Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bonne critique de la perversion du tiers-mondisme, 19 mai 2007
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sanglot de l'homme blanc : Tiers-monde, culpabilité, haine de soi (Poche)
Pascal Bruckner nous offre une très belle critique du tiers-mondisme qui aide à comprendre la floraison récente des thématiques de la "repentance" anti-coloniale et fondamentalement anti-française (lire l'excellent ouvrage "Pour en finir avec la repentance coloniale" par Daniel Lefeuvre).

"Le tiers-mondisme accrédite cette vision manichéiste qui voudrait que le péché des uns témoigne indéfiniment pour la grâce et la vertu des autres".

Ainsi :

"La règle d'or de ce masochisme est simple : ce qui vient de nous est mauvais, ce qui vient d'autrui est parfait."

Le tiers-mondisme est éloigné de la véritable repentance chrétienne, celle exprimée de demande de pardon par les papes Jean-Paul II et Benoît XVI notamment.

En effet, "dans l'ennemi, ce n'est pas la réconciliation future que l'on vénère, c'est notre propre abolition."

Le tiers-mondisme est folie : "Me proclamer solidaire des malheurs du genre humain, renier amis, parents, patrie au profit d'une vague sympathie universelle, c'est à proprement parler se moquer de tous."

Pascal Bruckner développe avec brio sa thèse, argumentée de faits historiques, de références philosophiques et parvient à défendre à la fois un véritable humanisme et l'esprit de la démocratie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très intéressant livre sur les relations issus de la colonisation., 27 octobre 2007
Par 
HORIZON 2050 (Rhone-Alpes, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sanglot de l'homme blanc : Tiers-monde, culpabilité, haine de soi (Poche)
A l'heure ou le "french-bashing" atteint des sommets de virulence, ou l'on se roule dans la fange pour notre manque de compétitivité, nos déficits, notre incompréhension de la beauté farouche du libéralisme, et bien sur nos crimes et nos forfaits durant la collaboration et la colonisation, la fameuse 'repentance', Pascal Buckner dans ce livre nous rend un grand service. Il nous déculpabilise en nous montrant les excès des 'tiers-mondistes' qui attribuent à l'occident la misère du tiers monde, qui en fait existait bien avant la colonisation et existait même de tout temps. Il apaise les relations douloureuses entre pays riches et pauvres, mais peut-être en sous estimant certaines responsabilités occidentales (esclavage, massacre des indiens, colonisation de l'Inde).

C'est avec raison qu'il explique que l'occident n'a pas le monopole de la violence et de l'oppression (n'est ce pas messieurs les terroristes d'Al Qaeda ?). Un livre qui est une intéressante visite des relations compliquées entre pays du nord et pays du sud. Aujourd'hui 31 ans après la publication de ce livre, paru en 1983, on ne parle plus de "tiers-Monde" mais de "pays émergents", dont la croissance laisse dans la poussière les vieilles économies des pays riches, la faim a tellement reculé qu'il y a plus sur terre d'obèses que de gens mal ou sous-nourris, et l'occidental moyen passe lentement (en Europe du moins) de la haine de soi et de la pitié à la crainte voire à la haine de l'immigré du sud......
La colonisation devient de plus en plus un vieux souvenir et de moins en moins une excuse aux insuffisances des pays du sud dont certains comme la Chine commencent à entrevoir le jour ou ils dépasseront l'occident...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'homme blanc est son propre détracteur, arrêtons la repentance !, 29 décembre 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sanglot de l'homme blanc : Tiers-monde, culpabilité, haine de soi (Poche)
Cet ouvrage, au moment où réapparait, ça et là, un débat fétide et où, en particulier, pour faire fructifier la culpabilité de l'homme blanc, certains n'hésitent pas à exiger des dédommagement pour notre passé colonial, garde toute son actualité.
L'auteur y démontre comment des idées généreuses amènent à des erreurs colossales: L'Iran, l'Afghanistan, comment certains intellectuels ont fait commerce du tiers mondisme pour mieux assouvir leur égo et finalement comment les médias amènent les occidentaux à culpabiliser sur un passé dont ils n'ont pas à rougir.
Un livre à lire et à relire périodiquement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le sanglot de l'homme blanc, 9 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sanglot de l'homme blanc : Tiers-monde, culpabilité, haine de soi (Poche)
un livre qui met fin à tout ce qui a pu être pensé et dit pendant tant d'années. Il faut voir l'Histoire telle qu'elle a été mais savoir avancer et arrêter de vivre dans les remords.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une vraie vision, 3 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sanglot de l'homme blanc : Tiers-monde, culpabilité, haine de soi (Poche)
Un livre dont on sait qu'il a eu une vraie influence sur les écrits futurs de Michel Houellebecq. Très bon livre, à recommander.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le sanglot de l'homme blanc : Tiers-monde, culpabilité, haine de soi
EUR 7,40
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit