undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles31
4,2 sur 5 étoiles
Format: Pocket Book|Modifier
Prix:7,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 avril 2010
J'ai mis du temps à apprécier Henning Mankell,le premier livre lu de lui ne m'avait pas accroché ,mais à force de dévorer les auteurs scandinaves le choix se restreint.
J'ai voulu retenter cet auteur et bien m'en a pris :avec" Les chiens de Riga " c'est la révélation,le livre est dense ,bien construit,et contrairement à beaucoup d'auteurs actuels :il y a de la matière,il vous retient plus de 2 heures!!!
Du coup j'ai commandé "La muraille invisible" et "Les morts de la Saint Jean":que du bonheur.
Une petite remarque à Amazon pour ce type de série où l'on suit un même personnage sur plusieurs romans il serait utile de nous donner la chronologie dans laquelle on doit lire les ouvrages:merci.
11 commentaire|35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2003
... un bon cru quand même. A la différence des autres Wallander, l'action située à Riga et non à Ystad donne au roman plus d'exotisme et d'action à rebondissement mais moins de force et de saveur. A tendre vers le roman d'aventure/espionnage, on perd (un peu) de ce qui fait la magie des Mankell : la peinture du quotidien d'un homme seul, parfois confronté à l'extraordinaire mais, au fond, terriblement ordinaire et si semblable à tous. Il y a bien une dimension psychologique dans cet opus là, mais elle se dilue quelque peu dans les méandres de l'intrigue.
Il vaut vraiment mieux commencer par "Les Morts de la Saint-Jean" ou même, sans souci de chronologie, par "La cinquième Femme".
Cela dit : Mankell est un très grand !
0Commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ajoute mon commentaire aux avis contrastés sur ce roman.
Si on retrouve bien le Derrick du Nord à savoir le commissaire Wallander, on change de contrée en passant de la traditionnelle Ystad, à Riga, sur la trace de lettons à la dérive.

Certes, les aventures de Wallander ne sont jamais des promenades primesautières, mais alors, là, l'ambiance est encore plus plombante qu'à l'ordinaire.
Pourquoi pas, après tout, elle est ainsi raccord à l'idée qu'on se fait des pays de l'Est.
En revanche, l'histoire qui évolue aux confins des récits d'espionnage, semble peu adaptée au peronnage du Commissaire tel que je l'imagine, plutôt commun et plus désabusé que l'espèce d'espion qui s'agite ici, dans cet univers glauquissime.
Si on ajoute à ça, une qualité d'écriture assez curieusement faible (ou est-ce un problème de traduction ?), on obtient un opus bien décevant.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2008
Wallander commence l'enquête dans sa Suède natale, puis doit la poursuivre en Lettonie. A partir de là, j'ai beaucoup pensé à "Endiablade ou comment des jumeaux causèrent la mort d'un chef de bureau" de Boulgakov ; Wallander est complètement hors de sa zone de confort et doit nager en aveugle en plein panier de crabe. Différent et étonnant.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2015
Je reprends la série des Kurt Wallander, après l'avoir croisé dans La lionne blanche en tant qu'aventurier sortant de ses gonds. Un rôle assez inattendu, et déconcertant. Cette fois l'enquête débute sur une plage en Suède avant de s'exiler vers la Lettonie. Notre policier, sous le charme d'une jolie veuve, va se lancer dans une vendetta secrète, solitaire et délirante pour démêler une affaire véreuse et qui sent le soufre.

L'ambiance est de mise, froide et cinglante. Les personnages filent un mauvais coton, le décor est dévasté, le pays en plein chaos politique, aucune confiance à accorder, les services de police sont en perte de vitesse, la surveillance acharnée, les menaces prodiguées et les règlements de compte pleuvent à tout-va. Bref, l'intrigue nous plonge dans les méandres profonds et cafardeux d'un roman d'espionnage. C'est gris, voire blafard et déprimant.

Le livre a été lu par une froide soirée d'hiver. La symbiose était totale. :-)
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2014
Mon troisième Mankell, après "La cinquième femme" et "La muraille invisible", les trois lus dans un total désordre chronologique.
Un "thriller" efficace et parfaitement ficelé, mais cafardeux à souhait. Les pluies et les brumes suédoises, pour un temps délaissées par le commissaire Wallander, paraissent presque riantes auprès d'une Lettonie de cauchemar, encore engluée dans les affres du totalitarisme soviétique agonisant mais qui tue encore.
Wallander est un flic débordant d'humanité, infiniment sympathique, mais en proie à une déprime à peu près permanente. Et une déprime qui a une tendance maligne à se communiquer au lecteur...
Bon, pour l'hiver qui vient, je crois que je vais aller me réchauffer un peu dans la Sicile d' Andrea Camilleri et du commissaire Montalbano. Ce n'est pas que les turpitudes y soient moindres, loin de là, mais au moins il y a le soleil !
Mon prochain Mankell, ce sera pour le printemps... s'il fait beau !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2016
Voilà une enquête de notre Cher Wallander qui sort de l'ordinaire et surtout des frontières de la Suède, et de la petite ville de Ystad !
Maintenant que Henning Mankell n'est plus , on ne lit plus exactement de la même façon ses romans, car on sait qu'il n'y en aura pas d'autres alors on les déguste avec lenteur....

Mi-polar mi-roman d'espionnage, ce roman nous emmène dans les pays baltes, à Riga.
On sent le souffle du changement que se lève dans cette région....
Les difficultés de communication entre les héros du livre sont attendrissantes ...

Un Wallader différent qui aborde les sujets de société des petits pays du nord de l'Europe avec une acuité certaine ...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2013
Passionnée des "Ex-pays de l'Est " et des thrillers à la mode nordique,
Un voyage "non officiel" en Estonie de notre ami Wallander mâtiné d'une histoire d'amour...
je me suis régalée !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2010
Pour avoir découvert les romans de H.MANKELL dans le désordre, celui-ci m'a évidemment donné certaines clés qui m'échappaient jusque là de la vie de notre héros.
Comment une simple barque échouée avec cadavres sur une rive suédoise va-t-elle conduire K.Wallander à Riga, en Lettonie?
Ce qui est sûr, c'est que la description de la fin du régime socialo-communiste est très bien décrite et que l'empreinte laissée par ce régime ne donne pas envie d''aller là- bas.
Roman noir et à la limite de la désespérance mais haletant et à recommander à tous ceux qui ne nient pas les évidences de tout régime de cette nature.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2014
Mêmes remarques que pour les autres livres de Mankell déjà commentés par ailleurs. C'est de la vraie littérature et la transcription des émotions est passionnantes.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,10 €
8,50 €