undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire nav_TPL0516 Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:20,25 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 novembre 2006
Antonia Fraser est spécialiste de biographies, puisqu'elle a également écrit celle de Marie Stuart, consacré un ouvrage aux six femmes d'Henri VIII, ou encore à Cromwell. Dans cet ouvrage sur celle qui fut surnommée l'Autrichienne par ses belles-soeurs, Fraser s'attache à tuer deux mythes: le soi-disant libertinage de M.-A., ainsi que son mépris du peuple qui lui aurait fait prononcé cette terrible phrase "Il n'ont plus de pain? Ils n'ont qu'à manger des brioches". L'auteur nous rappelle que cette tirade aurait aussi été attribuée à d'autres reines de France peu appréciées du peuple... Autant d'anecdotes qui fourmillent dans un livre très bien documenté, un peu fastidieux parfois à la lecture, puisque très "historique". Il faut bien suivre, car les références et les divers personnages sont foison, et on se perd parfois dans les relations de parenté! Ce n'est pas du tout romancé, et les dialogues, si il y a, sont fondés sur des témoignages de l'époque.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2007
Cette biographie sur Marie-Antoinette est surprenante. On pourrait croire que le sujet a été épuisé plus de mille fois, mais j'ai encore appris plein de détails sur sa façon de vivre à Vienne et en France. Après avoir lu la Marie-Antoinette de Stefan Zweig qui (je trouve) se concentre sur l'aspect psychologique de la reine, et la Marie-Antoinette de André Castelot qui est absolument remarquable, celle d'Antonia Fraser est très bien documentée. L'auteur a réussi à rendre Marie-Antoinette plus humaine, et autre point j'avais l'impression de vivre dans son intimité car ce livre est rempli de détails. J'ai particulièrement apprécié la première partie "Madame Antoine", car elle s'attarde sur la famille impériale autrichienne et sur les relations qu'avaient Marie-Antoinette avec ses frères et soeurs. Je trouve que peu d'ouvrages s'attardent sur sa vie à Vienne et sur son enfance, et j'ai trouvé vraiment intéressant que Antonia Fraser parle de cette partie de la vie de la reine, car c'est la période qui a le plus marqué Marie-Antoinette, elle vivait dans la nostalgie de son enfance.

On a l'impression que cette biographie veut nous rendre Marie-Antoinette plus accessible et plus humaine. N'oublions pas que lorsqu'elle est arrivée à Versailles, elle n'avait que 15 ans, c'était une adolescente. Comme elle nous l'indique dans l'Avant-Propos: "J'ai avant tout essayé, pour autant que cela soit possible, de raconter l'histoire dramatique de Marie-Antoinette sans laisser pressentir sa terrible fin."

Antonia Fraser a totalement réussi, car on est complètement plongé dans l'univers de Versailles, et on ne pense pas beaucoup à l'horrible fin de la pauvre Marie-Antoinette. Bref, c'est un livre à découvrir d'urgence !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2006
Marie Antoinette est à la mode et les bios fleurissent. Celle-ci est très complète, fourmille de détails et jette un éclairage sur cette reine, très personnel. Pion politique pour sa mère et l'ambassadeur Mercy qui l'accompagne à Versailles et la surveille et la manipule pendant plus de 20 ans. Ce dernier la trahira de la pire façon en la laissant seule face à son destin tragique. Elle n'était vraiment pour lui qu'une mission diplomatique ! Union conjugale désastreuse pendant de nombreuses années qui la remplira de frustration et lui vaudra une inquisition d'une crudité et d'une cruauté inimaginable par sa mère et son frère. Incroyable de découvrir qu'elle devait rendre des comptes sur ses moindres désagréments féminins et était en même temps totalement ignorante de l'acte charnel !

Evidemment frivole, dépensière, insouciante ce qui lui vaudra la haine du peuple. Une haine fomentée par l'aristocratie qui ne supportera pas la perte de leurs privilèges. La reine ne devait existée que pour subir leurs flatteries, exigences et hypocrisies. Avec la volonté de disposer de son libre arbitre et de sa vie privée, de garder ses enfants près d'elle pour les éduquer comme toute mère aujourd'hui, elle détonnait dans le paysage ! L'auteur prend un parti pris, oui la reine et Fersen étaient amants (en tout cas l'amour entre eux, même si il était finalement platonique - mystère éternel -, n'est plus contesté et contestable) et nous livre une surprise (en tout cas pour moi) Marie Antoinette avait 3 ancêtres français quand son mari n'en avait qu'un ! Le surnom de "l'autrichienne" que les soeurs de Louis XV lui avaient attribuée pour marquer leur mépris envers cette étrangère indésirable devient risible; mais il lui restera jusqu'à sa mort et sera tout au long de sa vie l'insulte suprême. Un magnifique portrait de femme.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)