Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Entrez dans la danse, 2 janvier 2010
Par 
Barthel Damien "Rock Fanatic" (Menucourt, Fr) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stephen King's Danse Macabre (Poche)
Ce livre est très particulier dans la bibliographie de Stephen King. Ni roman, ni recueil de nouvelles, ni scénario de film (comme il le fera avec Peur Bleue et La Tempête Du Siècle), Anatomie De L'Horreur, paru en deux tomes en France (mais en un seul tome aux USA) est un essai. Un essai sur la notion même de l'horreur, que ce soit dans la littérature, le cinéma, la télévision, la vie de tous les jours. Paru en France en 1995 en deux tomes (en raison du nombre important de notes de traduction, il fallait deux tomes, en format poche - le texte est, dans la version traduite, constellé de petits numéros renvoyant aux notes de fin de tome), Anatomie De L'Horreur a été écrit, tenez-vous bien, tenez-vous mieux que ça, en 1981. Oui, en 1981 ! La raison de ce retard (14 ans !) de traduction ? Pas mal des références données par King dans son essai étaient encore totalement inconnues du public français en 1981. Séries TV pas encore diffusées, films inédits, etc, etc... Et l'avalanche de références inconnues, pour un lectorat français, aurait été abrutissante. L'erreur a été réparée en 1995, avec une traduction française remarquable, agrémentée de très nombreuses notes de fin de volume pour aider la comprenette.

Avant de parler de l'essai en lui-même, une petite distinction à faire. Anatomie De L'Horreur possède un titre original assez étrange (et très réussi), à savoir Danse Macabre. Ou plutôt, Stephen King's Danse Macabre. Or, si vous connaissez un tant soit peu l'univers de King, vous n'êtes pas sans savoir que Danse Macabre, en France, est le titre d'un recueil de nouvelles que King a sorti en 1978 (et qui, en VO, s'appelle Night Shift). Lorsque King, en 1990, a ressorti son roman-fleuve Le Fléau en version longue, il précisa, dans la préface, que la génèse de ce roman (comment l'idée lui est venue de le rédiger) se trouve dans le dernier chapitre de Danse Macabre. Il parle d'Anatomie De l'Horreur, mais en 1990, seul un fan anglophone ou anglophile savait de quoi King voulait parler, les autres pensant que King parlait de son recueil de nouvelles portant, en France, ce même nom. Un sacré beau bordel. C'est marrant de se dire qu'un recueil de nouvelles, en 1978, a été nommé ainsi en France, et que King, trois ans plus tard, utilisera ce titre français pour nommer son essai (sans doute ignorait-il que son recueil avait été nommé ainsi en France, et à mon avis, il devait se foutre royalement de ce détail) ! Bon, on passe au livre proprement dit.

Anatomie De L'Horreur analyse l'horreur selon plusieurs niveaux. King nous explique d'abord quel est son premier vrai souvenir de pure terreur : il avait 10 ans, il était dans un cinéma du Connecticut à voir un film de SF (Les Soucoupes Volantes Attaquent), en 1957 (le 4 octobre, précise-t-il) quand le film s'est arrêté et le gérant du cinéma est entré dans la salle pour demander le silence. La raison ? Les Russes venaient alors d'envoyer dans l'espace Spoutnik 1, et, par la même occasion, gagner la bataille de l'espace (qui, entre les USA et l'URSS, irait dans l'espace en premier). Une info assez démoralisante et effrayante (les Russes ne pourraient-ils pas nous attaquer via l'espace ?). Puis le film reprend, avec une connotation particulière (les extra-terrestres, seraient-ils les Russes ?).

Passé ce premier chapître qui parle de la vie dans les années 50 (les enfants de la guerre, voici comment King définit sa génération, il est né en 1947), King passe à l'horreur selon plusieurs critères. Après avoir analysé l'horreur selon ses différentes formes (peur de l'étranger, des difformités, etc), King parle de trois romans essentiels et anciens, proposant chacun une vision bien spécifique de l'horreur (selon un jeu de cartes). Dracula, qui aborde le vampirisme (et la sexualité), Frankenstein, qui parle des difformités, et L'Etrange Cas Du Dr Jekyll Et De Mr Hyde, qui parle tout simplement du loup-garou. Cette classification en forme de tarot (à laquelle le fantôme est à rajouter) ne quittera quasiment plus l'essai de King. Une analyse des trois romans, avec résumé, qui donne furieusement envie de les (re)lire. Puis King nous offre un brin d'autobiographie (selon ses propres terme, what a drag, autrement dit, quelle barbe) : découverte de livres d'horreur dans une vieille malle, première séance de cinéma (L'Etrange Créature Du Lac Noir), apprentissage de la vie avec son concle qui lui fait un cours sur la baguette de sourcier... Un passage que King juge, ironiquement, irritant (histoire de dire vous n'avez pas acheté ce livre pour lire l'histoire de ma vie) mais qui est vraiment magnifique.

Après ça, King nous fait un petit briefing sur l'horreur à la radio (américaine), avec émissions de radio (comme Mystery Theater, Lights Out) proposant des histoires horrifiques. Puis King nous parle, en deux chapitres (dont un très long) sur le cinéma. Si le second de ces chapitres parle des nanars, le premier analyse l'horreur cinématographique selon plusieurs catégories : horreur sociale, politique, scientifique, économique, etc. On y parle aussi bien d'Amityville que de La Chose Venue D'Un Autre Monde. C'est avec le chapitre sur les nanars que se termine le tome 1, en France. Le tome 2 commence avec un chapitre sur la télévision (Au-Delà Du Réel, La Quatrième Dimension, Thriller), puis un immense chapitre déboule (et quand je dis immense... il fait quasiment tout le tome 2, excepté le chapitre sur la TV et les notes de volume), qui analyse, un par un, 10 livres écrits entre les années 50 et 1980, et que King juge être les 10 plus grands livres d'horreur contemporains. Maison Hantée de Shirley Jackson, Fog de James Herbert, Un Bébé Pour Rosemary de Ira Levin, Ghost Story de Peter Straub... souvent, King a fait appel aux auteurs, qui livrent leurs souvenirs (Straub, Herbert, Ramsey Campbell). Un chapitre immense, dans les deux sens du terme, vrai bouquet final (à part un dernier chapitre court dans lequel King parle de la genèse du Fléau et offre des anecdotes terrifiantes sur l'horreur réelle, les faits divers inspirés par le cinéma).

Anatomie De L'Horreur comblera les amateurs de King et les amateurs d'horreur et de fantastique. Vous voulez en savoir un peu plus sur l'auteur ? Vous voulez en savoir un peu plus sur les différents style d'horreur dans la culture ? Alors ce livre qui se lit très facilement, et qui n'est jamais rébarbatif, est fait pour vous. Un seul mot convient : grandiose !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Danse Macabre [With Headphones]
Danse Macabre [With Headphones] de Stephen King (Lecteur digital à contenu audio pré-chargé - 23 février 2010)
Rupture de stock
Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit