Commentaires en ligne 


15 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5.0 étoiles sur 5 L’autre visage de John Le Carré
L’espion qui vient du froid donnait une vision dichotomique et naïve du monde issu de la guerre froide, les bons d’un côté, les méchants de l’autre, la frontière bien délimitée entre le bien et le mal, le devoir et le sacrifice.
Avec « La taupe », les limites s’estompent et le doute s’installe. Bien sûr...
Publié il y a 1 mois par HOANG THUY DUNG

versus
12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mais ou est passee l'ethique?
Livre assez lent pour un policier. Pas vraiment de suspense. On plonge neanmoins dans l'univers noir des machinations de l'industrie pharmaceutique dans les pays du tiers-monde. Effrayant. Ne laisse pas indifferent et donne a reflechir sur le monde capitaliste et la soif toujours plus grande de profit. L'objectif de l'industrie pharmaceutique est peut-etre le profit avant...
Publié le 4 mars 2003 par apahaap


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 L’autre visage de John Le Carré, 27 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Format Kindle)
L’espion qui vient du froid donnait une vision dichotomique et naïve du monde issu de la guerre froide, les bons d’un côté, les méchants de l’autre, la frontière bien délimitée entre le bien et le mal, le devoir et le sacrifice.
Avec « La taupe », les limites s’estompent et le doute s’installe. Bien sûr la duplicité a toujours été de mise dans le monde des espions. Mais maintenant, la trahison s’infiltre dans l’intimité, au sein du couple même. La femme de Smiley le trompe avec un collègue au dessus de tout soupçon, et qui par-dessus le marché s’avère être la taupe.
Entretemps, l’éthique de l’écrivain semble avoir changé. Désormais la vérité doit passer avant le devoir de réserve. Plus question de servir sa Majesté les yeux fermés.
Le Carré avait dénoncé l'inféodation du Royaume-Uni vis-à-vis des États-Unis et l’implication des services secrets américains et anglais dans le déclenchement de la guerre en Irak, entreprise crapuleuse déguisée en croisade au nom de la morale, mise en cause morale qu’ on retrouve en écho dans « Le chant de la mission ».
« La constance du jardinier » marque un tournant. La fissure s’est lézardée et tout l’édifice menace de s’écrouler. Depuis la chute du mur de Berlin, l’ennemi n’est plus en face, dans l’Empire du Mal. Le Mal est maintenant partout, dans les plus hautes sphères du pouvoir, diffus dans toutes les strates de la société. La trahison est totale quand l’ancien serviteur de sa Majesté s’est aperçu qu’il a depuis toujours été dupé et manipulé en son âme et conscience, lorsqu'il réalise qu’il a toujours servi un système affichant ostentatoirement ses valeurs morales mais en réalité fondé sur l'intrication entre économies officielles et parallèles, et sur la collusion entre l’Establishment, la City et la mafia. Dans ce roman, George Smiley, personnage emblématique de la première partie de son œuvre, homme de statu quo, va céder la place à Justin Quayle, mouton devenu enragé après la mort de sa femme, assassinée pour avoir gêné l’exploitation du quart-monde par les multinationales pharmaceutiques, et qui va reprendre le flambeau pour prendre son chemin de croix vers sa rédemption.
Un extrait d’un poème de Robert Browning -« Il faut vouloir saisir plus qu’on ne veut étreindre, sinon pourquoi le Ciel ?»- figurant en préface donne le ton du roman. Mystique. La grâce aurait-elle visité l’écrivain au crépuscule de sa vie ? Laissons-le régler en paix ses comptes avec sa conscience.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mais ou est passee l'ethique?, 4 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Poche)
Livre assez lent pour un policier. Pas vraiment de suspense. On plonge neanmoins dans l'univers noir des machinations de l'industrie pharmaceutique dans les pays du tiers-monde. Effrayant. Ne laisse pas indifferent et donne a reflechir sur le monde capitaliste et la soif toujours plus grande de profit. L'objectif de l'industrie pharmaceutique est peut-etre le profit avant de sauver des vies?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une rédemption, 12 septembre 2010
Par 
Thierry Chich (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Poche)
Une jeune avocate, femme d'un diplomate en poste à Nairobi est retrouvé morte, assassinée, dans le cadre de ses activités humanitaires. Son mari ne croit pas aux explications officielles et se lance à la recherche de la vérité.

