undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles100
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 juillet 2007
Ce livre est tout simplement magnifique. Magnifique dans sa simplicité, magnifique pour l'histoire de ce vieil homme, magnifique pour les paysages, magnifique pour l'écriture. Le titre peut faire penser à un livre plutôt ennuyeux alors qu'en fait on se retrouve très rapidement tapit dans la forêt amazonienne aux côtés de Antonio José Bolivar à traquer des animaux sauvages, à essayer d'analyser leur comportement. J'ai littéralement été transporté par cette histoire.
Le style du roman m'a un peu fait penser au style de Paulo Coelho, c'est l'histoire d'une quête, la quête de soi-même. On y retrouve également beaucoup de sacré: les rites des indiens Shuars, la nature qui dominent les hommes,... Le livre peu sembler court et pourtant l'histoire est vraiment intense.
Un roman à lire absolument.
0Commentaire|33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2003
je viens de terminer ce livre et j'en suis encore éblouie
je vous le conseille vivement car il y a de l'humour, de l'amour, de la poésie et style incomparable qui vous emporte dès la première page dans le monde fantastique de Sepulveda ... condimenté a goût de satire sociale et piquant politique, on le finit avec la sensation d'un plein et vide antagoniques... bref sur tous les points
Excellent!!!
0Commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 17 août 2011
A peine plus d'une centaine de pages, mais un livre d'un style ciselé, avec sa galerie de personnages savoureux, dont le protagoniste principal le vieux Antonio Jose Bolivar Proano.
Iconoclaste et férocement drôle, le livre moque tous les travers et la prétention de la "civilisation moderne", censée dominer les éléments et les "sauvages" autochtones Shuars. La barbarie du dentiste, la transpiration du maire, l'ignorance de la jungle en sont autant d'illustrations. Le vieux est appelé à la rescousse pour affronter le fauve, rendu fou par la stupidité d'explorateurs sans scrupules, dans un face-à-face final où l'on ne sait plus qui chasse qui...
Sur un ton mélancolique et un peu désabusé, l'harmonie avec la nature est célébrée, avec sa nécessaire connaissance et respect ; en conséquence de quoi les hommes vivraient en intelligence et en partenariat entre eux et avec leur environnement. De son côté, le vieil homme tente de déchiffrer les phrases d'un roman d'amour, produit de cette "civilisation".
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2003
Un joyau! Un diamant! Le chilien Luis Sepúlveda nous donne une leçon d'écologie en quelques pages habillées d'un style d'un simplicité et d'une efficacité que peu de grands peuvent se targuer de posséder. Pas une page de trop, pas une phrase inutile, pas un mot inapproprié. Quelle pureté! Sans même effleurer politique ou autres contextes pompeux, le vieux qui lisait des romans d'amour nous dit la vie de notre planète et son cortège d'excès et de maux qui nous laisseront tous un jour en déséquilibre dans une nature qui ne pourra ni ne voudra être nourricière. Ces romans d'amour qui étaient toute la joie du vieux blanc qui avait appris à vivre en paix avec l'humanité et la nature deviendront son seul moyen de fuir le monde. L'ocelot a tué l'homme parce qu'il a été agressé; le vieux a tué l'ocelot parce qu'il a agressé. La boucle est bouclée. Plus rien n'est comme avant. L'ocelot n'est plus. Le cour de la vie a changé. Le vieux qui déjà lisait des romans d'amour se réfugie dans la lecture des romans d'amour ... pour oublier. Je ne sais si nous nous souviendrons tout d'abord du romantisme de l'histoire, ou de son message, mais s'il reste un ouvrage dans notre bibliothèque, ce sera celui-ci, "Le vieux qui lisait des romans d'amour". Un joyau! Un diamant!
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Baigné dans une écriture simple et poétique le récit nous transporte sur un nombre de pages bien trop court au cœur de la foret Amazonienne.

Face à face avec un tigre, face à face avec la nature, face à face avec les hommes qui ne comprennent plus et ne respectent plus leur environnement...

Le titre pourrait en laisser plus d'un perplexe pourtant il ne faut pas s'arrêter à cela.
Oui ce vieux aime lire des romans d'amour mais il aime aussi nous faire voyager dans sa région du bout du monde qui pourtant nous renvoie une réflexion sur la vie qui dois tous nous toucher.

Un roman intelligent à l'atmosphère unique, une petite perle de la littérature.

A lire !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2006
Sous des allures de roman écologique, se cache un récit d'une puissance rare. Les sensations et les sentiments ne sont pas altérés par l'occidentalisation de l'aventure et de la redécouverte de la nature. Tout est vérité, loin du cliché et surtout chaque personnage, chaque élément de ce bout d'Amazonie, et l'Amazonie elle même, n'ont pas à justifier de leurs actes,de leurs violences, de leurs vénéneuses beautés. C'est un livre rare, sorte de découverte de frontière à l'intérieur de soi. Chaque phrase,chaque paragraphe, chaque page se gagnent après une lutte de haut vol, comme si le lecteur devait se frayer un chemin à coup de machette dans une forêt dense.Le vieux qui lisait des romans d'amour vous emporte dès les premiers mots pour abandonner, fatigué mais heureux dans un final simple mais magnifique.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2013
Classique de la littérature Sud américaine dont on ne se lasse pas. Je l'ai relu juste pour le plaisir et l'ai dévoré en une nuit. Une histoire prenante, humaine et naturelle qui vous tient en haleine jusqu'au dernier mot de la dernière page. La faune et la flore amazoniennes y sont décrites avec un charme qui font que chaque arbre, chaque animal et chaque goutte de pluie font partie de l'intrigue dans laquelle le lecteur peine à ressortir une fois entré....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2004
un roman époustouflant, une rencontre entre un animal et un vieil homme. Tout l'univers de la jungle, est décrit dans les moindres détails. La relation entre cet homme et cet animal est si belle et si forte qu'elle vous imprégne tout au long de vos rêves... bonne nuit et bonne lecture !
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le personnage principal de ce petit roman c'est la forêt amazonienne. On est vite imprégné de sa vitalité exhubérante, sa mortalité ou plutôt sa faculté de renouvellement. L'homme moderne semble ne pas y avoir sa place. Seuls les Shuars, peuple local, y sont à l'aise. Aventures et aventure littéraire. Dificile après d'oublier, l'ocelot, les fourmis féroces ou le maire, intrus dans cette jungle.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2014
Luis Sepulveda sait transmettre des émotions au lecteur. L’hiloire est touchante, bien écrite et bien traduite. Nous sommes rapidement happés au cœur de l’Amazonie avec Antonio José Bolivar. Nous l'accompagnons dans sa chasse à la bête sauvage mais aussi dans ses réflexions les plus profondes. Un livre court, simple, mais extraordinairement efficace.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus