undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles7
4,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:9,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 mai 2010
Ce bouquin est fascinant par ce dont il parle : de l'art d'aller dans le mur, et par la façon dont il en parle : une hauteur de vue remarquable, exprimée dans un discours très élitiste, avec une coquetterie exaspérante, mais qui ne tue pas le contenu.
Il me fait penser au sous-titre du film Dr Folamour de Stanley Kubrick : comment j'ai appris à aimer la Bombe et à ne pas m'en faire.
--
Il est aussi très intéressant à deux égards :
1. il fournit une information crédible à ceux qui comme moi aimeraient savoir si en fin de compte, Tchernobyl a fait plutôt 39 morts, comme le prétend le rapport final de l'ONU, ou plutôt un million, comme évoqué par exemple dans le livre La supplication. Il me semble qu'en démocratie, et à la veille de relancer le programme nucléaire français, ce genre de détail compte un peu...

2. il fournit une espèce de guide méthodologique pour penser ce genre de choses, qui me passe un peu au-dessus de la tête, mais mérite au moins qu'on tente de le comprendre.
--
Le Canard Enchaîné moquait un certain film sous le titre "Un crétin au Tibet", je surnommerai celui-ci "Un coquet à Pripyat", mais je suis quand même bien content de l'avoir lu et le recommande à quiconque s'intéresse au sujet.
--
Il ne traite cependant pas du tout la question importante de savoir si le sacrifice des "éradicateurs" a effectivement servi à éviter une explosion nucléaire subséquente à la "simple" explosion de chaudière qui a eu lieu ou à pas grand-chose. Dans le premier cas, l'Europe aurait été gravement affectée, et nous leur devons une fière chandelle, dans le second, c'est moins net.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2011
Enfin, un philosophe qui parle de choses sérieuses et qui sait de quoi il parle. Jean-Pierre Dupuy est à la fois philosophe et scientifique (il a étudié à l'École Polytechnique), renouant ainsi avec la tradition classique du philosophe-mathématicien-naturaliste que le XVIIIe siècle a tellement mis à mal, inaugurant l'âge des pensées flottantes sans attaches au monde réel. Au moment où l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima souligne l'instabilité de la technologie nucléaire, les réflexions sur Tchernobyl de Jean-Pierre Dupuy prennent une actualité nouvelle -- mieux, elles nous aident à décoder ce qui se passe.

Les experts du nucléaire construisent des centrales qui ont une espérance de vie de 40 ans, 60 ans même si l'on tient compte des restaurations habituelles dans cette industrie, qui produisent des déchets qui resteront radioactifs pendant quelques milliers d'années et ils prétendent garantir une sûreté absolue à la population. Comment arrivent-ils à cette certitude? Jean-Pierre Dupuy émet plusieurs hypothèses qui se résument fort bien en une formule qui s'applique à tout le monde, y compris au lecteur :
"Nous savons, mais nous ne croyons pas ce que nous savons."

La grande leçon que les scientifiques et les technologues ont du mal à saisir est que le possible peut à tout moment faire son entrée dans l'impossible et la catastrophe surgir du néant où nos calculs les plus sophistiqués avaient cru la contenir. Retour de Tchernobyl s'achève sur une citation du prix Nobel de littérature Kenzaburô Ôé qui évoque dans Notes de Hiroshima un monde non pas détruit par une apocalypse nucléaire, mais peuplé "créatures étranges et innombrables" engendrés par une radioactivité ambiante un peu trop élevée.
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2006
Un livre très intelligent qui montre la complexité de l'appréciation de l'impact de la catastrophe et qui démonte les mécanismes de simplification inhérents aux grandes institutions politiques. Une démarche critique et épistémologique au service de la vérité historique.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2015
Ce livre est à mettre entre les mains de toute personne se posant la question du rapport entre l'homme et la technologie. Impossible alors de passer outre la question de l'énergie atomique entre les mains de l'homme... Dupuy, éminent scientifique, nous présente l'évolution de sa pensée suite à la découverte des faits et des conséquences de Tchernobyl.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2014
Au début j'ai été alléchée, mais très vite l'auteur part dans des réflexions philosophiques dans lesquelles je ne le suis pas. Et pourtant j'ai espéré jusqu'au bout avoir un avis objectif, mais rien.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2012
lecture facile
à la portée de tous
livre enrichissant et interressant autant
pour un public jeune qu' agé
à LIRE
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2006
Bonjour,

j'ai beaucoup aimé ce livre.

L'auteur nous fait partager sa colère contre ces politiques menteurs !

Il nous prouve que cette catastrophe est loin d'être finie...

C'est un livre remarquable, à lire absolument !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)