Contrairement à ce que semble dire le résumé officiel, il n'y a pas énormément de suspense dans cette recherche. On connait très rapidement l'implication d'une multinationale pharmaceutique et des complicités politiques dans la mort cruelle de Tessa. Au cours de l'histoire, beaucoup de détails se révèlent, bien sûr, mais ce n'est pas cela qui m'a vraiment fait apprécier le livre. D'une part, il y a la description du milieu diplomatique post-colonial, et de cette ambiance indolente et corruptrice . Et d'autre part, il y a le portrait en creux de ce mari aimant, époux d'une femme bien plus jeune, dont l'idéalisme et la pureté constituait sa propre rédemption. Cette histoire lente, c'est celle d'un homme qui veut vivre dans les pas de celle qu'il aimait et qui le rachetait à ses propres yeux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 surpris, 7 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Format Kindle)
C'est bien le style de JLC, mais appliqué à une intrigue plus contemporaine. Les personnages en sont toujours aussi retors et la chute toujours inattendue
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 j'aime moyennement, 11 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Poche)
Acheté après avoir vu le film...que j'avais beaucoup aimé, l’interprétation des acteurs étaient époustouflantes.
J'ai décidé d'acheter le livre pour découvrir les choses que j'avais raté dans le film.
Mais malheureusement c'est plutot le contraire, le film à mon sens est beaucoup plus abouti que le livre, ce dernier ne retranscrit pas aussi bien les émotions des personnages, leur doutes, leur conflits intérieur etc...

Bref j'étais un peu déçu de lire ce livre, peut être que c'est la chose à ne pas faire après avoir vu un(ce) film !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 les coulisses des laboratoires pharmaceutiques., 21 février 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Broché)
Dur, noir,certainement réaliste.Est-ce donc cela
notre monde "civilisé"? Un très bon livre,très
instructif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Lancinant, 26 septembre 2012
Par 
N. Deville (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Broché)
Le goût de ce John Le Carré est resté planté comme une flèche et depuis je l'offre à qui mieux mieux. Cela ne va pas trop vous informer, mais il reste pour moi le meilleur de ce sacré type, je voulais juste le signifier avec toutes les étoiles possibles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Probablement le mieux écrit de tous, 11 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Poche)
Ce livre n'est pas tout à fait dans la même veine que la plupart des autres. Le récit est assez lent, l'intrigue ne rebondit pas beaucoup (même si elle est très accrocheuse), mais c'est probablement le mieux écrit de tous les Le Carré. Le lecteur est baladé d'un personnage à l'autre, explorant les sentiments de chacun d'entre eux avec une finesse remarquable. Le style est "à tomber par terre", et les réflexions intérieures sont parfois, je trouve, à couper le souffle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 pourqoi ne pas se laisser aller, 7 février 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Broché)
pourqoi refuser d'y croire, pourqoi ne pas se laisser glacer par ses perspectives qui ne doivent pas être si loin de la réalité , pouqoi ne pas avouer que ce livre ne laisse pas indifférent?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le Carré plus humain, 20 novembre 2002
Par 
guido noben (Anderlecht, Belgium) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Constance du jardinier (Poche)
Je ne suis pas un très grand fan de Le Carré (malgré que j'ai lu la plupart de ces romans) mais ce dernier né accroche beaucoup mieux. Le Jardinier stoïque qui se transforme en Justifier magnifique nous permet de jetter un coup d'oeil derrière les coulisses du monde pharmaceutique. Pas très reluisant tout cela .... et hélas, certainement pas très loin de la réalité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Constance du jardinier
La Constance du jardinier de John Le Carré (Broché - 1 octobre 2001)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 0,01
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit