Commentaires en ligne 


67 évaluations
5 étoiles:
 (41)
4 étoiles:
 (9)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:
 (7)
1 étoiles:
 (5)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Foisonnant, rude, incontournable
"Cent ans de solitude" de Gabriel Garcia Marquez est désormais considéré comme un monument de la littérature espagnole et mondiale. Il raconte l'histoire sur sept générations de la famille Buendia, fondatrice du village de Macondo (largement inspiré du village natal de l'auteur, Aracataca). Aucun de ses membres ne vit une...
Publié le 28 janvier 2012 par linnetcino31

versus
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Trop partagé pour pouvoir vraiment défendre ce livre
Certes, l'écriture de Marquez est flamboyante, maîtrisée de bout en bout, et grosse de mille trouvailles et d'un flot incessant d'images. Certes ce roman est servi par une traduction impeccable. Certes les clinquantes première pages semblent vouloir vous emporter plus loin....
MAIS tout cela ne suffit pas à faire un livre qui me touche...
Publié il y a 7 mois par BC


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Foisonnant, rude, incontournable, 28 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
"Cent ans de solitude" de Gabriel Garcia Marquez est désormais considéré comme un monument de la littérature espagnole et mondiale. Il raconte l'histoire sur sept générations de la famille Buendia, fondatrice du village de Macondo (largement inspiré du village natal de l'auteur, Aracataca). Aucun de ses membres ne vit une vie normale, et leur histoire est étroitement liée à celle du village, dont ils sont un peu l'âme.

Ce livre foisonnant est complètement délirant : incestes en veux-tu en voilà, personnages hauts en couleurs, situations rocambolesques (statue abandonnée dans la maison et remplie d'or, collection de pots de chambre, etc) et tragiques (à vous de voir !), présence de magie (prémonitions d'Auréliano). Bref, c'est un livre exaltant, riche, magique.

Cependant, la principale difficulté est de se rappeler tous les noms des personnages, qui portent chacuns les noms les uns des autres : entre les Auréliano, les José Arcadio, les Auréliano Arcadio, Rémédios-Ursula, etc... arrgh ! Bref vous l'avez compris, il faut vraiment suivre. Mais sincèrement, faites un effort sur ce plan, n'abandonnez pas pour cette raison, ou enore ne vous laissez pas aller à lire le livre sans plus reconnaître qui est qui : vous passeriez complètement à côté de la plaque. Et puis, lire n'a jamais été une sinécure !

Une dimension importante de l'oeuvre est le fait qu'elle raconte (à travers le destin des Buendia et de Macondo) l'histoire de la Colombie entre la deuxième moitié du XIXème et la première du XXème s. Cependant, si vous n'êtes pas un(e) spécialiste de l'histoire de ce pays, ou même que vous n'y connaissez rien (genre si vous ne savez de la Colombie que le fait qu'elle se situe quelque part dans l'Amérique du Sud), ce parallèle vous paraîtra un peu inexistant : oui, il est question de guerre, oui il est question de montée du socialisme... Mais cette dimension est beaucoup plus évidente, même pour un néophyte, dans "La Maison aux esprits" d'Isabel Allende, par exemple (largement inspiré du chef-d'oeuvre de Garcia Marquez). Peut-être est-il bon de se renseigner un peu sur la chose avant d'attaquer le livre (un petit coup d'oeil sur l'article Wikipédia "Cent ans de solitude", les parallèles historiques y sont explicités).

Enfin, il ne faut pas rater ce livre, déjà considéré comme un classique. William Kennedy aurait d'ailleurs dit de ce livre qu'il serait la "première œuvre depuis la Genèse dont la lecture est indispensable à toute l'Humanité". Qu'est-ce que vous attendez ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un livre à emmener sur une île déserte, 5 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
Ce livre est un de mes ouvrages favoris. Il me transporte et je peux le relire à volonté sans m'en lasser.C'est le tableau vivant d'un village au coeur de l'Amérique latine. L'auteur nous livre un tableau unique mais c'est l'individualité de chaque vie qui est mise en avant. Chaque existence est particulière et unique, à la fois riche en déceptions et en joies. Gabriel Garcia Marquez possède une écriture poétique qui nous transporte dans un univers magique

En bref, un grand roman.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 quand l'imagination rencontre l'Histoire, 24 avril 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
Cent ans de solitude est l'épopée de la fondation, de la grandeur et de la décadence du village de Macondo, perdu quelque part dans une jungle de l'Amérique du Sud, et de sa plus illustre famille.

Dans son isolement, Macondo vit d'abord dans un monde orienté vers la magie sous l'influence des gitans qui détiennent le savoir.

Puis l'Histoire entre en scène, avec les deux fils du fondateur José Arcadio Buendia, et c'est une suite de révolutions, de guerres civiles, de fléaux et de destructions. Après l'Histoire, c'est la civilisation qui vient bouleverser Macondo avec l'implantation d'une compagnie bananière, invasion de la civilisation industrielle américaine. Et ce sera le déclin, l'échec ; condamnée dès les origines par le culte de la solitude où elle s'enferme, la famille Buendia s'éteindra et un déluge détruira le village de Macondo.

Cent ans de solitude est un théâtre géant où les mythes engendrent les hommes, qui, à leur tour engendrent les mythes, comme chez Homère, Cervantès ou Rabelais. C'est l'épopée symbolique de tout le Continent latino-américain à travers la fabuleuse saga d'un village perdu.

Un grand roman que j'ai relu plusieurs fois.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une fable fabuleuse., 17 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
C'est avec ce livre que j'ai appris l'espagnol, entre autres a le pratiquer et pour construire mon vocabulaire.

