undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles9
3,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 septembre 2003
Universitaire émérite, Antoine Compagnon nous montre également dans cet ouvrage qu'il possède une belle plume. On lit cette étude un peu comme un roman, avec plaisir, ce qui le rend accessible à un public bien plus large que celui des étudiants de lettres. Rien ne manque ici à qui serait désireux de faire le point sur la littérature. Qu'est-ce que la littérature? Cette question a trouvé diverses réponses, aucune définitive. Tous les grands concepts sont ici présentés avec une grande clarté, la bibliographie en fin d'ouvrage constitue à elle seule un excellent outil de travail pour qui désirerait connaître par lui-même et de manière plus précise tous les grands courants critiques. On aurait cependant aimé qu'une plus grande place soit accordée au rapport délicat entre littérature et philosophie, devenu central dans la pensée contemporaine (on pense en particulier aux nombreux débats, ou polémiques, nés de la "déconstruction" de Derrida.)
0Commentaire|41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2012
Au cours du XXème, la théorie littéraire a prit une voie analytique et formaliste en opposition déclarée avec les idées traditionnelles. Longtemps restée en marge de ce mouvement, la France s'est retrouvée à sa pointe au cours des années 60 et 70. Mais malgré toutes les charges des théoriciens contre les idées du sens commun, celles-ci ont résisté à leur ambition d'objectivité scientifique et sont toujours d'actualités.

Antoine Compagnon effectue ici un bilan de ces années théoriques et tente de trouver un juste milieu entre les positions de la théorie et celles du sens commun, les jugeant toutes deux excessives. L'ouvrage est divisé en sept chapitres, tous centrés sur une notion classique désavouée par les théoriciens - la littérarité, l'auteur, le monde, le lecteur, le style, l'histoire, la valeur. Pour chaque chapitre l'auteur présente d'abord la vision traditionnelle de la notion, expose ensuite les principales thèses de la théorie (en montrant le chemin parcouru et leurs limites), cherche enfin un compromis raisonnable.

Antoine Compagnon s'avère très bon pédagogue, d'une grande clarté, et même si le vocabulaire spécialisé reste omniprésent, les multiples thèses présentées sont résumées aussi simplement que fidèlement. Mais si les reproches faits à la théorie comme au sens commun sont souvent justes, les compromis avancés paraissent à la fois convaincants sans être définitifs. On retrouve en fait un grand problème commun à toutes les sciences humaines : arriver à l'objectivité sans tomber dans le scepticisme épistémologique et le relativisme.

Cet ouvrage à la fois rétrospectif et critique n'en reste pas moins très instructif, notamment pour avoir une vue d'ensemble des problèmes fondamentaux en théorie littéraire et des solutions avancées.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2015
Au cours du XXème, la théorie littéraire a prit une voie analytique et formaliste en opposition déclarée avec les idées traditionnelles. Longtemps restée en marge de ce mouvement, la France s'est retrouvée à sa pointe au cours des années 60 et 70. Mais malgré toutes les charges des théoriciens contre les idées du sens commun, celles-ci ont résisté à leur ambition d'objectivité scientifique et sont toujours d'actualités.

Antoine Compagnon effectue ici un bilan de ces années théoriques et tente de trouver un juste milieu entre les positions de la théorie et celles du sens commun, les jugeant toutes deux excessives. L'ouvrage est divisé en sept chapitres, tous centrés sur une notion classique désavouée par les théoriciens - la littérarité, l'auteur, le monde, le lecteur, le style, l'histoire, la valeur. Pour chaque chapitre l'auteur présente d'abord la vision traditionnelle de la notion, expose ensuite les principales thèses de la théorie (en montrant le chemin parcouru et leurs limites), cherche enfin un compromis raisonnable.

Antoine Compagnon s'avère très bon pédagogue, d'une grande clarté, et même si le vocabulaire spécialisé reste omniprésent, les multiples thèses présentées sont résumées aussi simplement que fidèlement. Mais si les reproches faits à la théorie comme au sens commun sont souvent justes, les compromis avancés paraissent à la fois convaincants sans être définitifs. On retrouve en fait un grand problème commun à toutes les sciences humaines : arriver à l'objectivité sans tomber dans le scepticisme épistémologique et le relativisme.

Cet ouvrage à la fois rétrospectif et critique n'en reste pas moins très instructif, notamment pour avoir une vue d'ensemble des problèmes fondamentaux en théorie littéraire et des solutions avancées.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2009
Ce livre est un très bon outil pour préparer au mieux en amont ses dissertations littéraires. Le plan proposé et les points proposés sont clairs et précis. Après, cela reste de la théorie littéraire, il faut donc être bien accroché !
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2015
Seuil se croit le droit de vendre un livre numérique presque 15€ quand on trouve le poche à 9-10€. Planqués derrière la loi du prix unique du livre, avec laquelle eux et les libraires se gavent mais où le lecteur n'a aucun autre choix que payer cher des livres.

Donc je n'achèterais pas ce livre au format kindle parce que l'éditeur nous prend vraiment pour des vaches à lait. Gallimard idem, il vendent les livres numériques 1 centime d'euro moins cher que le papier, et quand on sait le coût de duplication d'un livre numérique, on se prend à rêver du jour où la concurrence sera enfin rétablie pour les livres et où l'on pourra acheter chez les libraires qui font l'effort de baisser les prix.

Parce que les boutiques qu'on trouve en ville n'ont jamais ce qu'on cherche et qu'il faut commander. Donc si c'est pour commander, on peut le faire nous-mêmes !

Bref, je mets une mauvaise note à l'éditeur pour le prix complètement débile de ce livre...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2013
J'avoue n'avoir pas adhérer au coupage de cheveux en quatre de M. Compagnon. L'ambition de l'auteur est de faire le point sur les différentes écoles de critique littéraires des années 40 aux années 70 et d'en modérer les prises de position jugées trop extrêmes. Ce livre n'est pas épais mais fort ardu voire touffu pour qui n'est pas déjà au fait des grandes (ou petites) théories littéraires de l'âge d'or de la critique.
L'érudition de l'auteur n'est pas à remettre en question mais l'intérêt du sujet me semble assez dépassé à l'heure actuelle à moins de vouloir défendre une thèse sur l'évolution de la critique littéraire.
Assez rébarbatif et verbeux à mon goût.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2013
Je n'ai rien à dire à propos de ce produit si ce n'est qu'il correspond bien à ce que je voulais
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2014
C'est un très bon livre de bonne qualité, j'aime bien, et je le recommande à tout le monde.

Merci beaucoup
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 4 novembre 2009
car je ne le lirai pas...

l'Université a le don d'héberger des impuissants de la création, de médiocres prédateurs faisant leur nid dans l'oeuvre des autres, des envieux fielleux dont l'art littéraire s'arrête à l'alignement pompeux de mots creux. Ceci vaut aussi pour les innommables critiques littéraires dont la fonction rappelle combien un émonctoire bienvenu les éloignerait de nous.

Bon, me direz-vous, et à quoi on s'amuse nous autres si ce n'est à faire la même chose ? Eh ben non, on ne fait pas la même chose. On donne notre opinion sans prétendre s'ériger en Lider Maximo germanopratin ou en Furère de Salon Bourgeois Provincial ou de Cabinet de Lecture Gogue....nardier (si cela existe encore...).

Voilà la différence entre des gens de bonne compagnie et ce troupeau de pelés du cortex.

Fermez le ban.
1414 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,00 €
7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)