Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Jouissif, 25 mars 2012
Par 
Lady Lama (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spellbound: Book II of the Grimnoir Chronicles (Relié)
"Spellbound" est le deuxième tome d'une série de Larry Correia, donc le premier tome, déjà excellent, se nomme Hard Magic en anglais, fort bien traduit par Magie Brute en français.

A noter que même si vous n'avez pas lu le deuxième tome, je pense que vous trouverez quand même beaucoup de plaisir à lire ce tome. On continue dans un univers parralèle, en 1933, où certains humains se sont trouvés doués de magie. Ces "Actifs" comme ils sont désignés sont à peu près l'équivalent des "Mutants" chez les X-Men, et comme chez les X-Men, leur pouvoir est convoité et/ou redouté. Dans ce tome, on en arrive à l'esquisse d'un traitement similaire à ce qu'ont subi les Juifs pendant la 2ème guerre mondiale: inscription de tous les Actifs, port d'un badge, regroupement des Actifs dans des camps, extermination.

Nos héros: Sullivan, un "Lourd" (qui peut manier la gravité) aussi dur à cuir qu'analytique, Fay, la jeune "Voyageuse" qui peut se télétransporter à toute allure où elle le souhaite (à la hauteur de son pouvoir) ainsi que leurs amis "Bouche" (qui peut convaincre par la parole), "Soigneur" (qui soigne les blessures les plus graves d'un coup de magie) et autres vont devoir joindre tous leurs efforts pour mettre à bas ce complot politique et policier.

Une seconde histoire, encore plus grave (si, c'est possible) s'annonce: la Magie est en fait extra-terrestre et une sorte de Dévoreur menace de venir sur Terre pour la siphoner et détruire la Terre par la même occasion. Des choix inattendus commencent à se faire chez nos héros, et j'attends le nouveau tome avec grand impatience.

La série de Larry Correia met magnifiquement en scène les scènes d'action. J'avais l'impression d'être une gamine en lisant ce livre, accompagnant les héros en me télétranportant, en me "diluant", en entrant dans l'esprit d'un animal, en projettant des jets de feu ou de glace. Grosso modo, c'est lire un blockbuster type X-Men, avec en plus une perspective historique (que serait devenue la guerre 14-18 avec la magie? et Hitler? quels auraient été les choix de J. Edgar Hoover? ...).

A conseiller à tous les fans d'action, mais pas que. L'auteur dresse des histoires à la dramaturgie très rythmée et très étudiée (on croit qu'on ne peut pas aller plus loin, on peut toujours!) et prend soin de la psychologie de ces personnages, alors qu'il aurait été facile de l'oublier tant leurs fonctions magiques remplissent déjà de l'espace (l'Iron Guard, Faye, Whisper et Crow sont particulièrement réussis).

(lu en anglais)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 nos meilleurs ennemis ..., 29 février 2012
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spellbound: Book II of the Grimnoir Chronicles (Relié)
Pauvres héros, à peine débarrassés de la menace que représentait le chairman Tokugawa et plus ou moins réhabilités auprès des autorités, voilà que ça recommence. Pauvres héros de papier, que ne doivent-ils pas endurer pour notre plus grand plaisir.

Mais cette fois-ci, les tentatives de l'Imperium (dans Hard Magic) de retourner la société américaine contre les « Actifs » ont réussi, souvenez-vous de l'affaire du Rayon de la Paix retourné contre le territoire américain et attribué à ces dangereux individus.
Pire, il apparaît rapidement que des gens hauts-placés dans les sphères gouvernementales américaines ont lancé une nouvelle agence, l'Office de Coordination de l'Information devant laquelle John Edgar Hoover, le maître, a même été obligé de reculer dans ses prérogatives.
Le but de cette agence : contrôler les « Actifs », et s'inspirer de tous les autres tyrannies du temps qui ont enrôlé de force leurs propres population ainsi affectée, dans l'intérêt du plus grand nombre, bien entendu ...

Voici donc nos Chevalier du Grimnoir confrontés à la pire des situations : l'hostilité grandissante de la population mais aussi et surtout la vindicte de l'ensemble de l'appareil d'état en ses diverses incarnations légales : police et justice, mais aussi illégale : la nouvelle Agence ne s'embarrasse guère de scrupules, au point d'être à l'origine des attentats attribués ensuite aux Actifs (une valeur sûre).

De plus, l'Office de Coordination de l'Information réserve quelques surprises d'ordre surnaturelles à nos chevaliers, de ces surprises qui tirent le tapis sous vos pieds et remettent tout en question. Nous avons donc le plaisir d'avoir une nouvelle fois le Grimnoir aux abois, toujours aussi peu soutenu par l'organisation-mère internationale, mais cette fois-ci quelques lueurs d'explication commencent à percer ... Vous serez sans doute surpris d'apprendre que le méfiance des « Grands Anciens » de l'organisation n'est pas dénuée de fondement et qu'une nouvelle fois il faudra choisir entre réalisme et idéalisme.
Par ailleurs la menace représentée par l'Ennemi évolue dramatiquement, au lieu de rester en background d'une petite historiette dans laquelle l'auteur se complairait 54 livres durant, bravo ! A tel point que les plus étonnantes alliances verront le jour, j'en suis encore tout chose.

Du côté de la narration, Jack Sullivan, le héros principal de « Hard Magic » est beaucoup plus en retrait et nous suivons nettement plus de personnages, plus vulnérables que l'inébranlable Jack, en particulier la jeune Faye dont les dons exceptionnels dont elle avait bénéficié à la fin du premier tome semblent avoir disparu.

Au chapitre des regrets, il y en a, j'ai trouvé que l'opposition interne aux Etats-Unis bénéficiait d'un certain nombre de Deus Ex-Machina, nécessaires pour mettre en danger des Actifs aussi puissants que ceux du Grimnoir.

Il n'en reste pas moins que l'homme de main le plus dangereux de l'Office, Crow, est remarquablement campé, dangereux, pour ses ennemis mais aussi pour ses amis mais aussi pour lui-même. Les scènes de confrontations ont encore franchi une étape dans la démesure, ça on ne peut pas dire que l'auteur pense petit !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Spellbound
Spellbound de Larry Correia (Poche - 25 décembre 2012)
EUR 7,70
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit