undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes RLit Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

45
4,4 sur 5 étoiles
Une vie bouleversée, suivi de lettres de Westerbork : Journal 1941-1943
Format: PocheModifier
Prix:7,80 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

58 sur 59 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 janvier 2007
Ce livre, intitulé "une vie bouleversée" (celle de Etty Hillesum, jeune juive victime des camps de concentration), "a bouleversé ma vie". Je le relis souvent. Quand je traverse une épreuve et que j'ai tendance à me décourager, je pense à Etty, qui a su - dans les pires circonstances - conserver la confiance en la vie et demeurer dans la joie. Après avoir lu un tel témoignage, notre regard sur le monde est transfiguré; on ne peut plus réagir de la même façon devant les évènements de la vie quotidienne.

J'ai toujours un exemplaire de ce livre en réserve pour le donner à lire à quelqu'un à qui il pourrait faire du bien.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
61 sur 65 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 octobre 2001
Le journal d'Etty Hillesum est un livre que l'on gardera sans aucun doute à ses cotés, à vie. Ce n'est pas une formule ! Comment dire... tout y est. Vous vous interrogez sans fin sur le sens de la vie - ou de votre vie, sur votre rapport au monde, au temps, au bonheur, à la souffrance, à la mort, à la joie, à la foi - ou à la spiritualité, à la sexualité, au temps, à l'amour, à l'intériorité... par son propre rapport au monde, Etty Hillesum répond à l'ensemble de ces questions, qui sont toutes si étrangement liées lorsque l'on côtoie de si près, comme elle le fait dans les camps de concentration, la mort. Et son regard sur la vie est proprement fantastique, dans la mesure où il ne cesse un seul instant d'y adhérer, à la vie... et elle en explique les raisons.
Pour tous les déçus, désespérés, sceptiques, circonspects, dubitatifs, vidés, neutres et j'en passe, face à la vie. Mais aussi pour tous les fervents, joviaux, amoureux, enthousiastes, adorateurs, attachés, adhérants, heu-reux de la vie : cette petite bible de la-vie-mode-d'emploi s'adresse à tous et devrait déjà être placé en n°1 des ventes d'amazon et d'ailleurs.... je ne comprends pas !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 août 2008
Merci à Ph. Noble pour sa merveilleuse traduction. Ce journal d'Etty est une perle de lucidité, d'humour et une leçon de vie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 26 septembre 2011
Si le début du livre m'a paru long, presque ennuyeux sur une soixantaine de pages, lorsque commence le développement spirituel d'Etty, son récit devient de plus en plus lumineux et passionnant. Cette femme au milieu de la tourmente, a choisi l'Amour : elle s'ouvre à la Vie et peu à peu dit oui à tout ce qui se présente, avec une lucidité et une intelligence remarquables... L'Inspiration, bien au delà de toutes les religions. Quelle merveilleuse rencontre ! Merci Etty.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
31 sur 34 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 juillet 2001
Et pourtant, "livre de chevet", le mot est encore trop faible, c'est un livre de coeur, qui nous accompagne toujours. Pourquoi? parce que Etty dit une chose dont nous avons tous besoin : même parmi les instants de pire souffrance, voire de terreur (elle a connu les camps de concentration dont elle n'est pas revenue), la vie ne s'arrête pas de donner, de distribuer d'autres instants, merveilleux ceux-là ou simplement bons, beaux. Ce journal est remarquable de force et de vitalité, il aidera tout un chacun à traverser les difficultés de la vie ou simplement à se conforter dans la pensée que la vie est belle... si on veut bien le voir.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
31 sur 35 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 août 2003
