde post-apocalyptique qui ressemble à celui des bisounours (on parle de Stephenie Meyer tout de même) avec quelques survivants humains. Ça aurait pu être grotesque et pourtant ça paraît crédible. Bon évidemment, au final, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, mais avant d'arriver à cette fin, on a le droit à un tableau intéressant et bien dressé avec l'histoire de deux personnes censées se haïr mais qui finissent par se retrouver alliées malgré elles et qui apprennent à cohabiter dans un monde hostile et étranger.
Et j'ai apprécié cette cohabitation forcée entre Mel et Wanderer, non seulement parce que c'est très bien écrit mais aussi parce que ça nous permet d'avoir le point de vue des deux camps, ce qui, sans être nouveau, n'en reste pas moins intéressant. J'ai également aimé voir la part d'ombre qu'il y a dans chaque être humain, même si avec Stephenie Meyer elle est très vite éclipsée par la part de lumière.
Mon seul vrai point négatif, c'est que malgré sa très belle plume et une imagination incroyable, Stephenie Meyer aime trop les Happy Endings et trop peu les conflits pour amener ce livre à un autre niveau. Et donc, la fin est trop prévisible (peut-être un rien bâclée aussi), le suspens n'est pas réellement au rendez-vous, et je n'ai pas réellement pu m'immerger et vivre l'histoire à fond. Dommage.

Bon, j'ai tout de même dévoré ce livre qui vaut largement le détour, surtout si vous aimez la science fiction sous fond de romance !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 avril 2013
"I read the Host while in the hospital, badly needing a hefty book to carry me through. I love sci-fi, I thought I'd give it a try.

The most glaring problem, as with Twilight, is that there are no antagonists, no villains, no actual 'bad guys' - except, arguably the main character's depression. Even the 'aliens' that have taken over humanity are kind, decent, generous, well-meaning and loving. They do not even use money, nor necessarily turn their human children over to 'hosts'. One wonders what problems can arise.
So a host (Wanderer/Wanda) is given the adult human body of a 'rebel' and finds that her soul ('Melanie') is still inside, which makes it a tight fit for 2 people. Melanie was very much in love, so after a little wear and tear 'they' run away to find her lover and her brother. All this shows some spunk.... which thereafter entirely disappears. Melanie/Wanderer is found by the rebels, there is some hostility toward her but she moves into the rebel place where she will spend the subsequent 500 pages moping. What happens to Melanie then? She only resurfaces to hate the fact they are in love with the same guy. Wanda on the other hand is a subservient, self-sacrificing martyr, who routinely and uncomplainingly gets beaten up, doesn't dare express any needs even the most fundamental, believes everyone hates her and furthermore believes they are all right to do so. She cowers from beginning to end, hides the truth of Melanie's presence until it is extracted from her (easily enough), and eventually decides to commit a wholly unnecessary suicide. Everyone comments upon the fact she 'never does anything for herself'. The Doc at some point calls her the most 'pure' of all creatures.
She is so selfless she eventually deserves to live in someone who looks like her, a little girl 'Petal' who is as weak as they come, but so very cute she 'looked like Wanda'.
You can tell Stephenie Meyer's values easily by seeing the ones she picked for her heroine; and arguably there should be room out there for heroines who are not strong, self-sufficient little spitfires. But Wanda is the kind of character that justifies domestic abuse. There is no fighting, no real violence in the world at large - except when she gets beaten up. And in the end, through her forbearance, she wins happiness.... I believe THAT is a dangerous message."
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 décembre 2012
Ok, here goes nothing: This book is... the perfect book. At least to me, and so it seems for the other two thousand and plus reviewers before me.
I don't usually write reviews (mostly because I'm lazy but also because I don't really feel like anyone cares what I think!) but this book deserves all the attention it can get, so I'll had my stone to the edifice...

The story is very well written, Mrs. Meyer build her world so perfectly you feel like you're actually feeling the warmth of the desert on your skin, or the walls of the cave closing on you.
I've read this book 3 times, and every time I talk to someone about it, I want to read it again, because I'm in the book as soon as I open it. I'm no longer myself, and this is what I like in a book. It has to take me away, on a different planet, and this one takes me on an emotionally wild ride.

But what really amaze me with her writing are the characters. They are so well described, you feel like you know them; I could describe most of them to you as if I'd met them in real life!
And the story is just perfect, you never get bored, you can't wait to get to the end, but in the meantime you feel like it's going to come too soon, you never want it to end!
I'm sure each one of you has felt like that at least once with a book, I know it's like that for me from time to time with a very special book. This one is a very VERY special book to me.
I sincerely hope it will be the same to you.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les Âmes vagabondes
Les Âmes vagabondes de Stephenie Meyer (Poche - 31 mars 2010)
EUR 8,60

Nuits d'enfer au paradis
Nuits d'enfer au paradis de Stephenie Meyer (Poche - 12 octobre 2011)
EUR 6,90

Saga Sublimes créatures - Tome 1 - 16 Lunes
Saga Sublimes créatures - Tome 1 - 16 Lunes de Margaret Stohl (Pocket Book - 12 octobre 2011)
EUR 8,90