undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 septembre 2010
Jules Verne pensait que les transports en commun régneraient comme en maitre dans la capital Parisienne. Il n'a pas eu tord
Il voit aussi la disparition des Arts, et la mort de Michel est une extrapolation de la mort de l'Art.
Très nourrit, ce livre se distingue des autres dans le sens ou il apparaît comme un livre de Balzac, mais au lieux de décrire le personnage, il énumère la liste des écrivains ou poètes qui sont tombés dans l'oubli comme on oubliera le Michel
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 mai 2011
En 1863, Jules Verne a écrit un roman noir d'anticipation. Il décrit un monde dominé par la technologie : un métro automatisé et silencieux, en hauteur et propulsé par un système électropneumatique, on peut y voir une similitude avec le V.A.L. (ou Véhicule Automatique Léger) brevet pour ce type de métro déposé en 1971, soit cent ans plus tard. Jules Verne décrit le fac-similé envoyé par télégraphie photographique, un procédé mis en application en 1907, soit 50 ans plus tard. La robotisation à outrance, des machines qui ressemblent par certains aspects à des ordinateurs, etc. Il dépeint également un monde où tout est basé sur la finance, les banques qui contrôlent tout! Il a bien entrevu le fait que la société du futur créerait des laissés-pour-compte, même lorsqu'ils sont diplômés, un système qui broie les individus qui ne sont pas adaptés. Ce que j'ai trouvé intéressant, c'est qu'autant il imaginait un progrès technologique qui se poursuivrait sans fin, autant il n'envisage aucune amélioration dans les rapports de bureaux, les relations entre le chef et ses subordonnés.
L'anecdote sur l'écriture est également amusante. Dans ce court extrait, on se rend compte que le héros ne sait pas utiliser une machine (précurseur de l'ordinateur) et commet des erreurs de calculs d'intérêts. Le banquier et le caissier discutent entre eux de l'urgence d'attribuer une nouvelle fonction au héros. Ils finissent par trouver un poste d'assistant d'un comptable. Voici la conclusion de leur discussion (page 63):
" - Ce garçon là est souverainement intelligent (...)
- On pourrait l'utiliser au Grand Livre ; Il dicterait à Quinsonnas qui réclame un aide.
- Dicter, voilà tout ce dont il est capable, car il a une affreuse écriture.
- Et cela, à une époque où tout le monde écrit bien.
- S'il ne réussit pas dans ce nouveau travail il ne sera bon qu'à balayer les bureaux !"
Bref, savoir former de belles lettres serait un important atout pour être un employé de bureau, puisqu'il est indiqué que le héros est l'assistant d'un homme qui a "une belle écriture" (page 69 ). Le héros ne peut espérer une meilleure position car il "écrit comme un chat de cuisinière" (page 70). Certes Jules Verne n'a pas vu arriver l'email et le traitement de texte qui évitent que le destinataire perde du temps à déchiffrer une lettre illisible. Une assistante d'aujourd'hui dont la calligraphie ne serait pas le point fort a quand même davantage de chances de faire illusion grâce à un ordinateur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 octobre 2009
Les habitués de Jules Verne, pour lesquels celui-ci renvoit immédiatement à Philéas Fogg ou au capitaine Némo et à leurs aventures captivantes seront certainement heurtés, voire déçus par ce récit où il ne se passe, à vrai dire, rien. Le scénario est quasiement inexistant et aucune aventure digne d'intérêt n'y est perceptible.
J'estime cependant que le génie de Jules Verne transparaît le mieux à travers cet humble ouvrage, puisque c'est ici que nous voyons à quel point il fut un visionnaire. Le Paris qu'il nous décrit n'est même pas le Paris du XXème siècle, mais déjà du XXième siècle. Non seulement il anticipe bon nombre de découvertes scientifiques comme l'automobile ou l'internet (sans les nommer, évidemment), mais également des changement sociaux, comme la désaffection pour les lettres classiques ou encore le triomphe d'une musique qui n'en est pas véritablement une (même s'il s'agit d'une question de goût...) Bref, je n'en dirai pas plus: ilsez-le! Je pense vraiment que tout fan de Jules Verne se doit d'avoir lu cette oeuvre, sans laquelle on ne peut pas connaître véritablement cet auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'était prometteur. Quel titre. Jules Verne, futurologue. C'est bien moins bon que ses célèbres voyages extraordinaires. Manuscrit refusé de son vivant, on comprend pourquoi : c'est bâclé et peu inspiré. Néanmoins, si on le lit avec recul pour mieux comprendre Jules Verne, pourquoi pas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 26 février 2014
Un roman d'anticipation sombre, qui pointe juste quand il s'agit de montrer comment la technologie, qui envahit tout l'espace social et culturel au XXème siècle, peut menacer les formes de culture "classique" et transformer aussi les individus en "machines" dépourvues de tout sens artistique, seulement séduites par la beauté de la science.
Sinon, sur le plan littéraire, Hetzel avait raison : c'est nettement en dessous de ce que Jules Verne a l'habitude d'écrire. Il y a de longues énumérations d'auteur qui semblent faites pour complaire à l'éditeur (peine perdue). Le tout, bien qu'intéressant, est parfois rébarbatif. A lire pour ceux qui veulent parfaire leur culture de Verne.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 août 2010
Ben oui, mais non. Quel bazar...Et pourtant ça commençait bien. Et puis tous ces dialogues soporifiques entre des personnages qui le sont également... J'ai détesté. Pas grave, mon Jules. Je reste fan quand même.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 20 mars 2014
(Sorry but my French is not that great!) This may not be a masterpiece of Jules Verne, but in my eyes it is one of the first 'dystopias' in literature. The future looks bleak, people are enslaved by money and industry. Later there will be other and more famous examples: We (Evgeni Zamyatin), 1984, Brave New World,... but Jules Verne's desciption of 20the century Paris sets the way. Even before the Great Industrialization Verne already sees the danger. And that is for me the real value of 'Paris au XXme Siecle'.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 août 2010
L'éditeur de Verne a initialement refusé de publier ce livre. A la lecture de celui-ci (même si on retrouve parfois des thèmes chers à Jules Verne) on s'ennuie farouchement. Mis à part quelques descriptions de Paris et de quelques technologies extrapolées, le héros est à pendre sur place, l'histoire et la charge contre l'industrie et la finance particulièrement lourde. Bref, un roman pour les fanas de Verne qui veulent absolument avoir tout lu, mais un conseil : lisez le en dernier.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 février 2014
J'ai beaucoup apprécié ce roman qui offre une vision de Paris à la fois désuète et futuriste... Une science-fiction qui a certes un peu (beaucoup parfois) vieillie, mais un portrait de la société de cette époque au vitriol et une excellente analyse de son évolution et de ses conséquences...
A lire absolument mais avec un peu de recul!...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Moi qui croyais que Jules Verne était une littérature pour Ados ! Quel choc !
Un roman Sombre sur un avenir qui évoque avant la lettre le totalitarisme du XXeme!
une espèce de mélange entre 1984 et Brazil !
A lire impérativement !
(le style de jules Verne, trop académique, ne peut en faire un chef d'oeuvre hélas)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Autour de la lune
Autour de la lune de Jules Verne (Poche - 15 octobre 2003)
EUR 4,60

Le Sphinx des glaces
Le Sphinx des glaces de Jules Verne (Poche - 15 octobre 2003)
EUR 7,10