undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles16
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 janvier 2011
Selon le professeur Monod, la vie se définit selon trois critères. L'invariance reproductive signifie que l'être est programmé. Un œuf de canard ne donnera jamais un bébé crocodile. La morphologie autonome établit que sa croissance ne dépend pas de facteurs extérieurs. Enfin et de loin le plus important, la téléologie garantit qu'il est capable de se diriger vers des buts librement consentis. C'est pourquoi Monod a souvent été cité dans les textes d'intelligence artificielle et de vie artificielle pour avoir si bien défini les frontières.
Sa vaste culture lui a fait choisir pour introduction un texte de Camus, extrait du mythe de Sisyphe et parfaitement adapté à cette solitude que rencontre l'homme dans un univers qu'il ne comprend pas. Au moins le professeur Monod aura-t-il eu le mérite de poser les bonnes questions et d'écrire un livre clair qui a déjà traversé les décennies tout en restant actuel.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2013
Je relis ce livre pour la seconde fois et je ne me lasse pas de le relire tant il contient des vérités éternelles. Je le relirai encore dès que possible. Il réalise une excellente synthèse entre le hasard et la nécessité dans le monde dans lequel nous vivons et ouvre différentes perspectives auxquelles je n'aurai pas pensé.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On ne lit pas tous les jours un ouvrage écrit par un prix Nobel de médecine et de physiologie. Celui-ci, même s'il a plus de 30 ans, se veut comme une réflexion sur le vivant et sur la biologie moléculaire, ainsi que l'articulation philosophique que cela entraîne par exemple au niveau évolutif.
On trouve ainsi au départ quelques rappels de biologie moléculaire, avec les connaissances de l'époque qui ont reçu pour quelques-unes des évolutions, puis on trouve ensuite une réflexion plus personnelle de la part de l'auteur.
Ses réflexions sont d'assez haut vol sur ce lien qui existe entre génétique moléculaire et évolution, ce qui est très intéressant, mais parfois au détriment d'autres facteurs jouant le même effet et que l'auteur néglige totalement, se focalisant sur son domaine de prédilection... Omission volontaire ou non, ceci "agace" parfois, mais cela et vite oublié face à la profondeur des idées soutenues par l'auteur.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2014
Ce livre se lit très bien mais la première partie concernant la biologie moléculaire m'a l'air de prendre trop de place et on ne sait pas trop où l'auteur veut en venir. Heureusement tout s'éclaire par la suite. Même si les récents progrès de la science rendent certains (rares) passages un peu désuets et même si je ne pense pas avoir tout compris, c'est un livre qui pose des questions intéressantes et apporte des pistes de réflexion originales. J'aurais bien aimé également un peu plus de développement sur la fin, disons que la première partie de la conclusion aurait mérité un chapitre complet. Bref, c'était bien.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2014
Jacques Monod, disparu trop tôt et injustement méconnu synthétise dans un ouvrage concis et percutant, la somme des connaissances disponibles à la fin des années 60, et en tire des conclusions embrassant l'ensemble des sciences.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2011
Selon le professeur Monod, la vie se définit selon trois critères. L'invariance reproductive signifie que l'être est programmé. Un œuf de canard ne donnera jamais un bébé crocodile. La morphologie autonome établit que sa croissance ne dépend pas de facteurs extérieurs. Enfin et de loin le plus important, la téléologie garantit qu'il est capable de se diriger vers des buts librement consentis. C'est pourquoi Monod a souvent été cité dans les textes d'intelligence artificielle et de vie artificielle pour avoir si bien défini les frontières.
Sa vaste culture lui a fait choisir pour introduction un texte de Camus, extrait du mythe de Sisyphe et parfaitement adapté à cette solitude que rencontre l'homme dans un univers qu'il ne comprend pas. Au moins le professeur Monod aura-t-il eu le mérite de poser les bonnes questions et d'écrire un livre clair qui a déjà traversé les décennies tout en restant actuel.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2013
Une lecture passionnante, parfois ardue, mais toujours riche de réflexions et de portées philosophiques de la part d'un athée qui souhaitait aussi réconcilier la science avec une part d'humanisme.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2004
Aprés un ennoncé de la description biologique et sémantique de "la vie", vision centriste, l'auteur étudie les nouveaux concepts en parallèle aux autres sciences emmergentes quantiques et relativistes. Les chapitres sont inégaux dans leur teneur et structure. De nombreuses questions interessantes mais aux conclusions un peu réductrices et dépassées, certains concepts sont assez ardus à comprendre, surtout concernant les divergences profondes en sémantique et idéologie comparée. Une lecture utile pour mieux apréhender l'histoire et l'évolution de la biologie, sans s' arréter là bien sùr...
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2011
Selon le professeur Monod, la vie se définit selon trois critères. L'invariance reproductive signifie que l'être est programmé. Un œuf de canard ne donnera jamais un bébé crocodile. La morphologie autonome établit que sa croissance ne dépend pas de facteurs extérieurs. Enfin et de loin le plus important, la téléologie garantit qu'il est capable de se diriger vers des buts librement consentis. C'est pourquoi Monod a souvent été cité dans les textes d'intelligence artificielle et de vie artificielle pour avoir si bien défini les frontières.
Sa vaste culture lui a fait choisir pour introduction un texte de Camus, extrait du mythe de Sisyphe et parfaitement adapté à cette solitude que rencontre l'homme dans un univers qu'il ne comprend pas. Au moins le professeur Monod aura-t-il eu le mérite de poser les bonnes questions et d'écrire un livre clair qui a déjà traversé les décennies tout en restant actuel.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2013
Dépassé depuis 40 ans, mais très toujours intéressant à la relecture, pour se poser d'autres questions sur le sens de la vie
D de C
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,50 €
11,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)