undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Relié|Modifier
Prix:42,72 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Cet ouvrage d'histoire rend un vibrant hommage aux résistants français et belges qui au risque de leurs vies, de celles de leurs enfants, de leurs parents, ont permis à plus de 5.000 aviateurs des forces alliées, britanniques, américaines, canadiennes, rescapés de leurs bombardiers descendus, de s'évader.

Merveilleux témoignages d'engagements en pleine conscience du risque : les morts, les tortures, les déportations (Ravensbrück, Auschwitz, Dachau, Mauthausen...), les blessures à vie suite aux tortures sanctionnèrent par centaines ces engagements.

Imaginons un instant. Des citoyens ordinaires, c'est-à-dire, sans aucune formation militaire d'agent secret, ont spontanément sauvé des militaires alliés, se sont regroupés pour former des filières d'évasion. Contre eux, les Allemands disposaient de l'Abwehr (services secrets), de la Gestapo, des forces de police collaboratrices, des traîtres. La lutte est impitoyable. Dans tous les villages, bourgs, dans toutes les villes de France la menace était affichée, signée du général allemand Otto von Stülpnagel :

"Tous les hommes qui aident directement ou indirectement les équipages d'avions ennemis tombés en parachute ou ayant dû faire un atterrissage forcé seront fusillés sur le champ. Les femmes qui rendront ce même service seront envoyées dans les camps de concentrations en Allemagne. Les gens qui captureront ces équipages qui auront été contraints d'atterir ou de se parachuter, ou qui contribueront, par leurs actions, à leur capture recevront jusqu'à 10.000 francs. Dans certains cas cette récompense sera augmentée."

12.000 résistants, jeunes femmes et hommes, en France ont contribué à ces sauvetages.

L'historienne américaine Sherri Greene Ottis brosse le portrait de plusieurs de ces grandes figures anonymes dont Dédée de Jongh (Belge) qui traversa 37 fois les Pyrénées et sauva 118 aviateurs avant sa capture par les Allemands, Frédéric de Jongh (déportée), son père, qui succéda à sa fille (exécuté), le Major General Albert Marie Edmond Guerisse (Belge) connu sous le pseudonyme de Patrick O'Leary (déporté), chef de réseau d'évasion "Pat O'Leary", de Janine Jouanjean, du Basque Florentino Goicoechea etc.

Ces femmes et hommes n'avaient aucun lieu de repli. Ils travaillaient pour la Liberté, risquant leurs économies (il fallait nourrir, habiller, transporter les évadés), risquant leurs vies et celles de leurs proches. Imaginez aujourd'hui, vous, entreprendre une telle action dans la détresse matérielle, dans l'anonymat, la peur.

Sans doute sensibilisé par l'histoire de ma famille qui participa à un réseau d'évasion de juifs pendant cette guerre, par ailleurs engagée dans les FFI, ai-je été ému à la lecture de très bel ouvrage.

La solidarité qui est née entre les sauveteurs Français, Belges et leurs évadés est toujours vivante, active, contribuant à illustrer l'amitié entre nos peuples.

A nos héros !

NB : ouvrage rédigé en anglais.
1010 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)