« l’éventualité de la mort est intégrée à ma vie. Regarder la mort en face et l’accepter comme partie intégrante de la vie, c’est élargir cette vie » ou encore « cet amour qu’on ne peut plus déverser sur une personne unique, sur l’autre sexe, ne pourrait-on pas le convertir en une force bénéfique à la communauté humaine » voilà les admirables paroles contenues dans ce livre. Etty née dans une famille juive non pratiquante a fait des études de droit et de russe. A Amsterdam elle commence en 1941 une psychanalyse. Stimulée par son thérapeute qui devient vite son grand ami, elle entreprend aussi d’écrire un journal. Etty raconte les événements de sa vie, marquée par la persécution contre les Juifs. En 1942, elle assure volontairement un service d’aide sociale auprès des déportés dans un camp de transit. Son journal nous permet de suivre son itinéraire spirituel d’une rare qualité. Etty a connu le désordre dans sa vie affective, mais une volonté permanente de présence à autrui et de compassion. Sa découverte centrale est que ce monde, celui de la Shoah, est dans les mains de Dieu, et que donc la vie est belle ! Cela dépasse l’optimisme car elle est très consciente du funeste destin qui l’attend. En septembre 1943 elle est déportée à Auschwitz avec toute sa famille. Deux mois plus tard, le 30 novembre, elle y meurt. Elle a compris que Dieu est totalement respectueux de la vie de chaque humain.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 mars 2002
Cette Etty Hillesum est porteuse d'un amour de la vie si extra-ordinaire que même les camps de concentration n'ébranleront pas sa certitude que l'homme est bon, que la vie est splendide. Au contraire, la vie au camp vient comme renforcer cette joie libre et souveraine qu'elle a au fond du coeur. Etty est un exemple de courage inclassable. Il tient chaud au coeur, c'est bon de l'avoir auprès de soi pour mieux savoir goûter à la vie, accepter, accueillir ses joies comme ses plus grandes souffrances.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un journal qui n'a rien à voir avec celui d'Anne Frank. Celui-ci a été rédigé dans des conditions de trouble également (le nazisme au coeur de l'Europe), mais par une femme mûre (elle commence à écrire celui-ci quand elle a 27 ans, suite à une rencontre bouleversante avec un docteur, Julius, qui deviendra son amant). Au début, j'ai eu le sentiment de trouver des confidences assez banales, mais au fil des pages, cela devient mordant, piquant, troublant même. Quant à la conversion d'Etty Hillesum au catholicisme (sorte de crise mystique), l'on pourra toujours se poser des questions. Des pages inoubliables.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 mars 2015
Je n'ai pas trouvé, d'un point de vue formel, l'écriture d'Etty extraordinaire, même si certains passages atteignent au sublime. Certains attendaient peut-être de cette jeune femme qu'elle nous livre un témoignage informatif, historique sur les évènement tragiques qui se sont déroulés sous ses yeux et l'ont atteint de plein fouet (c'est davantage le cas dans les lettres) mais Etty a dépassé cela et s'est affirmée comme un véritable auteur: elle nous a fait voir les choses de l'"intérieur", de son intérieur à elle, frais, familier, amoureux, désinvolte, au début angoissé puis de plus en plus apaisé. J'ai admiré chez elle cette force intérieure qu'elle a su distiller tout le long de son journal. Plus que les faits, c'est ce dialogue qui s'instaure entre elle et son journal, elle et "Dieu" qui est intéressant, le cheminement qui s'opère en elle. Car Etty a basculé peu à peu de son chaos personnel à une compréhension si vive de ce qui l'entourait et se passait en elle et à l'extérieur d'elle, qu'elle en a atteint une forme de "grâce". Etty n'était pas résignée par rapport à son destin, elle l'avait compris, assimilé et même accueilli avec un courage bouleversant. Elle était "au-delà". Elle était un témoin oui mais aussi une femme libre qui posait un regard contemplatif et vivant sur le monde.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 décembre 2014
Etty HIllesum est bien moins connue qu'Anne Frank et pourtant son journal est tellement plus profond et témoigne d'un chemin spirituel et d'un éveil extraordinaire, dans les conditions extérieures les plus dramatiques qu'on puisse imaginer. Il faut avoir lu ce livre. Et le relire ensuite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La paix dans l'enfer
La paix dans l'enfer de Etty Hillesum (Poche - 14 février 2013)
EUR 6,50

Faire la paix avec soi : 365 méditations quotidiennes
Faire la paix avec soi : 365 méditations quotidiennes de Etty Hillesum (Poche - 30 octobre 2014)
EUR 6,70

Les Ecrits d'Etty Hillesum : Journaux et Lettres, 1941-1943
Les Ecrits d'Etty Hillesum : Journaux et Lettres, 1941-1943 de Etty Hillesum (Broché - 20 novembre 2008)
EUR 35,50