Et je n'y vais pas par quatre chemins, je n'ai pas choisi le plus facile, mais a chaque fois que j'étais déçu de mes avancées, le récit me remotivait.

bon il est vrai que l'écriture de Mr Gabriel Garcia Marquez est aussi une fable difficile a lire, même en français, je pense. De longs, voire très longs paragraphes, vous savez quand vous refermez le livre pour aller répondre a la porte et vous revenez, vous ne savez plus ou vous en etes. Au milieu comme a la fin, je l'ai pris comme un plaisir.

et puis des zoom et des dezooms motivants, je n'avais aucune idee de la suite du film, et ca m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. oui, pour le coup, un voyage de trois semaines, j'avais pris le temps d'apprécier peu a peu ce récit magique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'incroyable saga des Buendia, 3 août 2010
Par 
Thomas B. (Marseille) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent Ans de solitude (Broché)
Il y a des ouvrages qui ne laissent pas insensibles, et "Cent ans de solitude" en fait assurément partie, en témoignent les nombreux commentaires des internautes. Par sa richesse, cette œuvre de Gabriel Garcia Marquez évoque en nous de multiples souvenirs de lecture, et les comparaisons viennent spontanément. C'est évidemment l'influence de Cervantès qui semble manifeste, ce don de nous faire croire l'invraisemblable avec des personnages haut en couleur grâce à une écriture chirurgicale et fournie, une érudition sans limite. L'influence de l'école russe n'est pas loin également, par la quantité de personnages dont les patronymes demeurent souvent inchangés à travers la descendance, ce qui rend la lecture parfois laborieuse. Chaque paragraphe ou presque raconte une histoire dans l'Histoire de ce pays qui pourrait être n'importe quelle contrée d'Amérique du Sud. Les temps morts sont rares et pourtant, nous voilà happés dans cette saga si foisonnante qu'elle rappelle d'abord l'œuvre picturale de Diego Rivera et plus précisément son "Histoire du Mexique, de la conquête à 1930". Et cet épilogue pourtant improbable est d'une telle maîtrise stylistique qu'il justifie ces 400 pages de cette progression éprouvante, donne à l'ouvrage ses lettres de noblesse et fait de ce roman un classique du genre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


22 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 l'horloge folle, 17 juillet 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
J'ai lu ce livre il y plus de 15 ans et il reste dans ma mémoire parmi les oeuvres qui m'ont le plus marqué. Une histoire un peu folle, où il est parfois difficile de faire la part du rêve et de la réalité. Une histoire qui se répète selon un calendrier propre à la culture latino-américaine. Les liens trans générationnels, la poésie, l'aventure... tout cela écrit avec une plume en or!
Si vous ne savez pas quoi lire, lisez ce livre.Vous ne perdrez pas votre temps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pas de surprise, c'est un CHEF D'OEUVRE, 14 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
Livre auquel j'aurais mis du temps à m'attaquer... Beaucoup commence par celui-là, pas moi. Un peu peur d'être déçue, peur de m'ennuyer et de me perdre dans les dédales de la famille Buendia. Il n'en fut rien !!!
Une écriture tellement riche, poétique, imagée et belle, que je me suis laissée porter. La science-fiction n'est pas ma tasse de thé mais là j'ai adhéré dès les premières phrases: vivre 120 ans, revenants, prophétie, tout , j'ai été transportée, des images plein les yeux. Une écriture si puissante qu'on a l'impression que tous nos sens ressentent le livre. S'il fallait ne lire qu'un livre, je crois que ce serait celui-ci !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Surréalisme Latino-Américain, 1 juin 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
Je comprends les quelques commentaires de déception. Après avoir lu la tragédie grecque "Chronique d'une mort annoncée" qui m'avait impressionnée, j'ai eu du mal à passer les 50 premières pages de cette fresque. Ensuite je suis tombé dans un récit fabuleux que l'on engloutit sans satiété. On est dans un tableau de Dali vivant et animé dans ce que je sens comme un surréalisme Latino-Américain fait d'abondance de mots et de sensations dans une maîtrise exceptionnelle de la langue.
Chaque être dans ce monde a une trajectoire exceptionnelle et unique. Quelle que soit sa vie, elle est une particularité sans équivalence.
Gabriel nous encourage à cultiver notre altérité dans tout ce que le sort nous a chargé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


29 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le paradis, une fois encore, perdu., 29 juin 2001
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
derrière l'histoire dynastique d'une famille dans un hypothétique village latino-américain oublié, toute l'histoire de l'humanité et la désespérance de l'âme latine. Festin de mots, jubilation à chaque page. Le grand roman de l'école sud-américaine du "réalisme magique". On envie ceux qui ne l'ont pas lu et à qui il reste la chance de pouvoir le découvrir!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 mon livre préféré, 9 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cent ans de solitude (Poche)
Lorsqu'on me demande quel est mon livre préféré, je réponds sans hésitation "cent ans de solitude" et cela même si je suis incapable de résumer cette histoire foisonnante et parfois délirante, mais tellement humaine.
c'est un des seuls livres que j'ai relu à plusieurs reprises, à plusieurs moments de ma vie et c'est à chaque fois un grand plaisir. Chacun peut s'attacher à l'un des récits de l'histoire de cette famille déroulée sur un siècle, comme le titre l'indique. Et surtout, Garcia Marquez est l'un des seuls auteurs capables de retranscrire la culture sud-américaine et sa richesse. Cependant, pour apprécier ce livre, il faut avoir gardé une part de magie de l'enfance. Ceux qui aiment les récits ancrés dans la réalité,passez votre chemin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Cent ans de solitude
Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez (Poche - 21 février 1995)
EUR 8,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit