undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Xin Loi, Viet Nam: Thirty-one Months of War: A Soldier's Memoir
Format: PocheModifier
Prix:7,70 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 août 2006
Ce livre sans prétention fait partie de ce genre de bouquin qui ne bénéficie d'aucune HYPE, qui ne paye pas de mine, mais qui dés lors qu'on commence à le lire devient vite fascinant. Je l'ai lu en 3 jours, impossible de le lacher.

On sent qu'Al Sever a vécu cette guerre au plus profond de ces tripes.

En posant les pieds au Viet Nam pour la 1ére fois, Sever n'est encore qu'un ado de 18 ans naîf, et qui a encore toutes ses illusions.

Près de 3 ans plus tard, il repart de ce pays vieilli prématurément, désabusé et meurtri dans sa chair par les choses qu'il a enduré et qu'il nous fait partager.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un bien bon témoignage d'un soldat. Nous sommes à ses côtés dans des moments d'angoisse, d'irraison, de feu. Révélateur du décalage total entre le sens qui était donné par les officiels et les soldats de troupe.

Je cite in extenso le commentaire posté par celui qui l'a entrainé à devenir un très bon mitrailleur d'hélico, sur Amazon.com, où il m'arrive de poster, parfois, des commentaires :

"Al Sever is a unique individual. In his book, he credits me by name for training him as a crewchief. He writes as if my training intensity was somehow special or above the call of duty. I didn't think of it that way. I thought of it as doing what I could to survive, and to help my brothers survive. It was frankly comforting to me to know that the crewchief in the gunship behind me knew what he was doing when he covered our tail. And he did. The only thing that he did wrong was to volunteer for a second tour in Viet Nam. And that brings me to his uniqueness. Al survived his second tour both physically and for the most part, psychologically. Most of the men who re-upped for a second tour didn't get back in one piece. I'm glad he did because he wrote a helluva book with an incredible memory for details. I honor him for his service and for his insights into the politics and sadness of that war.

Every detail is true for the period we served together in '68 and '69 flying out of Cu Chi.

Xin Loi, Viet Nam is loaded with ironies and the title carries the most. Read the book."
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un bien bon tépoignage d'un soldat. Nous sommes à ses côtés dans des moments d'angoisse, d'irraison, de feu. C'est l'histoire poignante d'un mitrailleur latéral ("door gunner") d'hélicopter qui nous est donnée dans ce récit de guerre du Vietnam.

Ce témoignage est révélateur du décalage total entre le sens qui était donné par les officiels d'Etat major et celui vécu par les soldats de troupe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus