undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles10
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 septembre 2002
Better than the previous ones. The plot is getting much more interesting, and the characters more mature. I have a feeling that every smallest reference to whatever country, people or legend ever made in one of the previous volumes will be fully exploited further on.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2002
Cet ouvrage est décevant comparé aux tomes précédents, mais reste néanmoins un livre remarquable. Le combat final de Rand déçoit quelque peu mais celui de Mat rattrape le coup. Il n'y a certes pas beacoup d'avancé majeure, mais c'est toujours un réel plaisir de dévorer les livres de Robert Jordan. Espérons juste que ce dernier redresse la barre pour Path of Daggers.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2014
J’avais eu un peu de mal avec le précédent tome, j’ai commencé celui-ci avec une certaine appréhension, mais heureusement, je l’ai trouvé beaucoup plus prenant que Lord of Chaos.

On alterne entre les personnages, et même si parfois il y a quelques longueurs (Rand, Mat, Faile, parfois, je vous collerai bien des baffes pour être aussi têtus), j’ai trouvé que globalement, l’intrigue progressait bien. Certains personnages évoluent vraiment : Rand avoue et reconnaît (enfin) ses sentiments pour Min, Nynaeve parvient à se libérer de son blocage. Le pauvre Mat démontre une nouvelle fois qu’il a le chic pour dégotter les nanas psychotiques (la reine Tylin est assez gratinée).
J’ai bien aimé les touches d’humour qui émaillent ce roman, notamment quand Rand envie Perrin pour son mariage calme et sa femme souriante et d’humeur égale (une nouvelle preuve que Min a raison de l’appeler « wooheaded boy »).
J’ai beaucoup aimé la description d’Ebou Dar et de sa culture. Comme pour les autres nations, je trouve que Robert Jordan parvient à faire vraiment exister ces différents peuples avec leurs modes de vie, leurs coutumes…

Côté action, là aussi on est servi, ça bouge beaucoup dans ce tome, notamment dans le dernier quart, qui rebat sérieusement les cartes : Lan refait surface, on retrouve le bol des vents, deux nouvelles menaces apparaissent en la personne de Moridin et du gholam, Rand affronte Sammael et les Seanchaniens débarquent à Ebou Dar ! Vivement la suite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2015
Je ne note pas le tome mais la saga.
J'ai adoré cette saga en dévorant tous les tomes. Elle est rythmée, pleine d'actions, de complots, de revirements qui nous maintiennent en haleine tout le long. Le monde où se déroule l'action est bien pensé : on conserve un réalisme, les nouveautés proposées (magie, croyances, politique, etc.) sont bien interconnectées et nous changent des histoires habituelles.
A titre personnel, je le range en N°1 de l'heroic-fantasy avec l'assassin royal. De part des héros qui sont humains par leurs défauts, et une puissance magique qui reste contrôlée [magie limitée en capacité et dans le temps ; risque de s'y abandonner ; etc.], cela permet d'avoir une mis en danger constante : le héros peut basculer du côté obscur, ou se perdre dans la magie, etc.
Ils supplantent à mon gouts les autres séries (Seigneur des anneaux [trop de longueurs], la Belgariade [trop simplet], ...).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2013
Reçu en parfait état, la lecture a également été très satisfaisante.
Le rythme ne faiblit pas, des relations se développent et on s'attache de plus en plus à chaque personnage.
A ne pas rater pour tout les lecteurs des tomes précédents.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2004
I had been waiting for quite a few books for Nynaeve to meet Lan again...(I'm sixteen and I'm very fond of romantic stories)Of course, there is always a lot of plotting. Jordan's word is still really complicated,and I think this book is better than quite a few before. I've read this book three times and I'm sure if I do again, I'm going to find a lot of funny details I have not noticed! But I've read all the books now (I've finished crossroads of Twillings) and I really would like to know how everything is going to end...
0Commentaire5 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2015
As the rest of the saga, this is a thrilling adventure that goes on ! Not disappointed ! Can't wait to read the rest.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2003
As I mentioned in the comment, I'm drooling over drippings. I have found that Robert Jordan has an amazing talent of keeping the reader gripped to the pages. Unlike the "Lord Of Chaos" book VI, this book is rocking and rolling. Lord of Chaos dealt with a lot of character developemnt where as "A Crown of Swords" puts all that character developement to action. Climb on in and enjoy the ride!
farceur DC
0Commentaire4 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2002
Comme pour tous les autres livres de la série, Robert Jordan continue de nous étonner dans une histoire de plus en plus riche et excitante
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2005
Amusant de constater à quel point chaque tome de cette série ressemble au précédent : les deux premiers tiers du livre sont comme toujours patauds, redondants, ennuyeux au possible, et d'un coup, tout s'accélère, l'histoire se met enfin à avancer, et on dévore le dernier tiers d'une traite.
La grosse déceptione de ce Crown of Swords : Rand se transforme de plus en plus en une caricature de maniaco-dépressif, et ça le rend inintéressant au possible. Dommage, c'était le personnage le plus prometteur de la série. A noter également pour les fans que Perrin est inexistant (un chouia plus que dans Fires of Heaven, mais pas de beaucoup), de même qu'Egwene, au moment où elle commence à prendre de l'envergure (ce qui en dit long sur la science du rythme et du découpage chez Jordan....).
La bonne surprise : Mat, qui s'affirme de plus en plus comme LE personnage phare de la série, en devenant ici un chouia plus responsable, moins "adolescent". Sa relation tumultueuse avec la reine Tylin nous vaut même quelques scènes franchement drôles :)
Enfin bref, cet opus ne m'aura pas fait changé d'avis sur la série : elle reste selon moi réservée aux boulimiques de la fantasy. Les autres peuvent allègrement passer leur route.
11 commentaire5 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,70 €