undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: BrochéModifier
Prix:21,28 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 décembre 2010
Un constat : trente ans après la publication de la première étude en 1972, qui suggérait, arguments à l'appui, que les croissances exponentielles de la production industrielle et alimentaire, de la consommation d'énergie, de la population humaine et de la pollution, nous entraînent dans un mur et ne peuvent qu'aboutir à un effondrement plus ou moins brutal de nos sociétés durant les premières décennies du XXIème siècle ; rien de sérieux n'a été entrepris pour renverser la vapeur. Tout au plus, l'idée qu'on devrait peut être songer à limiter notre dépendance aux énergies fossiles et notre surexploitation des ressources terrestres commence-t-elle à imprégner certains d'entre nous.

Cette "mise à jour" du rapport va dans le même sens que l'étude de 72, mais les trente ans de recul lui donne plus de crédit. Les arguments d'hier sont confrontés aux réalités d'aujourd'hui et se renforcent, parfois avec certaines nuances. Le ton reste positif, optimiste même, et le collectif témoigne de son amour et de sa confiance dans l'humanité. Toutefois cette étude donne un verdict sans appel : Nous avons probablement déjà dépassé la capacité d'auto-régénération de la Terre, et si nous n'arrêtons pas immédiatement nos excès (et quand bien même), nous sommes condamnés au désastre politique, économique et social. Guerres, pénuries et famines nous guettent...

Pour parvenir à rectifier le tir, les auteurs ont des suggestions à faire : remise en cause du capitalisme marchand, rationalisation de la production, meilleure répartition des richesses, etc. La propriété est-elle vraiment un concept pertinent ? Comment la recherche du profit individuel pourrait-elle nous conduire à la performance et la viabilité des produits ? Comment se fait-il, alors que nous produisons d'ores et déjà plus que ce que nous pouvons consommer, comment se fait-il que plus d'un milliard d'êtres humains demeurent sous-alimentés et n'ont accès ni à l'eau potable, ni à des conditions sanitaires minimum, ni à une éducation de base ?

"The limit to groth" ne fait pas seulement appel à notre bon sens pour jauger l'absurdité de l'idéologie dominante de la croissance, il apporte des réponses et des solutions applicables à court, moyen et long termes.

Bref, un ouvrage incontournable pour toute personne qui cherche à comprendre le monde dans lequel nous vivons, pourquoi et comment "ça cloche", et quels remèdes nous pourrions apporter.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2010
30 ans après avoir édité le fameux rapport Meadows, la même équipe revient sur leur analyse des limites de la croissance avec la même rigueur et la même passion. les détracteurs des "limites de la croissance" n'ont certainement pas lu ces ouvrages. Il est indispensable de les lire au contraire pour mesurer les perspectives vertigineuses qu'une croissance exponentielle ouvrent dans un monde fini. Les intellectuels et les décideurs devraient tous consacrer un peu de temps à cette lecture pour méditer sur les conséquences funestes de notre cupidité et faire de l'impératif du développement durable autre chose qu'un slogan marketing.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2010
Ce livre est un rappel intéressant au fait que tout ce que l'on voit normalement aux médias sur réchauffement climatique, épuisement de ressources naturelles et pollution n'est pas toute l'histoire. Même si quelques estimatives se sont avérées erronées (cette édition, datant de 2004, est une deuxième mise à jour du livre de 1972), le fait que nos ressources ne sont pas inépuisables reste concret, et trouver un équilibre durable reste un défi pour les années que suivront.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2012
L'un des livres les plus importants à lire et comprendre. Et à partager avec votre entourage pour faire prendre conscience aux gens des enjeux et troubles à venir.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus